Actualité nationale

Initiatives pour diviser la représentation des Musulmans de France


Dans la même rubrique:
< >


islamenfrance@live.fr
Dimanche 14 Juin 2009

Initiatives pour diviser la représentation des Musulmans de France
Il se passe de drôle de choses ces derniers jours en France et sincèrement il y a de quoi s'inquiéter.De nouvelles initiatives, de nouveaux projets sont prévus dans les mois à venir, en voici les deux principaux : Les six millions de musulmans de France sont actuellement représentés par un seul organisme à caractère religieux, le Conseil français du culte musulman (CFCM), mais des laïcs revendiquent aujourd'hui le droit de s'exprimer aussi en leur nom. Une Fédération nationale laïque des citoyens de sensibilité musulmane, baptisée Mosaïc, qui existe déjà dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, pourrait voir le jour d'ici deux ans. Son président, Marouane Bouloudhnine, chirurgien orthopédiste de Nice, a annoncé l'organisation du congrès fondateur de Mosaïc pour fin 2010. S'appuyant sur son existence régionale, en Paca, l'organisation entend représenter tous ceux qui "aspirent à être Français sans renier leur identité musulmane" et devenir un "espace d'expression pour cette population silencieuse". Fondé par un groupe de musulmans "qui ont réussi", Mosaïc doit être un vecteur de "promotion sociale par l'exemplarité", explique le président de l'organisation qui entend aborder les questions de discrimination, d'emploi, de logement, "tout ce qui relève de la politique de la Ville". Se félicitant du discours du Caire du président Barack Obama, il insiste aussi sur l'important héritage culturel de l'islam, qui fonde l'identité commune des musulmans, même non pratiquants. Cette fédération, dont les fondateurs ont des sensibilités politiques variées, a vocation à devenir l'interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, selon M. Bouloudhnine, lui-même conseiller UMP à la mairie de Nice. S'estimant assuré de recevoir des subventions publiques pour Mosaïc, il souligne "l'accueil très favorable" du secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, pour ce projet "citoyen non communautariste". Pour autant, M. Bouloudhnine assure qu'il ne veut pas faire de concurrence au CFCM, dont il "respecte le rôle cultuel", mais il aimerait voir Mosaïc devenir "le" représentant des "citoyens de sensibilité musulmane", plus nombreux que les musulmans pratiquants selon lui. Créé en 2003 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, le CFCM, chargé des questions relevant du culte, représente les différentes organisations religieuses musulmanes pratiquantes en France, souvent regroupées par nationalités d'origine. Depuis sa création, il est régulièrement secoué par des débats sur son efficacité et sa représentativité. ----------------------------------------------------------------- Une autre initiative annoncée cette semaine empiète sur ces missions: l'imam de Drancy Hassan Chalghoumi a créé le Conseil des imams de France avec l'ambition de développer le dialogue inter-religieux et de promouvoir un islam "ouvert". Pour le moment, ce Conseil des imams rassemble une quarantaine d'imams de la région parisienne. Plusieurs ministres et élus ont participé au dîner annonçant sa création, ce qui peut être considéré comme un adoubement.Cependant ce projet existe déjà depuis quelques années au sein de l'UOIF ( Union des Associations Musulmanes de France ) Le CFCM n'a commenté aucune de ces initiatives, ni officiellement ni officieusement. Le Crif , lors de ce dîner d'inauguration, à travers ses 4 intervenants, est revenu sur le génocide Israélien en Janvier2009 et a tenté de remettre d'actualité la fausse hausse de l'antisémitisme. Près d'un an après son élection à la présidence du CFCM, Mohammed Moussaoui, intellectuel discret voire effacé, reste peu connu du grand public et peut-être aussi des musulmans eux-mêmes, ce qui suscite aussi des interrogations sur la représentation des musulmans en France. ------------------------------------------------------- CONCLUSION : Une fédération nationale laîque Musulmane pour satisfaire l'UMP ( l'Elysée ), un Conseil des Imams ( modérés ) de France pour satisfaire le CRIF et , qui sait , bientôt les Musulmans de France deviendront végétariens pour satisfaire Brigitte Bardot ! ------------------------------------------------------- Voici une réaction parmi des centaines d'autres : Assalam alaikom, Chers frères et sœurs, Il serait bien pour mieux comprendre ce qu’on nous mijote avec cette conférence des imams de France soutenu par le CRIF, et avec Mosaïc, d’écouter ou de réécouter le discours de Jacques Attali devant le Fonds Social Juif Unifié à Paris en Mars 2007 à ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=jWUXJlAFwAo Attali fait part du nombre de juifs relativement en décroissance dans le monde et notamment par rapport aux musulmans. Il s’inquiète d’abord que le nombre d’Arabes (musulmans en grande majorité) sera majoritaire en Palestine occupée (Israël) dans soixante à soixante-dix ans alors qu’aujourd’hui ils ne représente que 20% de la population totale arabe et juive ! On comprend alors pourquoi les sionistes veulent chasser ces Arabes en dehors de la Palestine, et ils insistent sur le caractère juif de l’état d’Israël. Puis, il dit qu’aujourd’hui il y a cinq à six millions de musulmans en France et il prévoit qu’en Europe il y aura un jour de l’ordre de trois millions de juifs et de cinquante millions de musulmans (en dehors la Turquie qu’on ne veut surtout pas qu’elle intègre l’Europe), et il se demande quoi faire devant ces musulmans ? Selon lui, il faut tout faire pour développer des relations positives entre les deux communautés. Et il dit qu’il est fondamental pour la survie d’Israël, pour que la paix ait lieu là bas, qu’il y ait la paix ici. C’est clair, les sionistes sentent bien que les choses ne tournent pas en leur faveur. Par conséquent, il demande à ce que les juifs de France jouent un rôle dans l’intégration de la communauté musulmane. Et pour le faire, il demande à ce que la communauté juive aide à la création d’une bourgeoisie musulmane (c.-à-d. des personnes enrichis par la communauté juive à l’instar de quelques Arabes polythéistes ou hypocrites qui avaient de relations commerciales fortes avec les tribus juives en Médine et qui complotaient contre les musulmans). Et quel exemple pratique il donne ? Financer des imams pour éviter que des imams trop radicaux viennent d’ailleurs !!! On est en plein dedans. Ceci date de mars 2007. A l’époque le discours d’Attali n’avait pas reçu, en apparence, beaucoup d’écho favorable au sein des chefs sionistes de la communauté juive de France, mais après les événements de Gaza et la prise de conscience de beaucoup de nos concitoyens, musulmans et non musulmans, de la barbarie de l’état sioniste, il devient vital d’agir. On comprend mieux la raison d’être de cette « Conférence des Imams de France » et cet appel à la création de ce qu’ils appellent « un islam républicain » et « des imams neutres » qui, le moment voulu, peuvent très bien critiquer le Hamas sur son « irresponsabilité » qui conduit à ce que nos frères et sœurs palestiniens soient tués par les balles, les bombes et les missiles des « gentils sionistes », pour ensuite aller boire un verre (ça sera un jus d’orange sans doute) d’amitié sur les tables du CRIF ou, pourquoi pas, dans les bureaux de l’ambassade israélienne. Quant à Mosaïc, il me semble que ça va dans le sens de la création de cette bourgeoisie de « sensibilité » musulmane dont parlait Jacques Attali, vous ne trouvez pas ? Le CRIF parle toujours au nom de tous les juifs de France alors qu’il ne représente en effet qu’un sixième de ces juifs, dont beaucoup refusent la politique israélienne et l’hégémonie du CRIF. Il est clair qu’il y a des tentatives pour que des organismes minoritaires « musulmans » parlent au nom de tous les musulmans de France dans le sens qui convient. http://www.islamenfrance.fr


Dimanche 14 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par Marie-Adélaïde DUGLAN le 14/06/2009 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



C'est déjà trop politique politicienne avant le départ, pour que nous comprenions ou ils veulent en venir des amitiés "U.M.P pro-sionistes" ...Tout cela, dans la situation d'aujourd'hui ne peu qu'installer le doute dans la population concernée et finalement c'est une bonne chose.

Marie-Adélaïde DUGLAN
marie.adelaide.duglan@hotmail.f


2.Posté par Wise le 15/06/2009 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que Dieu maudisse les hypocrites.

3.Posté par Valentin le 22/06/2009 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais qu'attendez-vous donc du grelot national.
Grelot c'est mon surnom pour le petit Nicolas Sarkozy.

Définition du grelot: petite boule de métal creuse, percée de trous et contenant un morceau de métal qui la fait résonner dès qu'elle tremble ou s'agite.

En général les moutons en portent, de là à penser que Sarkozy n'est qu'un vulgaire mouton le pas est vite franchi.

4.Posté par FABE37520 le 25/07/2009 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème qu'il risque de rencontrer c'est que les musulmans sunnites n'ont pas de clergé donc personne ne possède une influence hiérarchique sur la Oumma.
Leur seul chance c'est de se rallier un tarik Ramadan pour galvaniser la jeunesse musulmane. Pas sur que ce dernier soit d'accord pour devenir une marionnette sioniste.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires