Conflits et guerres actuelles

Irak : Réengagement de l'UE Aprés L'Entrée En Fonction D'Obama


Un document européen pour identifier les zones d'intérêt commun avec les US


Mardi 11 Novembre 2008

Merci ce fut un trésor ... Plaisir (jeu de mots treasure pleasure) ...Guerre d'Irak
Merci ce fut un trésor ... Plaisir (jeu de mots treasure pleasure) ...Guerre d'Irak
Beyrouth - L'Union Européenne est sur le point d'accroître son engagement en Irak une fois que la nouvelle administration US sera en place selon un document interne de la présidence française.

" Notre intérêt commun c'est de contribuer au succès de l'Irak "
affirme le document consulté par The Daily Star.(Quotidien libanais de langue anglaise ndlt)

Des pays européens comme La France et l'Allemagne se sont tenus à l'écart lorsque Georges W. Bush a décidé de lancer une guerre contre l'Irak en 2003. Quand le gouvernement socialiste d'Espagne a retiré ses troupes apres une série d'attentats terroristes, les relations de Madrid avec les US se sont également détériorées. Le désir de se réengager au côté des US en ce qui concerne la politique menée en Irak coincide avec les préparations d'Obama, le successeur désigné de Bush, pour prendre ses nouvelles fonctions.

Le document fait partie d'un effort européen pour identifier des zones d'intérêt commun entre le bloc des 27 pays de l'UE et les US. Les ministres des affaires étrangères de l'UE ont discuté de ce document, dont il n'est pas prévu qu'il soit publié, en apparté, lors d'une rencontre à Marseile lundi. Le document de 8 pages a pour but de fournir un cadre de coopération européenne avec les US dans des domaines clés de la politique étrangère - le Moyen Orient, la Russie, l'Afghanistan, et le Pakistan.

Des diplomates familiers des discussions ont insisté pour dire que tout niveau de réengagment était lié à la situation sécuritaire en Irak. "Actuellement, le pays reste probablement insuffisament sécurisé. Mais nous commençons les discussions maintenant. Plus la situation s'améliorera, plus nous pourrons agir" a dit un diplomate européen sous couvert d'anonymat.

" Nous sommes certainement concernés et nous pensons aux moyens que nous pouvons offrir pour aider à stabiliser le pays" a dit un autre diplomate.

Pendant sa campagne Obama avait promis de retirer les troupes d'Irak dans un délais de 18 mois dès qu'il prendrait ses fonctions. Les US et l'Irak négocient actuellement un accord pour que les US se retirent d'Irak pour 2011.

Selon des diplomates de l'UE, les reflexions menées parmi les nations membres de l'UE en sont encore au tout début. Si la situation sécuritaire s'améliore, un grand nombre d'entre elles pourraient être prêtes à s'engager sur des activités pour développer des projets. En plus de cela, les diplomates ont dit que leurs gouvernements seraient prêts à discuter de l'élargissement d'une mission ""loi et ordre" déjà existante dans le pays.

D'autres diplomates ont évoqué l'idée de développer les efforts de formation de la police irakienne ou des forces de gendarmerie. Par le passé, l'Allemagne a entraîné un nombre limité d' officiers de police en dehors de l'Irak. L'Itale avait aidé Bagdad à créer une force para militaire identique à celle de ses Carabiniers. En début d'année, l'envoyé spécial de l'ONU en Irak, le diplomate suédois, Staffan de Mistura, avait appelé à plus d'aide européenne pour créer une telle force.

En ce qui concerne la Syrie et le Liban, le document déclare que l'UE " doit réagir aux développements récents positifs".

" Nous pouvons maintenant ensemble encourager ces ouvertures, pour les promouvoir d'une manière pragmatique" selon le document. Les objectifs de l'UE sont de renforcer la "souveraineté" et la stabilité du Liban, une normalisation effective entre le Liban et la Syrie et l'ouverture de négociations de paix directes entre les deux pays et Israël."

La France a appelé à une approche globale de la région, " inclus le Liban, la Syrie mais aussi le facteur risque iranien".

En ce qui concerne les négociations entre Israël et l'Autorité Palestinienne, le document met en garde : " le temps joue en faveur des extrémistes et menace l'idée même de deux états" selon le document.

"Nous ( les US et l'UE) devons (agir) sans délais et sans recommencer à zéro".

Les Palestiniens selon le document de l'UE " ont fait des efforts convaincants dans les domaine de la sécurité".

"Maintenant il faut en réponse un gel complet de toute les activités de colonisation. Les colonies sont le principal obstacle à un accord de paix."

Fidelius Schmid - Special Daily Star 07/11/08 www.dailystar.com.lb

Traduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org


Mardi 11 Novembre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires