Proche et Moyen-Orient

Irak: Mountazer al-Zaïdi, le lanceur de chaussures contre Bush sort de prison


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:29 THERESE MAY ET LES ROITELETS DU C.C.G



Mardi 15 Septembre 2009

Irak: Mountazer al-Zaïdi, le lanceur de chaussures contre Bush sort de prison
Mountazer al-Zaïdi, devenu célèbre après son lancer de chaussures contre l'ancien président américain George W. Bush en décembre 2008, a recouvré la liberté, ce mardi, après neuf mois de prison. 
Peu après sa libération, al-Zaïdi a affirmé avoir été torturé en détention "de la pire des manières, frappé à coups de câbles électriques et de barres de fer". Il s'exprimait au cours d'une conférence de presse dans les locaux de la chaîne de télévision Al-Baghdadia, son ancien employeur.
  
"On m'a abandonné attaché dans un endroit qui n'était pas à l'abri du froid", a-t-il ajouté, assurant que ses geôliers avaient simulé des noyades, une technique employée par la CIA américaine sur des suspects après les attentats du 11-Septembre. "Je demande au (Premier ministre Nouri al-Maliki) de s'excuser pour avoir caché la vérité", a-t-il insisté.
  "Au cours des années précédentes, j'ai voyagé (en Irak) j'ai vu les souffrances des victimes et des orphelins. J'avais honte. Je me suis promis de venger les victimes, l'opportunité s'est présentée et je ne l'ai pas ratée", a-t-il expliqué. 
"Pour moi il s'agissait de la bonne réponse, ce que je voulais faire en jetant mes chaussures au visage du criminel Bush, c'était exprimer mon rejet de ses mensonges et de l'occupation de mon pays", a-t-il poursuivi. 
"Je suis libre à présent mais mon pays est toujours captif. Je ne suis pas un héros, mais j'ai une façon de voir les choses et des opinions", a-t-il souligné indiquant qu'il se sentait "humilié en voyant mon pays souffrir, Bagdad brûler et mon peuple tué". 
"Je remercie tous ceux qui ont été à mes côtés dans les pays arabes et musulmans", a-t-il encore déclaré.

Son avocat s'est, de son coté, félicité de la libération et a rendu hommage à l'indépendance de la justice irakienne. "Cette décision prouve que la justice est honnête, indépendante et qu'elle n'est soumise à aucune pression intérieure ou extérieure", a précisé Dia al-Saadi. 
 
Selon sa famille, dans le prochains jours "Mountazer fera un voyage à l'étranger, en particulier dans les pays arabes, pour remercier toutes les personnes qui l'ont soutenu".
Interrogé pour savoir s'il retournerait travailler à la chaîne de télévision Baghdadia, Oudaï, a indiqué lundi: "Il n'y retournera pas car la chaîne s'est servie de son nom pour se faire de la publicité".
 
Il souhaite au contraire créer un centre pour les orphelins et les veuves, auxquels il avait dédié son geste lors de la conférence de presse, avec l'argent promis par ses admirateurs, a précisé sa famille.
 
A sa sortie de prison, le journaliste devrait également être couvert de présents, selon un autre de ses frères Dourgham al-Zaïdi. 
 "Nous avons reçu des promesses d'argent. L'émir du Qatar a promis un cheval en or, le colonel Mouammar Kadhafi va le décorer et d'autres personnes veulent lui envoyer des voitures de sport", a-t-il assuré récemment. 
Mountazer al-Zaïdi était devenu célèbre le 14 décembre 2008 lors d'une conférence de presse à Bagdad de George W. Bush, qui effectuait sa dernière visite dans le pays envahi par ses troupes en 2003.  
Le journaliste avait lancé ses chaussures, pointure 43, à la tête de Bush, qui les avaient évitées de justesse, en criant: "C'est le baiser d'adieu, espèce de chien".
 
Condamné en première instance à trois ans de prison pour "agression contre un chef d'Etat en visite officielle", sa peine avait été réduite en appel à un an. Il a été libéré au bout de neuf mois pour bonne conduite.  
Depuis son geste, diffusé par les télévisions du monde entier, Mountazer al-Zaïdi est célébré dans les pays arabes et au-delà comme un héros qui s'est opposé aux Etats-Unis, et de nombreuses manifestations ont été organisées de Rabat au Caire en passant par Gaza et Londres lors de son jugement.
 


Mardi 15 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par brigitte le 15/09/2009 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est effectivement un héros, et tous ceux qui lutte de manière sincère et honnête contre l'impérialisme occidental et celui des USA en particulier peuvent être considérés comme des héros, mais pas ceux qui commettent des attentas aveugles contre des civils.

2.Posté par ali le 15/09/2009 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à ce journaliste, il représente bien la RESISTANCE de demain contre ces crapules américano-sionistes qui rêvent encore de coloniser le monde pour piller et contrôler les richesses de ces pays !!! A bas les traîtres et vive la résistance !

3.Posté par OCEAN.TRANQUILL le 16/09/2009 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo et espérons qu'il ne se laissera pas séduire par la richesse et tiendra ses promesses.

4.Posté par dik le 16/09/2009 00:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tant qu'il y aura des Zaïdi, tous les espoirs sont permis. Ceux qui l'ont violemment arrêté, jugé et torturé ne sont que de vils personnages à la solde de leurs maîtres les envahisseurs de l'Irak à coups de bombes au phosphore et à l'uranium enrichi, après 12 ans d'embargo, aussi lâchement que les israéliens envers Gaza.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires