Conflits et guerres actuelles

Iran : la mise au point d'une nouvelle arme anti-navire


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:25 Lorsqu’Alep sera tombée...



Mercredi 6 Août 2008

Iran : la mise au point d'une nouvelle arme anti-navire
Lors d'une conférence de presse lundi à l'occasion de ‎la journée nationale des Pasdaran, le commandant du corps des ‎Gardiens de la Révolution islamique, le général Mohammad Ali ‎Jaafari a déclaré que les forces armées iraniennes disposent des ‎moyens efficaces pour bloquer le détroit d'Hormuz, facilement et ‎pour une durée indéterminée, au cas du déclenchement d'une ‎guerre contre l'Iran dans la zone maritime du golfe Persique. ‎ Le général Jaafari a souligné que le détroit d'Hormuz est une zone ‎très sensible du point de vue stratégique, évoquant la situation ‎géostratégique très privilégiée de l'Iran qui dispose de longues ‎côtes sur le détroit d'Hormuz. Dans une autre partie de ses propos, ‎le commandant du Corps des Gardiens de la Révolution islamique ‎a annoncé la mise au point d'un nouveau missile anti-navire ‎entièrement conçu et fabriqué par les industries militaires ‎iraniennes avec une portée de 300 kilomètres. ‎ ‎« Les spécialistes iraniens ont mis au point un nouveau missile ‎antinavire d'un portée de 300 km sans équivalent au monde », a ‎déclaré le général Mohammad Ali Jafari. "Nous avons testé ‎dernièrement de nouvelles armes navales, grâce auxquelles aucun ‎navire ennemi ne pourra se sentir en sécurité dans un rayon de 300 ‎km autour des frontières iraniennes, et sera immanquablement ‎coulé, en cas de conflit", a-t-il ajouté. ‎ Selon lui, ces nouveaux armements ont été exclusivement conçus ‎par des spécialistes iraniens et ne sont utilisés dans aucun autre ‎pays au monde. ‎ Le commandant du corps des Gardiens de la Révolution islamique, ‎a déclaré que lors des exercices militaires "Grand Prophète 3" dans ‎le golfe Persique et le détroit d'Ormuz, les forces des Gardiens de ‎la Révolution islamique avaient notamment testé le missile ‎Shahab-3 d'une portée de 1.500 à 2.000 km. ‎ En réaction aux récentes menaces proférées par les puissances ‎étrangères à l'encontre de la RII, le général Jaafari a déclaré que si ‎les ennemis étrangers osaient déclencher une intervention militaire ‎à l'encontre de l'Iran, les forces armées iraniennes seraient ‎parfaitement capables de défendre le pays, de sorte que ‎l'intervention militaire des puissances étrangères se tournerait ‎contre elles-mêmes. Dans une autre partie de ses propos, le ‎commandant du Corps des Gardiens de la Révolution islamique a ‎rejeté les rumeurs circulant sur l'éventualité de l'organisation des ‎exercices militaires communs entre l'Iran et le Venezuela, pour ‎tester les armements balistiques iraniens. Il a déclaré que l'Iran n'a ‎envisagé, pour l'instant, aucune manœuvre militaire conjointe avec ‎d'autres pays du monde. ‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Jeudi 7 Août 2008


Commentaires

1.Posté par Seram le 08/08/2008 23:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hélas encore une fois le gouvernement iranien gonfle des muscles remplis d'air pour dissuader un occident d'une puissance écrasante. En espérant que jamais l'occident ne frappe l'Iran et que les Iraniens puissent mettre à la poubelle leurs armes.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires