Conflits et guerres actuelles

Irak - Waël, l'enfant qui voulait marcher


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 15:38 OBAMA VEUT À TOUT PRIX LA GUERRE



office@paris.msf.org
Jeudi 19 Mars 2009

Irak - Waël, l'enfant qui voulait marcher
Dans son programme chirurgical d'Amman, MSF vient de réaliser un court document video en six épisodes, qui retrace le parcours de Wael, un enfant de cinq ans qui a perdu ses deux jambes au cours d'une explosion à Bagdad.



Pour venir en aide aux blessés irakiens, les équipes de Médecins Sans Frontières mènent un projet chirurgical depuis août 2006 à Amman, en Jordanie. A ce jour, ce programme de chirurgie orthopédique, maxilo-faciale et plastique a accueilli plus de 600 patients, en quête de soins extrêmement complexes et quasi impossibles à prodiguer dans un Irak en guerre. Parce qu'un tel projet réclame du temps, un suivi et des conditions spécifiques, la plupart des patients séjournent souvent plusieurs mois dans ce programme, établi en partenariat avec l'hôpital du Croissant rouge jordanien et l'Association des médecins irakiens.

Alors que le conflit entre dans sa septième année, MSF vient de réaliser une série web en six épisodes
, qui raconte le difficile parcours de Wael, un petit garçon irakien gravement blessé dans une explosion à Bagdad. Pas après pas, il réapprend ici à marcher avec des prothèses et se prépare à rentrer en Irak, avec son père.

Regarder le film.





Talia Bouchouareb - Editrice web
Médecins Sans Frontières
00 33 1 40 21 27 36
00 33 6 12 33 91 33
talia.bouchouareb@paris.msf.org

RD Congo - Etat : Critique
"Etat : Critique", un site pour remettre la tragédie quotidienne de la population des provinces du Nord et du Sud Kivu au coeur de l'attention accordée au conflit.

www.condition-critical.org



Jeudi 19 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par alain le 19/03/2009 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rectificatif et c'est encore nécessaire. Il ne s'agit pas d'un " conflit " mais d'une guerre d'occupation.
Une guerre d'occupation
Une guerre d'occupation

La sémantique est très importante.

Utiliser le mot " conflit "pour l'irak et vous commencez déjà à oublier l'histoire de ce pays et son combat contre la guerre d'occupation des occidentaux. On dit par ailleurs la " guerre d'occupation contre l'irak " et non pas la guerre du golfe. Il n'y a jamais eu de guerre du golf.

C'est une guerre d'occupation, une guerre d'occupation. Enfin voilà, pour les mémoires défaillantes.

2.Posté par Olivier le 20/03/2009 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Alain, je trouve ta remarque très intéressante, et si à titre personnel on peut être d'accord avec toi, je ne suis pas sûr qu'une ONG comme MSF puisse s'avancer sur ce terrain-là, quelles que soient ses convictions par ailleurs. De plus, la situation en Irak est aujourd'hui complexe, la guerre déclenchée par l'armée américaine a aussi engendré une guerre civile, ce conflit a opposé et oppose encore plusieurs centaines de milices. Il ne s'agit pas seulement aujourd'hui d'un camp contre un autre, de l'occident contre le moyen-orient... Il ne s'agit pas non plus d'oublier l'histoire, mais de conserver un regard clinique sur une situation, quelle qu'elle soit, pour pouvoir intervenir de la manière la plus pertinente possible dans les différents contextes. En ce sens, si la sémantique est effectivement importante, il me semble aussi que la position occupée pour la choisir est toute aussi importante. Et qu'en parlant ainsi de pays en conflit ou en guerre, MSF évite d'entrer dans un rôle qui n'est pas le sien.
Bien à toi

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires