Propagande médiatique, politique, idéologique

Iran: où était l'opposition lors de la commémoration de l'anniversaire de la République Islamique?



Mounadil Djazaïri
Lundi 15 Février 2010

Iran: où était l'opposition lors de la commémoration de l'anniversaire de la République Islamique?
Quand on en vient à l'Iran, nous avons le plus souvent droit à une approche simpliste de ce pays de 70 millions d'habitants: dictature, dictature intégriste, menace iranienne, nucléaire iranien.
S'agissant des deux derniers points, on ne peut s'empêcher de remarquer que la dernière fois que l'Iran a été à l'initiative d'un conflit armé remonte à bien loin. J'ai beau chercher dans mes souvenirs, je n'en trouve pas trace en dehors de l'intervention des forces impériales iraniennes au Dhofar (sultanat d'Oman) pour mater une rébellion communiste. Pour ne rien vous cacher, cette participation iranienne avait alors été vue d'un bon oeil par les puissances occidentales. On citera aussi la présence de Pasdarans au Liban pour épauler le Hezbollah naissant [dans leur suffisance, les Occidentaux ignorent d'ailleurs que les liens entre Chiites Libanais et Chiites Iraniens ne sont pas seulement idéologiques et religieux, mais laissons les dans leur ignorance]. En ce qui concerne le programme nucléaire, je dirai que la seule erreur de l'Iran a été de signer le Traité de Non Prolifération (TNP) nucléaire. L'Iran aurait dû faire comme l'entité sioniste, l'Inde ou le Pakistan, évitant ainsi d'avoir à se soumettre à des contrôles que les Etats Unis, la France ou le Royaume Uni ne trouveront jamais suffisants, sauf à placer l'Iran sous statut de protectorat.
Et la démocratie? Je ne sais pas si l'Iran est aussi démocratique que la France, mais il est clair qu'Ahmadinejad est tout sauf un dictateur. Et que le régime iranien est bien plus démocratique que n'importe lequel des régimes musulmans alliés des Etats Unis et de l'Occident en général: Maroc, Tunisie, Egypte, Arabie Séoudite, Oman. Ou encore que l'Algérie dont je ne sais si elle figure parmi les alliés des Etats Unis comme certains esprits naïfs à Alger aiment à se l'imaginer ou à se l'entendre dire. Sans oublier que, à côté de feu le régime du Shah, le régime iranien actuel fait figure de démocratie avancée, non seulement par les apparences qu'on associe à la démocratie (multipartisme, élections) mais aussi par la démocratisation de l'accès aux soins ou à l'éducation, notamment des filles qui sont maintenant majoritaires dans l'enseignement supérieur iranien.
Ce sont probablement ces caractéristiques qui sous tendent en partie des évolutions des demandes de la société civile qui se traduiront tôt ou tard par une évolution, tranquille ou brutale d'un régime. C'est la rançon normale des succès des gouvernements issus de la Révolution Islamique.
Jeudi dernier, c'était justement l'anniversaire de l'avènement de la République Islamique d'Iran, fêtée avec éclat dans la capitale. On s'(attendait à une présence vigoureuse de l'opposition, le fameux mouvement Vert qui a contesté (à tort comme on le sait) l'honnêteté du scrutin qui a abouti à la réélection de M. Mahmoud Ahmadinejad à la présidence. Or l'opposition a été quasiment absente. Si l'explication de cette absence réside en partie dans l'important dispositif de sécurité déployé dans la capitale iranienne, le magazine TIME nous apporte un autre élément d'explication: simplement que beaucoup des manifestants potentiels d'opposition ont mis à profit les cinq jours de congés liés à la commémoration pour... partir en vacances, qui à Dubaï, qui à Istamboul, qui dans les stations balnéaires de la Caspienne.
Notons qu'il s'agit d'une indication précieuse sur la nature de l'opposition à M. Ahmadinejad: des citadins aisés pour l'essentiel. Tandis que les partisans du président se trouveraient plus dans les couches populaires, paysannes et ouvrières notamment.
Eh oui, même en république islamique la situation politique a quelque chose à voir avec la lutte des classes...

Anniversaire de la révolution iranienne: Où était l'opposition?
par la rédaction de TIME (USA) 11 février 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri


La circulation était incroyablement fluide dans le nord de Téhéran pour le 31ème anniversaire de la révolution islamique de ce pays. Un trajet qui dure normalement une heure et demie s'effectuait en trente minutes. C'est des quartiers de ce secteur que provenaient certains des manifestants anti-gouvernementaux les plus fervents après l'élection présidentielle contestée de juin. Mais apparemment, de nombreux habitants - qui font partie des couches sociales les plus aisées de la ville - ont profité du début de ces cinq jours de congés pour réserver des séjours vers des destinations touristiques comme Dubaï, Istamboul ou des cités iraniennes en bordure de la mer Caspienne, peut-être pour éviter la violence qui avait accompagné les fêtes religieuses de décembre. Un voyagiste indiquait que des vols pour Dubaï avaient été réservé des semaines à l'avance pour ces congés. Ce qui expliquerait en partie le silence relatif de l'opposition en ce jour que beaucoup s'attendaient à voir comme un jour d'affrontements bruyants, voire incendiaires, dans la capitale iranienne.

Le trafic se concentrait en centre ville. Des centaines de milliers d'Iraniens, près d'un million selon une estimation, se trouvaient autour de la place Azadi de Téhéran ce jeudi matin pour commémorer la révolution de 1979. En majorité, ceux qui participaient à la cérémonie pro-gouvernementale étaient des familles, dont des enfants et des personnes âgées. Certains avaient emprunté des autocars gratuits, mais beaucoup avaient pris le métro de Téhéran, gratuitement également. Dans les artères principales qui aboutissent à de vastes places publiques, des kiosques s'alignaient sur des kilomètres traduisant l'ambiance de carnaval qui caractérise habituellement les périodes de fêtes en Iran. Un stand présentait un clud de jeunes karatekas à l'entraînement sur des tapis de gymnastique, tandis qu'un autre accueillait une émission en direct de la radio publique iranienne. Dans chaque bloc d'immeubles, on trouvait un camion ou une tente avec des gens offrant gratuitement des juis de fruits ou des casse-croûtes que de nombreux marcheurs se bousculaient pour obtenir. Des pancartes étaient mises gratuitement à disposition, arborant des slogans de soutien aux positions du Guide Suprême, l'appel à l'unité et, bien sûr, le slogan "A bas l'Amérique".

L'opposition avait essayé d'organiser des manifestations pour l'anniversaire de la révolution, mais on ne voyait guère, si ce n'est aucune, trace de la présence du mouvement Vert autour de la place Azadi quand les cérémonies ont débuté vers 11h. Près de l'estrade où le président Ahmadinejad devait prendre la parole, l'espace était bouclé par une clôture. Néanmoins, tout le monde pouvait entrer dans cette zone à condition de se plier à un contrôle de sécurité. Lors d'un discours auquel a assisté TIME, il n'y a eu apparemment qu'un seul incident lié à la contestation - une grande pancarte montrant l'ayatollah Khomeini le visage barré d'un X rapidement confisquée par le service d'ordre.

Entre les chants révolutionnaires crachés par les hauts parleurs (installés jusqu'à plusieurs kilomètres de la place), des tonnes de confetti étaient répandus sur la place depuis la Tour Azadi tandis que des parachutistes en larguaient depuis le ciel. Certains des parachutes étaient attachés à de longs drapeaux iraniens qui ont flotté dans la foule quand les parachutistes se sont posés. Ahmadinejad est arrivé et a fait un discours de plus d'une heure où il a martelé les importants progrès de l'Iran, dont ses avancées dans le domaine nucléaire. Le président n'a pas évoqué le scrutin de juin 2009 qui est toujours contesté par l'opposition - l'orateur précédent l'avait déjà fait pour lui. Des sites web d'opposition ont signalé des slogans "Mort au dictateur" pendant le discours, mais Time n'a pas constaté de perturbation de ce genre.

Il était facile de voir comme toute tentative de perturbation aurait pu être enrayée. Sur la rue de la Révolution, qui s'étire vers l'est depuis la place Azadi, des dizaines de milliers de policiers ainsi de des Basiji (paramilitaires) montaient la garde. Dans une rue adjacente, se trouvait une rangée de 20 basiji regroupés près de leurs motocyclettes, en train de discuter et de rire - en contraste évident avec les manifestations précédentes au cours desquelles les basiji étaient constamment sur la brèche pour réagir aux manifestations d'opposition dans diverses places de la ville. En fait, le Mouvement Vert, et son organisation tant vantée de type viral, a sans doute été mis en échec par le régime cette fois ci. Mercredi soir encore, des manifestants potentiels se contactaient mutuellement pour essayer de deviner si les endroits où ils avaient prévu de se rassembler avaient été ciblés [par les autorités}.

L'opposition a-t-elle échoué à manifester sa présence? Le leader d'opposition mehdi Kharroubi avait annoncé sa présence sur la place Sadeghiyeh, au nord-ouest de la place Azadi; CNN.com a diffusé une vidéo en provenance d'un partisan de Kharroubi, montrant des images de ce qui semble être une manifestation avant qu'une paire de mains tente de recouvrir l'objectif de la caméra. Certains informations prétendent que les Basiji ont réprimé la manifestation de Kharroubi. D'autres manifestants avaient prévu de se rassembler place Haft-e-Tir, au nord-est de la place Azadi. Par ailleurs, des vidéos ont circulé sur des sites web d'opposition montrant des gens en train de déchirer des affiches gouvernementales et chantant des slogans dans le métro. La télévision publique a aussi mentionné de petites manifestations de quelques centaines de personnes en marge de la grande manifestation.

Cependant, si perturber ou éclipser le rassemblement pro gouvernemental était l'objectif principal, les sympathisants de l'opposition risquent d'être déçus. Tous les affrontements de rue qui ont eu lieu étaient des cas isolés et peu importants. La plupart des Iraniens n'en ont rien su.

http://mounadil.blogspot.com/ http://mounadil.blogspot.com/



Lundi 15 Février 2010


Commentaires

1.Posté par VaeVictis le 15/02/2010 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'opposition Iranienne, ce ramassis de tapettes, de pouffiasses et autres idiots utiles sponsorisés par la putannerie apatrido-parasite! Mais elle a de la chance de pouvoir manifester cette salope d'opposition, de vouloir faire tomber ce régime "dictatorial" !
Si une enflure démocrate passait par là, qu'elle me prête (à taux zéro) un seul exemple où dans un pays occidental l'opposition (la vraie, pas celle style NPA) ait osé manifester de la sorte. Et ce débat de 2002 refusé au candidat d'un parti légal, les manifestations hystériques des hordes démocrates suceuses de la tourbe levantine?! Pathétiques les pucelles des collèges hurlant leur hystérie de voir la dictature à venir les empêcher d'offrir leurs anus aux grands metteurs en scène ayant beaucoup souffert dans leur enfance. Et les réunions d'Alain Soral annulées en dernière minute? Les bus de Dieudonné interdits de stationnement? Kemi Seba en quarantaine? Mais tout ça ne compte pas, n'est-ce pas, pour la putain démocrascie sauteuse.

2.Posté par Charlie le 15/02/2010 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Où seriez vous,vous même, si on frappait vos femmes, vos enfants, avec violence, si on vous pendait pour propos anti-gouvernementaux.
Soulevez un peu votre voile , et vous verrez que le leader Iranien a tout d'un dictateur.
Même pendant la période 36-39 , si Hitler avait prononcé les mêmes mots que ce trublion barbu , ( je vous l'accorde, il l'a écrit) les nations auraient ouvert les yeux plus tôt.
C'est un psychopathe à la t^te d'un état , et entouré de "vieux sages" qui hantent les allées du pouvoir en récitant leur litanie guerrière soit disant tirée du Coran.Ils ont surtout peur de perdre leur statut d'apparatchik , et par là, leurs gamelles.
On a un superbe tableau, un fou avec des armes modernes conseillés par des enturbannés moyenâgeux " le coté obscur de la force".
N'oublions pas l'Armée de la Révolution, qui accapare à tours de bras les secteurs stratégiques de l'iran.
Le soufflet retombera bientôt.

3.Posté par Alif le 15/02/2010 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense,Charlie, que vous etes trompés de pays,les psychopathes sont les Etats Unis et Israël.
Le plus juste serait de faire le lien entre le regime israëlien et le regime hitlerien.Ils ont beuacoup de choses en commun et c'est le second qui avait legitimé l'existance incompatible avec le droit internatioal du premier.

4.Posté par Carlos le 15/02/2010 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est ALICE MILLER, polonaise réfugiée en Suisse qui a dit qu'Hitler avait des origines juives. C'est une psychiatre psychanalyste qui a passé sa vie à étudier la vie et le passé d'Hitler et de Staline.

Elle explique dans "c'est pour ton bien" le processus de leur folie destructrice.
Elle prétend que le père d'Hitler, Alois Hitler, fut le fils naturel d'un commerçant juif chez qui sa grand-mère goy était bonne. Ce commerçant juif a payé une pension pendant 14 ans à la grande mère d'Hitler, alors qu'elle ne travaillait plus chez lui.
Le père d'Hitler, considéré comme "batard" de juif, ce qui était la honte à l'époque, était très violent. Hitler a d'ailleurs totalement détruit le village de son père en Autriche.
Hitler n'a immigré en Allemagne qu'en 1912, pour fuir son devoir de citoyen austro-hongrois; C'est donc un déserteur de son pays, qui est l'Autriche. Il n'a acquis la nationalité allemande qu'en 1932 !

Est-ce que Gaza n’est pas le Holocauste ? Alors dites nous pourquoi il y a beaucoup de ressemblance entre l’entité sioniste et le régime d’Hitler ?
Ce que l’entité sioniste avec le soutien de l’Occident a fait et fait encore est pire que ce que a fait Hitler.
Et cette vérité, vous la connaissiez mieux que moi, NON ?


5.Posté par Leila Abu Moussa al Tahtani ben Yahya al Qatari le 15/02/2010 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

بسم الله الرحمن الرحيم
Les masques commencent à tomber. Les aveux des mauvais perdants lors du procès sont accablants et troublants pour le USA-sionistes. En fait le projet de coup d’état coloré (Oh, pardon la révolution colorée) au nom d’Ajax 2, planifié depuis longtemps par les USA a échoué.
Maintenant les choses sont un peu plus claires. Depuis mois de janvier 2009, les médias occidentaux nous cassent les oreilles en répétant la main tendue des USA vers l’Iran. Quand on demande à Obama pourquoi alors vous ne discutez pas avec l’Iran ? Il a toujours répondu après l’élection présidentielle Iranienne. Pourquoi ?
Parce qu’il attendait surement discuter avec le nouveau gouvernement mis en place par leur projet d’Ajax 2 ou le coup d’état coloré.
Le coup d’état des USA en IRAN n’a pas été réussi et du coup pas de discussion mais au contraire organiser et soutenir les Monafighs, la menace, les sanctions contre l’Iran ainsi que l’exercice militaire américain-sioniste en vue d’agresser ce noble peuple musulman et rebelle perse.

6.Posté par SHARAF le 15/02/2010 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un minimum de respect s.t. p !
-Pas touche à ma spiritualité suprême !
OK ?
Et maintenant , vas-y vomir sur tes " idiots logiques " de la fin des temps :
- Les colonialistes
- Les Sionistes de tout poil
- Les Nazis
- Les Bush's and C°
- Les Staliniens
- Les Maçons Satanistes
- Les BHL, philocrotte etc ...
- Les régimes arabes traitres
- Les criminels de la CIA...
et la liste est très longue si tu veux le savoir !!!
Je ne suis pas iranien, j'ne suis pas chite( fumer tue), ni sunnite, ni de gauche ;ni de droite , ni arabe ni berbère ni européen ; ni chromatique ni pomme de terre !!! mais :
-Vive Ahmady Nedjaad et vive la révolution ISLAMIQUE . /
-------------------------------------
Pub. sur les gens de l'Amour vers ce site spirituel :

7.Posté par Aigle le 15/02/2010 21:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dit !!!!! Charlie qui ose affirmer : " ...... Ils ont surtout peur de perdre leur statut d'apparatchik , et par là, leurs gamelles. " .......Tu pensais , bien sur à Sarkouchner , Netanyahu ,, Sharon ,, Blair , OLMERT , le Videur de boite de nuit moldave , , Berlusconi ,,,....... n'est ce pas ??? Fais un tour en IRAN et va voir comment vivent ceux que tu penses pouvoir diffamer aàdistance .......

La Hasbara est en baisse de niveau et c'est tant mieux pour .....l'Humanité

8.Posté par ishtar le 15/02/2010 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@charlie

les deux opposants qui ont été pendu étaient des royalistes assassins

renseigne toi bien avant de dire des conneries



Frapper des Femmes et des Pti N'enfants, ou tu as vu ça


en France si tu casse les biens Publics ,la Police va s'occuper de ton
matricule à coup de matraque dans ta tronche

9.Posté par Atypik le 15/02/2010 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca fait des années que la peine de mort est aboli en France;
L'iran devrait en faire autant! lol
par contre en france, on encourage les detenus à se suicider; 1 cas en moyenne tous les 3 jours!!!!

10.Posté par france le 16/02/2010 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis pour un monde libre.
L'Iran est sur la bonne voie. Comment acceptez-vous d'être manipule par Le sionisme.
Le sionisme se serre de la télévisons et des journaux, pour sommé le désordre. L'offensive de l'armée israélienne, qui a tué 1.315 palestiniens et plus de 5.300 blessés, selon les services d'urgence de Gaza. divisée pour mieux règne le CRIF il ne faut pas oublier que nous sommes des acteurs et non des spectateurs. La plupart du temps si les choses arrivent, c’est qu’on a laissé faire.Opération Plomb Durci à Gaza :
"Nous sommes tous complices"
http://www.la-question.net/archive/2009 ... niste.html

11.Posté par Setamir le 28/02/2010 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne pense pas que l'on doit penser en terme d'erreur ou pas d'avoir signer le TNP. Ces traités et autres conventions internationales sont des leurres ou plus précisément des attrapes-nigauds. Qu'un pays signe ou pas, ils trouveront toujours des motifs et des moyens. La CPI en est un exemple. Le Soudan ne l'a pas signé...on connait la suite! C'est le propre des puissances. C'est à dire la force pour leurs intérêts et rien d'autres. Il faut y répondre par les moyens et méthodes qui déstabilisent.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires