Proche et Moyen-Orient

Iran: les Gardiens de la révolution à même de bloquer le détroit d'Ormuz



Mardi 1 Décembre 2009

Iran: les Gardiens de la révolution à même de bloquer le détroit d'Ormuz
Les Gardiens de la révolution, l'armée idéologique de la république islamique en Iran, contrôlent désormais les opérations navales dans le Golfe et le détroit d'Ormuz et pourraient bloquer en cas de guerre l'accès à ces régions riches en pétrole, selon les renseignements américains.
  
Suite à une réorganisation de l'appareil militaire iranien lancée en 2007, les Gardiens ont hérité de la surveillance de ces eaux stratégiques, jusque là assurée par la marine militaire, indique un rapport des services de renseignement de la marine des Etats-Unis.
  
Les forces navales de ces troupes d'élite disposent d'un arsenal de petites embarcations à grande vitesse, ainsi que de missiles de croisière, affirme l'étude datée de cet automne.
  
"Tout au long de la restructuration, les hauts gradés de la Marine de la République islamique d'Iran et du Corps naval des Gardiens de la révolution islamique ont souligné que la réorganisation des bases actuelles et la création de nouvelles bases allait créer une ligne de défense qui empêchera un ennemi d'accéder au détroit d'Ormuz et, donc, au Golfe", indique le document, rendu public la semaine dernière par le site internet Secrecy News.
   
Avec d'un côté la marine traditionnelle patrouillant dans le golfe d'Oman à l'aide de davantage de navires de guerre et, de l'autre, l'utilisation par les Gardiens d'une nouvelle base à Assalouyeh permettant de se déployer dans le Golfe et le détroit d'Ormuz, cette réforme va "étendre la stratégie de défense de l'Iran", poursuit le document.
 
Près de 30% de la production mondiale de pétrole provient de la région du Golfe et une grande proportion de cet or noir transite par le détroit d'Ormuz, selon des données du département américain de l'Energie, citées par le rapport.
    
Une grande partie du transport maritime iranien transitant par ce détroit, un blocus pourrait toutefois handicaper Téhéran, remarque l'étude américaine.
   
"Fermer le détroit d'Ormuz pourrait nuire énormément à l'économie iranienne et donc l'Iran ne déciderait sûrement pas cela à la légère", est-il écrit.
   
"Ceci dit, vu l'importance du détroit, interrompre le trafic ou menacer de le faire constitue un outil efficace pour l'Iran", poursuivent les auteurs.
 
Les Gardiens ont renforcé leur marine en achetant des navires chinois équipés de missiles anti-navires et en assemblant des vaisseaux de patrouille et des bâtiments lanceurs de missiles basés sur des modèles nord-coréens, note l'étude.
   
Ces troupes d'élites ont également acquis des navires rapides construits par le fabricant italien Fabio Buzzi Design qu'ils ont ensuite équipés selon leurs besoins. Cela leur confère "les bateaux parmi les plus rapides du Golfe", est-il indiqué.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 1 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par Alexandre le 01/12/2009 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une excellente chose pour l'Iran. Bravo.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires