Néolibéralisme et conséquences

Irlande : c’est parti pour l’austérité !


Dans la même rubrique:
< >


Samedi 11 Avril 2009

www.avmaroc.com/
www.avmaroc.com/
L’ancienne « grande réussite » de l’Europe de Maastricht, l’Irlande, est aujourd’hui lourdement touchée par la crise et s’oriente vers des politiques d’austérité drastiques.

Hier, le gouvernement irlandais a annoncé deux nouvelles orientations. La première, la création d’une agence d’Etat pour acheter 80 milliards de produits toxiques des banques ; la seconde, la mise en place d’une politique d’austérité sans précédent dans le pays.

Les coupes budgétaires correspondent à la réduction des allocations à l’enfance et aux chômeurs, au gel des projets ferroviaires et routiers, et à une augmentation conséquente des impôts, dont un impôt de 2% sur les retraites.

Le ministre des Finances Brian Lenihan admet que « ces mesures vont réduire les niveaux de vie », mais dit ne pas voir d’autre solution pour endiguer la hausse du déficit budgétaire qui atteint 13% du PIB, la limite légale dans la Zone Euro étant de 3%. Est également attendue une contraction de l’économie de l’ordre de 7,7% cette année.

L’homme de la City de Londres, Ambrose Evans Prichard, rappelait dans le Daily Telegraph d’hier que l’Irlande n’avait pas seulement vu la notation de sa capacité à rembourser sa dette dégradée, mais qu’elle fait également face à une chute de ses exportations. 50% de celles-ci allaient en direction des Etats-Unis et du Royaume-Uni, mais le marché américain s’est effondré et la valeur de la Livre anglaise est tombée, rudoyant les exportateurs.

Le secteur financier aujourd’hui dévasté représentait 10% du PIB. En tant que membre de la Zone Euro, l’Irlande n’a ni le droit de dévaluer sa monnaie, ni la possibilité de générer du crédit en dehors du bon vouloir de la Banque centrale européenne. La seule solution dans le système : couper les budgets.

Le délégué aux Finances du parti d’opposition, le Fin Gael (centre-droit), Richard Bruton, explique que la dette publique pourrait atteindre 120%, alors que le gouvernement continue a renflouer les banques, et pose la question : « Qui va renflouer le contribuable ? »

On ne sait pas encore comment la population va réagir, ce que l’on sait, c’est qu’en février, 100000 personnes ont déjà manifesté contre les coupes budgétaires…


Nos dossiers :

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Samedi 11 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par Dédé le fou le 11/04/2009 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A l'analyse de ces infos « ces mesures vont réduire les niveaux de vie », mais dit ne pas voir d’autres solutions pour endiguer la hausse du déficit budgétaire qui atteint 13% du PIB, la limite légale dans la Zone Euro étant de 3%. Est également attendue une contraction de l’économie de l’ordre de 7,7% cette année. Et une chute de ses exportations. 50%.
Les 50 % de baisse c'est dit en milieu de texte pour noyer le poisson, mais il est à l'origine en fait.
On s'aperçoit d'un beau contre sens les exportations baissent et au lieu de soutenir les entreprises ont les laisse crever et on aide les banques, qui ne prêtent rien !!! On nous dit = comme on a aidé les banques il faut se serrer la ceinture = augmentation des impôts.
En fait, ce que le capitalisme irlandais ne récolte pas dans ses exportations il le prélève dans les poches de ses citoyens par le biais des impôts de la réduction des budgets sociaux et de l'inflation.
C'est de la gestion de crise en douceur, on ne dit pas que toute la production est partie en Chine et continue de foutre le camp d'Europe comme si ici en Europe il y avait la peste, les rats quittent le navire et sans production = pas de vie possible. Alors effectivement on endort les gens avec la crise financière qui n'est qu'un transfert d'un Impérialisme vers un autre. Avec la complicité des nôtres, bonjour Germinal et peut être encore pire...

2.Posté par parousnik le 12/04/2009 00:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Irlandais vont être contraint de revoter pour la clone de la Constution Européenne... Ce pillage internationale organisé a Londres et Washington...et maintenant reprise par d'autres bénéficiaires va inspirer comment le peuple Iralandais yes ou no ?

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires