Diplomatie et relation internationale

Israël-USA : Demandez et vous recevrez


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe


Les États-Unis semblent disposés à aider Israël à faire de l’obstruction concernant le rapport Goldstone.


Adam Horowitz - Mondoweiss
Mercredi 23 Septembre 2009

Mitchell-Netanyahou
Mitchell-Netanyahou

La requête d’Israël dans le journal Haaretz

Mercredi [dernier] , Israël a demandé à plusieurs membres importants de l’administration Obama de l’aider à modérer les répercussions internationales du rapport que la commission Goldstone a diffusé la semaine dernière ; dans son rapport, la Commission accuse Israël d’avoir commis des crimes de guerre à Gaza pendant l’opération plomb durci...

Le Premier ministre, Benjamin Nétanyahou, a évoqué la question mercredi lors d’une rencontre avec l’envoyé spécial au Moyen-Orient, George Mitchell, tandis que le vice-ministre des affaires étrangères, Ayalon, a discuté de la question avec l’ambassadeure des USA auprès des Nations unies, Susan Rice, et avec d’autres officiels importants.

Réaction des États-Unis selon Reuters :

Les États-Unis éprouvent de « graves préoccupations » concernant le rapport de l’enquêteur des Nations unies accusant Israël et les Palestiniens de crimes de guerre pendant leur guerre à Gaza », a dit l’envoyée des USA auprès des Nations unies, jeudi dernier.

« Les États-Unis examinent avec beaucoup de soin ce document qui se révèle très long », a dit l’ambassadeure, Suzan Rice, aux journalistes. Le juriste sud-africain, Richard Goldstone, a rendu son rapport public à New York, la semaine dernière.

« Nombre des recommandations du rapport suscitent notre vive inquiétude » à dit Rice.

Reuters rapporte également :

Israël a critiqué l’enquête dès le début et a refusé de coopérer avec une mission dont le mandat était selon lui « de toute évidence à sens unique ». Aussi bien Israel que le groupe militant palestinien Hamas ont rejeté le document de 575 pages...

Rice a dit que la manière dont le Conseil des droits de l’homme avait abordé l’enquête sur la guerre de Gaza était profondément défectueuse.

« Depuis longtemps nous nous sommes dits inquiets du mandat confié par le Conseil des droits de l’homme avant que nous n’en fassions partie ; nous le considérions déséquilibré, partial et fondamentalement inacceptable » a-t-elle dit.

Bien qu’il semble que Rice aidera à faire obstruction aux recommandations du rapport Goldstone adressées aux Nations unies, elle prétend néanmoins que les États-Unis veulent faire avancer le processus de paix :

Rice a dit qu’à l’avenir, le focus devrait porter sur ce qui suit :

« Le moment est venu de travailler à consolider les progrès vers une reprise des négociations ( israélo - palestiniennes de paix) et de les mener à une conclusion rapide et fructueuse » a-t-elle dit.

Pourquoi ne suis-je pas optimiste ?
ligne-mediane

ligne-notes


Mondoweiss - Cet article peut être consulté ici :
http://mondoweiss.net/2009/09/ask-a...
Traduction : Anne-Marie Goossens


http://www.info-palestine.net






Mercredi 23 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par MAURANGES NIZAR le 24/09/2009 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Netanmihaouw crie au loup à chaque fois qu'on les accuse de faits véridiques et appelle à la rescouse des Alliés. Si ce qu'ils ont fait à GAZA n'est pas un crime, c'est quoi alors? Un arrosage d'eau ou de phosphore? Plus ils se défendent plus ils s'enfoncent dans leur merde rempli de sang des innocents. Dieu est grand IL VOIT TOUT. Aucun crime ne reste impuni indéfiniment. Proverbe : "Quand on crache sous une pierre, des années plus tard, la trace reste visible" Quant à tous ceux qui parlent encore de renouer le diaglogue, d'oeuvrer pour la Paix, ça va, cela fait 60 ans qu'on l'entend! Tous des politicars menteurs.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires