Conspiration

Il pourrait y avoir un lien entre la mort de Litvinenko et le malaise de Gaïdar (Jirinovski)


Le vice-président de la Douma pour le Parti libéral démocrate, Vladimir Jirinovski n'exclut pas qu'il y ait un lien entre le décès d'Alexandre Litvinenko et le malaise de l'ex-premier ministre russe Egor Gaïdar.


RIA Novosti
Vendredi 1 Décembre 2006

Il pourrait y avoir un lien entre la mort de Litvinenko et le malaise de Gaïdar (Jirinovski)


"Il pourrait y voir un lien entre les deux affaires. Et il n'est pas exclu qu'il s'agisse d'une énorme provocation", a indiqué l'homme politique russe dans un entretien à RIA Novosti jeudi.

Selon M. Jirinovski, Egor Gaïdar est un personnage notable dans la vie politique russe et son malaise n'a rien de fortuit. "D'aucuns voudraient de toute évidence montrer que c'est de cette manière qu'on lutte (en Russie) contre l'opposition", a ajouté le vice-président de la Douma.

M. Jirinovski estime également que la mort de Litvinenko et la découverte de traces de contamination radioactive pourraient être un élément d'une vaste campagne antirusse en cours. "Il se peut que l'empoisonnement de Litvinenko soit la partie visible de l'iceberg et ce n'est que maintenant que nous commencions à en discerner les contours", a noté l'homme politique russe.

Le député russe ne juge pas que la découverte de traces de contamination radioactives dans des avions et dans des lieux publics à Londres soit fortuite. "On a du mal à croire que les agents de subversion qui s'occupaient de Litvinenko aient pu laisser "par hasard" des substances toxiques dans un bar, dans un hôtel et dans des avions. En tout cas, c'est une tentative de nuire à la Russie", a relevé l'homme politique russe.

M. Jirinovski a critiqué les services secrets britanniques.

"En tout cas, les services secrets britanniques en assument l'entière responsabilité", a-t-il affirmé. Les autorités britanniques qui ont accordé l'asile politique à "certains ressortissants russes" devaient en contrôler les activités, a encore estimé M. Jirinovski.

Alexandre Litvinenko qui a fui la Russie en 2000 et est citoyen britannique depuis octobre 2006, est décédé des suites d'un empoisonnement à l'University College Hospital de Londres dans la nuit du 23 novembre.

Des experts britanniques ont découvert dans son corps des traces de polonium 210, un métalloïde fortement radioactif.

Les médecins ne doutent pas qu'un empoisonnement ait été à l'origine du malaise de l'ex-premier ministre russe Egor Gaïdar mais peinent à en établir les causes exactes, a annoncé à RIA Novosti jeudi le porte-parole de M. Gaïdar, Valeri Natarov.

Selon lui, il s'agit d'un empoisonnement "non-naturel" et les médecins ne pourront pas établir de diagnostic exact avant la semaine prochaine, lorsqu'ils disposeront du supplément d'information qu'ils ont demandé en Irlande où M. Gaïdar a été hospitalisé dans un premier temps.

Ex-premier ministre russe de 1991 à 1992 et directeur de l'Institut d'économie de transition, Egor Gaïdar, 50 ans, a été victime d'un malaise le 24 novembre dernier lors d'une conférence scientifique près de Dublin.

M. Gaïdar a été hospitalisé d'urgence d'abord en Irlande et puis, dès son retour en Russie, à Moscou.


Vendredi 1 Décembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires