Propagande médiatique, politique, idéologique

Incendie de l’hotel Ibis de Strasbourg : la version des faits donnée par la police remise en cause par de nombreux témoignages



Mardi 7 Avril 2009

Communiqué de la Legal Team de Strasbourg. Lundi 6 avril 2009 00h14

Incendie de l’hotel Ibis de Strasbourg : la version des faits donnée par la police remise en cause par de nombreux témoignages.

Plusieurs témoignages font état de l’impossibilité de l’origine de l’incendie de l’hotel Ibis par des manifestants. Les vitres et les portes ont été enfoncées par des manifestants, et le mobilier a été sorti de l’hotel pour alimenter la barricade qui se trouvait devant. La police provenant des rues adjacentes de l’hotel a évacué les alentours de l’établissement dans une charge, et a contrôlé l’ensemble de la place devant l’hotel. Il n’y avait à ce stade aucun incendie de l’Hotel Ibis.

Un autre témoignage publié sur internet déclare : "nous étions au 1er rang lorsque les flics ont lancé leur 1ère charge, et ce qui est sûr est qu’il n’y avait aucun signe d’incendie dans l’hôtel à ce moment. ce qui signifie : soit il y avait un petit début d’incendie donc on ne voyait rien de l’extérieur, et dans ce cas il était facilement maitrisable, mais d’après ce qu’on voyait rien de cela, car ni flamme ni fumée, soit la cause de l’incendie ne provient pas des manifestants."

Un groupe qui se situait "près de l’église taguée à 50 m des deux bâtiments" témoigne, concernant l’hotel Ibis, qu’ils ont été témoins de "tirs tendus des hélicoptères de fusées gaz lacrymogènes et de fusées incandescences" qui ont touchées ce bâtiment avant de s’embraser.

Sur une video publiée sur youtube, le cameramen déclare à la fin du film " ils les envoient de l’hélico" ( sous-entendu : les fusées lacrymogènes et incandescantes) (http://www.youtube.com/watch?v=PnfH...)

Deux autres témoignages que nous avons recueillis affirment que la police maitrisait l’espace autour de l’hotel Ibis lorsque l’incendie s’est déclaré, et que les manifestants étaient à distance.

Enfin d’après plusieurs témoignages la police française aurait renvoyé les pompiers allemands arrivés rapidement sur le site.

Au total au moins douze témoignages concordants remettent sérieusement en cause la version des faits avancée par la police, et relayée largement par les médias. Rappelons que la ministre de l’intérieur Mme Alliot-Marie, à propos de l’hotel Ibis a parlé dimanche d’ "incendie volontaire" et de "tentative d’homicide volontaire".

La legal team de Strasbourg recueille d’éventuels autres témoignages. tel : +33 (0)3 68 46 02 62.

Incendie de l’hotel Ibis de Strasbourg : la version des faits donnée par la police remise en cause par de nombreux témoignages

http://94.23.41.50/spip/spip.php?article97 http://94.23.41.50/spip/spip.php?article97



Mardi 7 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par salut le 07/04/2009 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi j'ai vu à la télévision Allemande des images différentes que l'on ne nous a certainement pas montré sur nos chaines françaises.
On voyait tout un cordon de policiers (casqués etc...) attendant sur le milieu du pont du Rhin du côté de Kehl. Visiblement ils n'avaient pas le droit d'intervenir au delà! (Drôle d'Europe!).
Et l'on voyait que les bâtiments des douanes françaises brulaient à moins de 100 mètres de ces policiers et des manifestants se coucher sur la route juste à peine quelques mètres devant ce cordon de police. (Ils savaient que les Allemands n'allaient pas intervenir!)
.

2.Posté par Roland le 08/04/2009 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce n'est pas un hotel c'est une "chaîne"
je regrette, un hotel ce n'est pas ça !
ce n'est pas une libre entreprise à visage humain tenue par un hotelier.
C'est un maillon d'une "chaine" (le terme convient très bien !) "pompe à phynance" filiale d'un groupe du "corporate power" (et non pas de la société civile, celle des citoyens vivants) .
Et en plus dans ces "hotels" les prix sont insensés, ces lieŭ ne sont fait que pour les hommes d'affaires et les Inspecteurs d'Académie, ils sont inabordables pour les français ordinaires.

3.Posté par Socrate le 08/04/2009 07:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un petit lien interessant sur les agents provocateurs qui infiltrent les marches pacifiques : http://thelede.blogs.nytimes.com/2009/04/02/protesters-fail-to-bring-down-global-capitalism-with-costumes-puppets/

surtout cette partie : "Update | April 3 | 11:33 a.m.

A friend who is a photographer in London writes in to share some observations on shooting the protests, and has something very interesting to say about the violence that broke out on Wednesday night.

Since he needs to maintain a good working relationship with the police, he asked not to be named, but I’d like to share some of what he, and another photographer he was with for part of Wednesday observed while working.

He writes that it appeared to at least these two photographers that most of the much-photographed violence on Wednesday evening was caused by people who looked like “agent provocateurs,” who “were going from police line to police line baiting the police — and they were the ones who instigated the push against police lines that kicked off the evening violence.” This photographer adds that “There was another guy baiting the police and whipping up the crowd to rush the police, he got a hundred or so protesters to follow him and then sneaked off as they reached police lines.” He also writes that the second photographer, who is a reliable reporter, “saw a bunch of protesters trying to stop a guy in black throwing bottles at the police, the protesters had an argument him and then accused him of being a policeman, whereupon he ran to the police cordon, showed some I.D. and was let through!”

Finally, my friend says: “I should point out that the only reason that we were able to spot these guys so easily was because the protest at that point was so peaceful, they really stuck out, so we followed them from one police line to another as they tried to start trouble.”

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires