Palestine occupée

Israël : “Le monde entier est contre nous. Qu’importe, nous vaincrons »


Dans la même rubrique:
< >


Jeudi 19 Mars 2009

Israël : “Le monde entier est contre nous. Qu’importe, nous vaincrons »

Il y a un mois, des millions de personnes sont descendues dans les rues pour manifester leur colère contre les actions militaires israéliennes à Gaza, et de tous les continents un même cri s’est élevé, exigeant l’arrêt de cette tuerie.

Michel Warschawski
Alternative Information Center


De la gauche à la droite, la réaction en Israël a été : « C’est une guerre existentielle, et qu’importe ce qu’en disent les non juifs ! Après tout, tous sont antisémites de toute façon. » Et ce qui a encouragé cet hermétisme israélien fut le soutien - ou pour le moins le silence délibéré - des Etats-Unis, de l’Europe et des Etats arabes, d’abord et avant tout, de l’Egypte.

Quand on met un pays en position au-dessus des lois et au-dessus de tout ce qui fait un comportement civilisé, quand on accepte de sa part un comportement barbare, il n’est pas étonnant que ce pays outrepasse toutes les règles, et morde même ceux qui lui veulent du bien. C’est ce qu’ont appris la semaine passée, et d’une brutale façon, les Etats-Unis et l’Egypte.

Le chef des Renseignements égyptiens, le général Omar Suleiman, avait œuvré dur pour aller à la création d’un gouvernement d’union palestinienne et, à ce titre, il était parvenu non seulement à faire cesser les tirs de roquettes sur le sud d’Israël, mais aussi à sauver le gouvernement Fatah en Cisjordanie. De plus, Suleiman avait sacrifié de longues nuits pour arriver à un accord sur un échange de prisonniers qui aboutisse à la libération du soldat israélien Gilad Shalit. Et pourtant, les responsables du gouvernement israélien, d’Olmert à Livni, ne se sont préoccupés que de la formation d’un gouvernement israélien et ont ignoré le travail de Suleiman, le sort de Gilad Shalit, et même celui de Mahmoud Abbas.

Et même à leur allié le plus important dans la région, la Turquie, les dirigeants israéliens ont réussi à causer des problèmes ! C’est comme s’ils voulaient dire, « Qu’avons-nous à faire de nos ennemis, qu’avons-nous à faire de nos amis, nous ferons comme nous le souhaitons et si vous nous cherchez, rappelez-vous Gaza et ce que nous sommes capables de faire quand nous décidons d’outrepasser toutes les règles ! ». Il ne faut se tromper : il s’agit là d’une politique insensée qui va attirer la catastrophe sur Israël, et dans un avenir pas si lointain. Quand un pays part sur l’hypothèse que le monde est de toute façon contre lui et qu’il ne peut compter que sur sa force militaire, quand il n’y a aucune opposition israélienne pour crier « Arrêtez immédiatement, vous nous mettez en guerre contre le monde entier, vous nous isolez dans l’opinion publique internationale comme dans la communauté des nations, et vous fermez la porte à toute possibilité d’existence pacifique dans la région. », alors le compte à rebours a commencé.

Une véritable folie, la folie du pouvoir s’est emparée de la société israélienne tout entière, et non seulement du duo Lieberman/Netanyahu sur lequel il est trop facile de projeter nos craintes. Si les gens l’ignorent, nous devons leur suggérer de lire sur le sort des Empires qui se sont crus capables de gouverner le monde entier, d’instaurer un règne de mille ans, d’implanter des colonies sur trois continents. Qui se souvient de l’Empire français en Afrique, à part les descendants de ses victimes ? Qui se souvient de l’Empire britannique dans l’Asie du sud ? De l’Indochine française ?

Se moquer de la Turquie, dénigrer le chef des Renseignements égyptiens, mettre en colère l’émissaire américain pour une cargaison de pâtes alimentaires (oui, même ça) pour Gaza, sont les signes d’une perte structurelle des sens à laquelle les trois grands partis d’Israël collaborent (si le Parti travailliste peut encore être appelé grand parti), outre l’élite israélienne tout entière et une grande majorité des électeurs.

Le consensus national général israélien qui règne en dépit d’une position mondiale presque unanime est un problème terrifiant, et le millier de dirigeants qui ont exprimé leur émotion et leur horreur devant les crimes israéliens dans Gaza ne cesse de parler d’un « autre Israël », comme il existait lors de la guerre du Liban en 1982 et la première Intifada [1987].

Mais s’il y a effectivement d’autres Israéliens, il n’y a malheureusement pas d’autre Israël au-delà de cet Etat de criminels de guerre, et de la société qui leur a apporté son soutien.


 


16 mars 2009 - Centre d’information alternative - traduction : JPP

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article



Jeudi 19 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par gernimo888 le 19/03/2009 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le monde entier contre israel,elle est bonne celle là! qui donc à permis la creation de ce pseudo-etat si ce n'est les grandes puissances.

2.Posté par gernimo888 le 19/03/2009 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est une guerre existentielle, et qu’importe ce qu’en disent les non juifs ! Après tout, tous sont antisémites de toute façon.

le sionisme elabore des MYTHES oui, je suis anti ses mythes

3.Posté par bledmiki-99 le 19/03/2009 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les grands penseurs et analystes ont prévuent, depuis longtemps, le déclin de ce cancer qui a commencé avec l'agression contre le Liban d'abord, et Gaza ensuite. Pour combien de temps ses alliés, les US en tête, vont le soutenir. Car en dehors de ceux là, c'est vrai qu'il y a de plus en plus de dirigeants dans le monde, qui ne supportent plus l'attitude de cet état voyou et arrogant.

4.Posté par anna le 19/03/2009 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@gernimo888.En effet elle est bien bonne celle-la. De qui se moque-t-on ?

5.Posté par Jean Paul le 19/03/2009 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Des soldats israéliens accusent Tsahal de crimes de guerre
LEMONDE.FR avec AFP | 19.03.09 | 10h50


es témoignages de soldats israéliens ayant participé aux combats dans la bande de Gaza, confirment que des militaires israéliens ont tué des civils palestiniens sans défense durant l'offensive dans la bande de Gaza.
Des soldats qui sortaient d'une académie militaire portant le nom d'Yitzhak Rabin, ont publié leurs récits dans la lettre d'information publiée par cette institution. Parmi les témoignages repris par les médias israéliens - Haaretz, les radios publique et militaire -, figurent le cas d'une mère palestinienne abattue avec ses deux enfants par un sniper israélien parce qu'elle s'était trompée de chemin en sortant de chez elle.

Dans un autre cas, une vieille femme palestinienne a été tuée alors qu'elle marchait à 100 mètres de sa maison. D'autres témoignages font également état d'exactions, d'actes de vandalisme et de destructions dans des maisons.

Le directeur du collège, Dany Zamir, a réagi à la radio publique en affirmant qu'il s'agissait de "témoignages très durs sur des tirs injustifiés contre des civils, de destructions de biens qui dénotent une atmosphère dans laquelle on se croit permis d'utiliser la force sans restriction contre les Palestiniens". Il a précisé qu'il avait transmis ces témoignages à l'état-major pour qu'une enquête soit diligentée.

Un commentateur de la radio publique, Moshé Hanegbi, spécialisé dans les questions juridiques, a estimé que ces témoignages étaient "d'autant plus inquiétants qu'ils ne viennent pas de Palestiniens, mais de soldats qui n'ont aucun intérêt à ternir la réputation de leurs camarades". Pour lui, "il ne faut pas que l'armée enquête sur elle-même car une telle enquête ne serait pas crédible alors qu'Israël est accusé de crime de guerre à l'étranger et que des officiers pourraient été poursuivis dans le monde".

Un porte-parole de l'armée a indiqué qu'il n'était pas au courant des faits rapportés. L'offensive de l'armée israélienne contre la bande de Gaza a fait plus de 1 300 morts et 5 000 blessés palestiniens, selon un bilan des services médicaux palestiniens. Parmi les morts figurent 437 enfants âgés de moins de 16 ans, 110 femmes et 123 personnes âgées, ainsi que 14 médecins et quatre journalistes. L'offensive de 22 jours (27 décembre-18 janvier) a fait 1 890 blessés parmi les enfants, et 200 blessés graves tous âges confondus."

6.Posté par redk le 19/03/2009 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dire que l’avocat sioniste d’extrême droite William-Gilles Goldnadel et son asso mortifier d'avocats des nazis sans frontières veux porter plainte contre le Hamas pour crime contre l'humanité ( toujours le même mensonge du bouclier humains) alors que les preuve contre l'entité nazi se fait jour après jour, même leur soldatesque le reconnais et porte accusations pour actes de barbaries au delà de l'imaginable!!!

lien pour ne pas lire que c'est affabulations:
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/03/19/des-soldats-israeliens-accusent-tsahal-de-crimes-de-guerre_1169858_3218.html

7.Posté par Jean Paul le 19/03/2009 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"L'ancien président israélien inculpé de viol
LEMONDE.FR avec Reuters | 19.03.09 | 14h06 • Mis à jour le 19.03.09 | 14h06


'ancien président israélien Moshe Katsav a été inculpé, jeudi 19 mars, de viols et d'autres délits sexuels à l'encontre de trois anciennes collaboratrices, accusations qu'il rejette. Moshe Katsav est accusé de deux viols et d'une agression sexuelle lorsqu'il était ministre du Tourisme, en 1996-1999. Il est accusé d'avoir agressé sexuellement deux autres collaboratrices après être devenu chef de l'Etat, en 2000.


Il est aussi accusé d'avoir fait obstruction à la justice et de subornation de témoin lorsque le scandale a éclaté, en 2006. Moshe Katsav, 63 ans, a démissionné en 2007 et a refusé, l'an dernier, de plaider coupable de délits sexuels de moindre gravité en échange de l'abandon des accusations de viol. Il dit n'avoir rien à se reprocher et être victime d'une chasse aux sorcières menée par des adversaires politiques et les médias."

8.Posté par Paradisial le 19/03/2009 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En effet, le compte à rebours est enclenché.

L'entité sioniste ne sera plus.

Ce n'est qu'une question de temps et de tolérances plus qu'excédées.

9.Posté par Gérard le 19/03/2009 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo pour ton jeu de mots, Germimo, mais selon les contextes de la phrase où tu l'insèreras tu devrais écrire

anti ses mythes ou anti-ces mythes

L'entité sioniste a été bâtie sur des mythes, je suis anti-ces-mythes

L'entité sioniste nous sert toujours ses mêmes mythes, je suis anti-ses-mythes

Ca mis à part, j'ai quelques excellentes raisons de penser que le très médiatisé Alsacien israélien Michel Warschawsky n'est pas pour la disparition à terme de l'entité sioniste, après une période de transition d'une vingtaine d'années (soit une génération permettant le début de la cicatrisation des plaies palestiniennes)

Donc, sauf erreur, c'est un faux ami des Palestiniens qui ont le droit de rester ou revenir sur toute leur terre ou celle de leurs aïeux décédés d'avant 1947 pour que ce soit économiquement et écologiquement viable pour l'ensemble des Palestiniens qui le voudont.

Pour justifier la création de leur entité raciste, aucun argument sioniste ne tient, ni religieux, ni idéologique, ni juridique. .

s

10.Posté par abdel le 19/03/2009 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tic tac tic tac... Je leur donne pas plus de 20 ans.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires