Propagande médiatique, politique, idéologique

Interview de Pierre Stambul : " Moi, juif anti-sioniste..."



Jeudi 5 Mars 2009

Interview de Pierre Stambul : " Moi, juif anti-sioniste..."
Tandis qu'à Gaza un fragile cessez-le-feu se maintient depuis le 18 janvier, les négociations se poursuivent pour la mise en place d'une trêve durable entre le Hamas et Israël, de nombreuses voix s'élèvent et demandent des comptes à Israël.  Celle de Pierre Stambul, membre du bureau national de l'Union Juive Française pour la Paix, en est l'une d'elles.
Dans cet entretien, il explique comment l'impunité dont a joui Israël   jusqu'à présent a permis  le crime.

Le Matin: L'UJFP  fait partie de ces voix juives qui s'élèvent en France et en Europe pour critiquer la politique d'occupation israélienne et condamner fermement l'agression criminelle contre la population de Gaza qui a fait plus de 1300 morts, notamment des centaines d'enfants. Comment votre action est-elle perçue en France?

Dans les manifestations de soutien au peuple de Gaza, les militant-e-s  de l’UJFP ont défilé sous leurs banderoles, avec des mots d’ordre : « juifs et arabes ensemble contre l’occupation ». À Paris, il y a (à toutes les manifestations) une grande banderole commune à l’UJFP et l’ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France). Il y avait aussi une pancarte : « Israéliens contre l’Apartheid » portée par des Israéliens de Paris. Pour les manifestants qui ne nous connaissaient pas, ça a été à la fois une grande surprise et une grande satisfaction. Nos interventions au micro ont été très chaudement applaudies avec émotion et nous avons reçu beaucoup plus d’invitations que d’habitude pour venir parler ou expliquer. Aussi bien devant des publics issus de l’immigration que devant des associations engagées pour la Palestine et même devant des publics de Français d’origine juive qui partagent notre condamnation totale du crime qui vient de se dérouler. Pour l’UJFP, la découverte réciproque avec les Musulmans et les Français d’origine arabe est très importante.
Du côté des médias français, globalement, ils continuent de nous ignorer, mais nous avons quand même été interviewés ou filmés à quelques occasions pendant les manifestations.
Du côté du CRIF et des institutions communautaires  juives, nous sommes plus que jamais des traîtres « ayant la haine de soi ». Notre existence les irrite.
Ce qui vient de se passer contre le peuple de Gaza confirme notre raison d’être et nos analyses : le sionisme est un obstacle à la paix. La politique de destruction consciente et obstinée menée par tous les gouvernements israéliens contre la Palestine est un crime. Elle est aussi suicidaire à terme pour les Israéliens. Le totalitarisme de ceux qui prétendent que tous les Juifs doivent soutenir les crimes de Tsahal est inacceptable.

LM: Le crime à Gaza a été rendu possible grâce au soutien renforcé de l'Union Européenne notamment de la France. Comment analysez-vous ce « permis de tuer » qui a été accordé à Israël?

Tzipi Livni est allée chercher chez Moubarak mais surtout chez Sarkozy le permis de tuer dont elle avait besoin et elle l’a eu sans problème. C’est au forceps que Sarkozy et Kouchner ont obtenu le « rehaussement » des relations entre l’Europe et Israël contre l’avis du Parlement européen. La responsabilité occidentale est totale. C’est l’Europe qui a financé le port ou l’aéroport de Gaza et l’Europe s’est tue quand l’armée israélienne les a pulvérisés. L’Europe a participé au blocus de Gaza, déclaré « entité hostile » par l’occupant. L’Europe a décidé de punir les Palestiniens « d’avoir mal voté » en boycottant le Hamas vainqueur des élections palestiniennes. L’Europe permet que les produits des colonies de Cisjordanie arrivent sans taxe chez le consommateur européen. C’est l’impunité  d’Israël qui permet la poursuite du crime. L’Union Européenne  et Sarkozy vont bien au-delà de l’impunité. Ils sont complices. La présidence tchèque est allée jusqu’à affirmer que le carnage à Gaza était une action purement « défensive » d’Israël. Pourquoi ? Sans doute, les chefs d’Etats européens  adhèrent aux idées de « choc des civilisations » et de « guerre du bien contre le mal » chères à l’ancien président Bush. Israël est devenu une tête de pont de l’Occident au Proche-Orient. Il est significatif  de voir  qu’en Europe, même ceux qui sont les héritiers politiques des pires antisémites  (je pense à certains gouvernements de Pologne ou des Pays Baltes) rivalisent dans le soutien à Israël. Plus de 60 ans après le génocide nazi, il y a consensus chez les dirigeants européens pour faire payer un crime européen (l’antisémitisme, le génocide) aux Palestiniens qui n’ont aucune responsabilité dans ce crime.

LM: Durant les trois semaines de bombardements, de nombreuses manifestations ont eu lieu un peu partout dans les villes françaises, des manifestations d'une ampleur sans précédent. Qu'est-ce qui explique une telle mobilisation selon vous?


L’UJFP est la « composante juive » du mouvement de soutien au peuple palestinien en France. Depuis quelque temps, on désespérait à l’intérieur de ce mouvement de se retrouver toujours entre nous, d’être ignorés des médias. Et puis le massacre de Gaza a provoqué une gigantesque indignation. On a compté le 17 janvier plus de 350000 manifestants dans 100 villes de France. C’est énorme. Pour la population arabe vivant en France que nous avions beaucoup de mal à toucher et à mobiliser, il ne fait pas de doute que le lien s’est fait entre les discriminations subies quotidiennement (travail, salaires, logement, conditions sociales, ghettoïsation, racisme …) et le sort du peuple palestinien.
De façon générale, en France, l’opinion s’est retournée. Il y a 40 ans, elle était massivement pro israélienne. Plus personne ne considère les Israéliens comme des victimes. Là-dessus les dirigeants politiques qui, honteusement, accourent aux repas ou aux manifestations du CRIF ou qui affichent l’effigie du soldat Shalit sur leurs mairies ne tiennent pas compte de ce retournement de l’opinion en faveur de la Palestine. À nous de savoir transformer ce qui est surtout pour l’instant de la compassion en solidarité active.

LM: Ces manifestations, souvent impulsées par des mouvements ou associations, ont drainé de nombreux Arabes, notamment des jeunes de quartiers, peu coutumiers de ce genre d'expression citoyenne. Quelle analyse faites-vous de ce phénomène? Peut-on parler à ce sujet d'une intrusion nouvelle de cette catégorie de la population dans le champ du politique et de la solidarité internationale?

La population arabe vivant en France est très diverse. Il y a les laïques, les religieux, les associations de quartiers, les associations de jeunes … Cette population ne s’est jamais bien sentie représentée par des associations françaises, y compris celles qui se battent pour la Palestine. Il y a donc eu en l’espace de quelques jours une véritable appropriation de ce conflit. La première manifestation pour Gaza à Marseille le jour de l’attaque israélienne était appelée par l’UJFP. Nous attendions 200 personnes, il y en a eu 20 fois plus. Les jeunes qui manifestaient pour la première fois sur la question palestinienne étaient nombreux. Bien sûr, il n’est pas sûr qu’ils restent mobilisés durablement alors que cette guerre séculaire est très loin d’une solution équitable. Et puis, la découverte de la solidarité internationale est parfois compliquée. Il y avait dans les manifestations des pancartes « étoile de David = croix gammée ». Tous les membres de l’UJFP sont allés discuter, expliquer que l’étoile de David nous avait été volée par l’Etat sioniste, mais que c’était aussi l’insigne avec lequel nos grands-parents étaient partis à la chambre à gaz. Dans la plupart des cas, les pancartes ont été retirées, leurs auteurs s’excusant et ne voulant pas nous choquer.
Depuis les manifestations, les liens qui se sont établis ont des suites. L’UJFP participe régulièrement à des rencontres, débats ou soirées culturelles avec des associations arabes ou des associations de quartier.

LM: l'UJFP fait partie de ces centaines de mouvements et ONG qui ont déposé une plainte contre Israël auprès du TPI pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Pensez-vous que cette démarche a des chances d'aboutir?




Jeudi 5 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par DURANDUPONT le 05/03/2009 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

COMMENT DES JUIFS JUSTES ET HONNETES COMME STAMBUL SONT SALIS PAR L'IDEE ENTRETENUE PAR LES SIONISTES DU CRIF SELON LAQUELLE TOUS LES JUIFS SERAIENT SIONISTES; CECI DEMONTRE UNE FOIS DE PLUS QUE C'EST BIEN LE SIONISME QUI A CREE L'ANTISEMITISME .

2.Posté par ariette34 le 05/03/2009 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah tous les anti-sionistes adhérés au http://www.partiantisioniste.com ça nous débarrassera du sionisme dans le gouvernement français et ce sera un grand pas pour ejecter tous les sionistes en israel et enfin il y aura la paix en Palestine où juifs, chrétiens et musulmans vivront en heureux

3.Posté par Nicole le 05/03/2009 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aime beaucoup les propos de Pierre Stambul. Je l'avais lu sur le matin, et je le trouve clair, engagé, pondéré. Parfois j'aimerais regrouper tous les textes de ces juifs éclairés et les faire circuler au maximum. J'ai trouvé en zappant aujourd'hui une interview très intéressante de Norman Finkelstein qui est de la même veine, du 22/01/09.



Il y a aussi les intervenants de "Après l'hégémonie" de Béatrice Pignède



parmi lesquels Uri Avnery, Gideon Levy. Je crois que c'est sur tlaxcala qu'il y a les traductions de Gilad Atzmon qui est passionnant aussi. Ce serait une forme intéressante d'opposition de ne publier délibérément, durant un temps donné que des paroles exigeantes et fécondes.

4.Posté par Intellecterroriste le 06/03/2009 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Nicole,

Vous trouverez aussi Ilan Pappé, qu'on écoute nettement moins que Finkelstein ou Atzmon, mais à mon gout nettement moins ambigu!

Amicalement

5.Posté par Daniel Milan le 06/03/2009 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A moins qu'il ait "évolué" depuis, j'avais lu il y a quelques années certains de ses articles dans une revue anarchiste gauchisante (Je n'ai rien contre les gauchistes et les anarchistes, je le précise !).

J'avais trouvé qu'il faisait partie de ces "antisionistes" qui n'ont de cesse de défendre et de vouloir "moraliser" Israël. Comme si l'on devait défendre et moraliser les produits d'une idéologie raciste, génocidaire et totalitaire !

Nous avons beaucoup d'antisionistes affichés, à dimension variable selon, l'heure et l'humeur de la journée, mais trop peu le sont réellement .

DES QU'ON GRATTE UN PEU, C'EST PLUS CA !

Je note l'existence d'un Parti Antisioniste. Je l'avais contacté par e-mail en vue de mon adhésion en tant que victime du sionisme. Je n'ai reçu aucune réponse de sa part.

Donc, j'aimerais connaître les critères d'adhésion à ce parti !

Pour ma part, je n'ai pas varié dans ma radicalité fondée à l'égard du sionisme depuis près d'un demi siècle.

Daniel

6.Posté par Aigle le 06/03/2009 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"........................Comme si l'on devait défendre et moraliser les produits d'une idéologie raciste, génocidaire et totalitaire ! " . Bien resumé Daniel ......

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires