PRESSE ET MEDIAS

Indignation après l'interpellation de l'ex-PDG de Libération



fischer02003@yahoo.fr
Lundi 1 Décembre 2008

L'interpellation musclée de l'ancien directeur de Libération, Vittorio de Filippis, a provoqué dimanche un tollé dans le milieu politique et parmi les syndicats de journalistes.

Aujourd'hui directeur du développement du journal, Vittorio de Filippis a raconté les conditions difficiles dans lesquelles il a été interpellé vendredi à l'aube à son domicile en région parisienne dans le cadre d'une plainte en diffamation du fondateur du fournisseur d'accès internet Free, Xavier Niel.

Cette plainte vise le commentaire d'un internaute publié sur le site internet de Libération après la parution d'un article dans le quotidien sur les démêlés judiciaires de Xavier Niel.

Selon le récit de Vittorio de Filippis, il a été emmené par des policiers sous le regard de ses fils, restés seuls après son départ, et transféré menotté au tribunal de grande instance de Paris.

Après deux fouilles au corps, il a été placé en garde à vue pendant cinq heures, puis mis en examen par la juge qui avait délivré un "mandat d'amener" à son encontre, déclenchant l'opération de vendredi matin.

Dimanche, sur Europe 1, Vittorio de Filippis a jugé que les journalistes avaient malgré tout une "chance énorme" de pouvoir faire connaître leurs déboires et de ne pas en rester là.

"Comment sont traités les étrangers sans papiers qui ne parlent pas français", s'est-il interrogé.

"Sans se prononcer sur le fond de l'affaire", la ministre de la Culture, Christine Albanel a demandé dimanche dans un bref communiqué que "toute la lumière soit faite sur les circonstances" de cette interpellation.

L'UMP, par la voix du député Frédéric Lefebvre, a réclamé une enquête, jugeant les méthodes des policiers "surréalistes" et "disproportionnées".

LE JOURNALISME D'INVESTIGATION EN DANGER?

Martine Aubry, qui a pris les rênes du Parti socialiste cette semaine, a demandé à Nicolas Sarkozy que "la lumière soit faite dans les plus brefs délais sur cette affaire qui constitue manifestement une grave atteinte à la liberté de la presse et aux libertés individuelles".

Le Syndicat national des journalistes (SNJ) a dénoncé la "démesure avec laquelle sont désormais instruits certains délits de presse" et y voit une "manoeuvre de plus" pour "intimider" les journalistes.

"Une intimidation de plus, une intimidation de trop", s'élève également l'Union syndicale des journalistes CFDT.

"Cette interpellation vient s'ajouter à la tentative de perquisition dans les locaux du Canard Enchaîné, à la très contestée loi sur le secret des sources d'information des journalistes, ou encore aux dix procédures en diffamation récemment engagées par les dirigeants du groupe Caisse d'Epargne contre le site internet d'informations Médiapart", rappelle le syndicat.

Pour Reporters sans Frontières, "traiter un journaliste comme un criminel et recourir à des procédés tels que la fouille au corps est non seulement choquant, mais aussi indigne de la justice française".

Ancien ministre socialiste de la Culture, Jack Lang a écrit dimanche à la ministre de la Justice Rachida Dati. "La France est-elle encore un Etat de droit?", s'interroge-t-il.

"Depuis trop longtemps, notre pays se déshonore par des actes juridictionnels policiers contraires à la Constitution et aux conventions internationales", écrit le député PS. "J'ai honte pour notre pays".


Lundi 1 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par Aigle le 01/12/2008 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne vous en faites pas les gars ....Ce genre d'actions vous en verrez d'autrres encore plus hallucinantes ....C'est le prix que vont vous faire payer les promoteurs du fascisme en france et qui ont reussi à vous embobiner pour voter pour leur ecurie

2.Posté par Denis Jaisson le 01/12/2008 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La clique Sarkouchner a mis au pas RFI et d’autres media mais n’a pas réussi à museler le réseau; alors elle botte en touche et en puissance… Les modérateurs de sites de discussion sur des sujets sensibles tels que les attentats du 119, la chasse au dahu en Afghanistan, la politique pro-amérisraélienne de Sarkozy 1er, le martyre palestinien dans les territoires occupés et la bande de Gaza, etc. n’ont plus qu’à la fermer! On n’a pas tapé sur Libération parce que ce journal avait un regard critique sur ces sujets. Au contraire ce quotidien à grand tirage, très modéré, au nom symbolique, aux actionnaires puissants – la famille Rothschild entre autres – a été choisi pour bien montrer que la récréation était finie…

3.Posté par redk le 01/12/2008 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vittorio de Filippis, à étais rossé par ses maitres........ qu'ils avais servis avec zèle!!

Pour Libération, tous connaissent son impartialisme !! à re lire :
http://www.alterinfo.net/La-tres-remarquable-im-partialite-du-journal-liberation_a3167.html

4.Posté par rachi le 01/12/2008 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour un dont on nous rebat les oreilles combien d'autres anonymes ???

5.Posté par xxx le 01/12/2008 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce sont des manieres qui nous rappellent la Guestapo,police politique au service d'un tyran !
La separation des pouvoirs et la liberté de presse sont les seuls remparts a toute forme de tyrannie.Sans elles,plus rien ne protege le peuple de l'arrivée au pouvoir d'un dictateur.
Les dernieres lignes de defense de la democratie sont en train de succomber.
Cela n' a rien de banal,c'est tres grave et je ne vous cache que cela m'inquiete au plus haut niveau quant a l'avenir de notre pays.
MON DIEU PROTEGEZ NOUS !

6.Posté par Denis Jaisson le 01/12/2008 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rejoignez "Egalite et Reconciliation" d'Alain Soral: la droite des valeurs et la gauche du travail, contre la gauche bobo et la droite liberale et mondialiste des sarkattalikouchner!

www.egaliteetreconciliation.fr

7.Posté par al akl le 01/12/2008 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les gars, faut mitiger là...

Qui est Xavier niel, et comment s'est comportée l'oligarchie avec lui ?

Free le plus gros danger commercial qu'on eut à rencontrer les gros blocs monopolistiques. Un combat qui s'est déroulé sur très longtemps. Il a démocratisé internet en France, et ailleurs...

Arretez de tomber dans des pièges grossiers, le PDG de libération est loin d'etre un petit poisson, mais ce qu'il a du faire d'illégal contre Niel doit être assez grave pour qu'un juge décide ça. C'est presque rassurant que ce type puisse se faire arrêter. Car il n'est pas dans les priorités du gouvernement qui a décidé de ne s'occuper que de la petite canaille et de vider nos poches dans la grosse.

Tout a été bon pour lui mettre des bâtons dans les roues quand il a développé son entreprise, et elle a coulé une fois si je ne me trompe pas.. Et ça n'arrête pas.
Observez leurs blocages sur les news groupes de free, sur l'upload de gros fichiers, la téléphonie, etc...

Il est le premier à avoir ouvert les vannes du net. Les autres ont suivi par la force des choses. Sans free, c'est 60€ minimum l'abonnement de base, et on serait encore en 512ko

L'inversion par excellence, vérifiez par vous meme. Il refuse de jouer leur jeu, ils font une campagne noire contre lui. Vous croyez que la ligne de Libé c'est la démocratie ? Mieux vaut en rire.

Arrêtons de gober le venin. C'est sûrement pas un saint, mais celui qui pleure aujourd'hui ne l'est pas non plus. Réfléchissons avant de suivre comme des moutons.

8.Posté par al akl le 01/12/2008 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le détail qui tue, regardez QUI le soutient.

Et vous comprendrez que ce n'est pas l'oligarchie qui poursuit le PDG de libération.

C'est le combat contre le net qui se trame là.

9.Posté par Aigle le 01/12/2008 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement al akl , le Net , voilà la source d'insomnie des sarkouchner et leurs parrains

10.Posté par al akl le 01/12/2008 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bizarre ceux qui réagissent, ne l'ont pas fait quand le gars de RFI qui avait une idée sobre du génocide des Palestiniens a été viré comme une merde.

On nous la joue à l'envers... Encore une fois.

11.Posté par Objection le 01/12/2008 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@el akl + Aigle
Right Sirs ! Ne dit-on pas " dis-moi qui te soutient, je te dirai qui tu es " ?
Le Lang de bois ( je reste poli car il y a mieux! ); la Martine Aubry ( la fifille à son père Delors Jacques ), ho, ho !
Hélas, le ridicule ne tue pas ! Gonflés ces 2 là !

12.Posté par al_akl le 01/12/2008 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

al_akl
message supprimé

13.Posté par Coconut le 01/12/2008 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Indignation pour l'ex patron de Libé et pas d'indignation (ou si peu) pour la championne Eunice Barber, la négresse.

Eh ouais, c'est comme ça, aucune indignation pour les noirs dans l'esclavage, mais beaucoup d'indignation pour les juifs dans la 2ème GM...

Ce n'est, apparemment, pas l'action qui indigne, mais la nature de la victime !!!


14.Posté par al akl le 01/12/2008 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

al_akl
"l'affaire" ne fait que commencer, on aura le temps de vérifier nos intuitions.
Bizarre pas un mot sur les faits en eux meme, ou du moins un flou artistique...

15.Posté par al_akl le 01/12/2008 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

al_akl
Tapez le nom de Niel Xavier sur le moteur de recherche de libé... vous comprendrez de quoi il retourne. Le pire c'est qu'ils osent lui mettre sur le dos la pornographie sur le net... LOL

Ils n'ont pas honte, encore une shoutzpah ? Il y a de fortes chances...

16.Posté par Manu le 01/12/2008 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Net? Ce n'est pas ce qui fait la rue. Il n'y a pas d'action sur le Net. Or il va bien falloir y descendre dans la rue ou alors se taire.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires