Philosophie politique

Il est temps de lâcher prise



Zen Gardner
Mardi 21 Juillet 2015

Il est temps de lâcher prise

J'aime beaucoup l'expression : « Et si c'était la guerre et que personne n'y allait ? ». Pour le système et de l'éveil des consciences, il me semble que c'est à peu près pareil : « Et si le système n'avait personne pour le soutenir ? » Notre idée du Moi nous est imposée, elle nous est inculquée depuis la naissance, puis renforcée par le monde qui nous entoure. Et c'est précisément cet écran fictif que constitue le Moi qui permet au système de projeter sa vision du monde biaisée, tandis que nous coopérons. Nous pensons que son paradigme est la seule voie possible, et nous contribuons ainsi à le maintenir en place pour les générations suivantes. Pendant ce temps, nous restons totalement aveugles face à l'authentique réalité en nous et autour de nous.

Les insectes sur le pare-brise

Nous utilisons notre égo comme un pare-brise. Le problème, c'est qu'il nous empêche bien souvent de vivre pleinement cette authentique réalité. Imaginez juste un instant qu'il n'y ait pas de pare-brise. Vous êtes votre âme, dans un état immatériel. Dans ce cas, ces insectes traverseront tout simplement votre champ de vision ainsi que vous-mêmes, au lieu de créer leur « propre » réalité artificielle. Voici donc ce dont il s'agit : votre réalité, ce que vous voyez et percevez de la vie, se transforme en cette crasse incrustée sur votre pare-brise qui vous aveugle, déforme votre image de la vie en créant des images aléatoires sur un écran, alors que la vraie image qui se cache derrière peine à transpercer. Même chose pour la conscience. Une fois éveillé, vous réalisez que vous n'avez rien à défendre, rien à craindre, rien à atteindre. Vous découvrez qu'il ne vous manque rien et que vous êtes connecté à tout. Personne ne peut vous priver de votre liberté car vous êtes la liberté. Vous réalisez que ce jeu de la vie qui a été méticuleusement élaboré pour nous est basé sur des désirs imposés et des besoins imaginaires, provenant par exemple de l'illusion du manque, ou encore de l'impulsion de vouloir satisfaire des besoins créés de toute pièce. Mais rien de tout cela est vraiment nécessaire. Au contraire, tout est basé sur l'ignorance et les caprices d'une espèce de prédateurs qui se nourrit de ce troupeau de moutons que nous sommes, et qu'ils ont élevé et manipulé à cette fin. Triste à dire, mais c'est bien vrai.

Des crochets et des anneaux

Voici ce qu'est le Velcro. Or, si ces petits crochets n'étaient pas crochus, rien ne pourrait s'accrocher dessus. Prenons donc cette image pour décrire notre représentation biaisée du Moi : celle-ci correspond tout à fait à notre comportement tordu et à ces idées déformées de la réalité. Dès lors, nous nous accrochons à tout ce qui passe sur notre chemin. Et une fois accrochés, nos crochets se sentent utiles et commencent à accumuler plein de trucs qui finissent par nous envelopper. Ainsi, nous grossissons et commençons à ressembler à ce qui s'est greffé à nous. Mais comme tout le monde fait pareil, nous avons l'impression que tout va bien, ce qui est rassurant, alors qu'en réalité, nous sommes sans cesse à l'affût de quelque chose à s'accrocher, littéralement. Cela se produit à différents niveaux. Assis devant la télé, des boules de velcro bien collantes nous bombardent à tous les niveaux tandis que nous ne les voyons même pas. Mais au bout du compte, beaucoup de choses se sont accrochées à notre esprit, notre cœur et notre âme sans que nous en ayons pris conscience. Et la seule raison pour laquelle ces trucs se collent à nous, c'est parce que nous sommes « crochus ». D'une certaine manière et à un certain moment, vous et moi avons été programmés avec des crochets et des anneaux qui s'attachent à tout.

Le détachement

Abandonner cette mentalité n'est pas une chose facile à réaliser du jour au lendemain, mais votre éveil, lui, peut être instantané. Néanmoins, cela prend du temps que de se rendre compte de tous les niveaux de programmation subis, ainsi que de toute la désinformation et des mauvais mécanismes que l'on nous a inculqué. La bonne nouvelle, c'est que le processus de libération est en fait très simple. Il suffit de rester à l'écoute de sa conscience et d'étudier les sources d'information authentiques et véridiques. Ensuite, il vous suffit de faire ce que votre conscience éveillée vous inspire de faire. Voici donc l'astuce. Jusqu'à temps que vous ne mettez pas en pratique ce que vous avez appris de vrai, vous demeurez à l'état spirituel embryonnaire, ce qui n'est pas votre but, n'est-ce pas ? Alors lancez-vous, posez-vous une question à la fois et agissez pas à pas, le reste se fera tout seul. Ce qui rend le processus difficile, c'est que l'éveil des consciences va totalement à l'encontre de la société. En effet, le système a été conçu en vue de détecter et de désamorcer toute dissidence. Il n'aime pas être dénoncé, c'est pourquoi il mettra tout en œuvre pour vous freiner : la peur, la culpabilité, l'humiliation, le doute, la rétribution, la pression de groupe, les soucis financiers et les menaces gouvernementales. Ce n'est rien de nouveau. C'est ainsi qu'ils contrôlent la vie de tous. Mais une fois que vous commencez à vous affirmer et à changer votre vie en fonction de ces nouvelles vérités apprises, vous rencontrerez de magnifiques confirmations. Mais vous verrez aussi se produire des choses bizarres. Suivez mon conseil, laissez l'orage passer et surtout, ne redressez plus votre parebrise. En effet, ce sont là des illusions conçues précisément pour vous pousser à le faire.
L'araignée et la mouche
L'image de l'araignée au cœur de sa toile est bien réél. En effet, derrière cette toile du système se cachent des êtres écœurants. Mais la bonne nouvelle, c'est que lorsque vous en prenez conscience, le système est désamorcé pour vous. La véritable conscience collective dont nous faisons tous partie se situe bien au-delà de ces systèmes et paradigmes inférieurs. Toutefois, les insouciants subissent de nombreuses influences. Je n'en saisis pas entièrement la portée, mais les mécanismes d'enfermement dans cette toile de la tromperie et du contrôle agissent non seulement par la manipulation psychologique, sociale, politique et économique, mais également spirituelle. Les sectes en sont le pire exemple, mais la tendance « new-age » en fait également partie. Il faut se méfier de beaucoup de choses. Au contraire, la véritable spiritualité est à l'opposé de tout cela. Bizarrement, ces pièges s'alimentent de cette soif spirituelle pour ensuite greffer dessus leurs structures de contrôle afin de la dévier. Une fois de plus, c'est signé « Le système ».
Attention : les parasites sont bien rééls
Ceci est un avertissement : prenez garde aux parasites, les vrais ! Peu importe le nom que vous donnerez à ces entités négatives, ces conformistes socio-politiques parasitaires et même inter-dimensionnelles, le terme « parasite » s'y applique très bien puisque c'est ce qu'ils font. Néanmoins, ce sont nos « crochets et anneaux » opérationnels qui leur permettent d'agir efficacement. C'est là qu'intervient la conscience éveillée. Vous avez certainement déjà croisé d'obscures personnages maléfiques qui semblent être momentanément possédé par quelque chose d'externe. Ceci est bien réel. Sachez que nous verrons de plus en plus de cas semblables dans les temps à venir. Ce phénomène se produit chez des personnes qui invitent ces influences à les pénétrer, consciemment ou inconsciemment. Soit, c'est parce qu'ils aiment le type d'expérience sulfureuse que cela leur procure, soit c'est leur soif pathologique de pouvoir et de contrôle ou encore leur penchant pour la cupidité et la violence qui les pousse à rechercher ce sentiment de toute-puissance. Souvent, le phénomène peut être observé chez des satanistes assumés, mais aussi dans le comportement des bien-pensants moralisateurs et suffisants. Chez ces individus, une sexualité débridée voire même criminelle vont souvent de pair avec leur mode de vie. Éloignez-vous le plus possible de tout individu enclin à de telles influences. Faites confiance à votre instinct. Voici également pourquoi nous devons éveiller d'autres personnes. Non seulement les insouciants peuvent facilement être manipulés par le système, mais ils sont également des proies faciles pour ces influences bizarres. Je l'ai souvent répété : ce type de manifestations se produit de plus en plus au fur et à mesure que le système se désintègre et que nous sommes bombardés par ces changements vibratoires. Même si cela ne devrait pas nous effrayer, nous ne devrions pas pour autant prendre à la légère cette bataille fluctuante dans laquelle nous nous trouvons, et rester attentifs face à ces nombreuses influences. Lâcher prise Le détachement total, c'est bien la clé de tout. Nous sommes seuls responsables de permettre ou non à une chose d'exercer du pouvoir sur nous. C'est ce qui arrive lorsque nous ignorons la vérité et que nous basons nos choix sur des illusions. C'est ce qui arrive lorsque nous sommes tendus, cérébraux de l'hémisphère gauche, pressés, ou pour tant d'autres « raisons ». Tous ces états d'âme doivent être observés et évités avec grande vigilance. C'est aussi ce qui arrive lorsque nous essayons de nous justifier, ou lors de toute tentative de défendre « qui nous sommes ». Lorsqu'une croyance remplace aveuglément la connaissance et l'expérience. Ou lorsque nous ne donnons pas suite aux instructions de notre intuition. C'est ce qui arrive lorsque nous sommes attachés au résultat. L'effet Velcro de celui-ci est puissant, il ne lâche pas prise et beaucoup se retrouvent ainsi pris au piège. Lorsque nous nous mettons par exemple en tête qu'une chose doit être réalisée d'une certaine manière, ou que nous devrions nous trouver à un certain endroit ou agir à un certain moment alors que c'est complètement arbitraire, ou encore que nous pensons que nos objectifs sont taillés dans le marbre, nous nous créons des problèmes. Et si le Tout-Puissant ouvrait une autre porte pour nous ? Dans cet état d'esprit là, nous ne sommes pas prêts d'y entrer. Notre esprit est formaté. En vérité, dans cet état d'esprit là, nous ne sommes même pas capables de voir qu'une nouvelle porte vient de s'ouvrir, peu importe pour quelles raisons citées précédemment. Dans tous ces états-là, nous sommes inconscients. La synchronicité, c'est le pied ! Ma définition de la liberté individuelle, c'est d'être libre de suivre les signes de la vie et de vivre au rythme des synchronicités. Pour moi, c'est une nouvelle aventure au quotidien, un bilan perpétuel pour vérifier si je suis dans le moment présent ou si j'ai la tête ailleurs. Ce qui est magnifique, c'est que suivre les synchronicités est vraiment amusant ! Les mauvais choix deviennent des tournants positifs. Des retards deviennent des aventures. Des feux rouges deviennent du temps libre... libre pour profiter du paysage et le scruter pour découvrir quelque chose de nouveau qui s'offre à nous. Carl Jung définissait la synchronicité comme étant le « principe de connectivité acausale » reliant l'esprit et la matière. Elle se manifeste sous forme de heureux hasards ou de coïncidences mystérieuses mais d'autant plus porteuses de sens. Sachant que nous sommes tous interconnectés au sein d'un champ fluctuant d'informations, il est évident que nous devrions pouvoir observer cette interconnectivité à l'œuvre. Ainsi, plus nous devenons conscients et apprenons à vivre pleinement l'instant présent, plus nous serons capables de l'apercevoir. Restons donc à l'affût des synchronicités, ce sont là de puissantes expériences capables d'améliorer notre vie. C'est une grande époque que la nôtre... mais la mauvaise époque pour rester endormi ! Restons donc éveillés. Si les gens ne nous écoutent pas maintenant, bientôt, ils s'en souviendront. Et surtout, restons fraternels.
Affectueusement, Zen Adaptation et traduction de l'article original : http://www.zengardner.com/time-letting-go/


Mardi 21 Juillet 2015


Commentaires

1.Posté par TheTruth le 21/07/2015 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voila ce qu'Allah appelle de la pseudo sagesse ... que du blabla et de fausses démonstration ... tout ça pourquoi?

Pour nous dire d'être ce qu'on est et d'abandonner toute lutte pour nous réformer et sauver notre âme.

Ce genre de croyance refute l'epreuve terrestre qu'Allah a mis pour nous, refute les notions de bien et de mal qu'Allah nous a dicté ...

Ce genre de croyance est la croyance meme du diable de cette époque, un semblant de vérité, un fausse sagesse, ...

2.Posté par Joe le 21/07/2015 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a aussi une différence entre lâcher prise et être déconnecté de la réalité comme le sont les mystiques, le monde du vivant dont nous faisons parti est un monde dirigé avant tout par les émotions, notre logique n'est là que pour sécuriser nos émotions, il faut donc accepter notre animalité, accepter de manger de la viande ou de succomber à la tentation des émotions naturelles (reproduction, tuer pour manger...), les choses de la vie qui nous rendent heureux sont dictées par des émotions de base, la technologie, l'argent, la politique, les élites, le portable, la TV, l'école, la religion...tous cela est completement inutiles au bonheur, ce qui compte c'est l'amour, le sexe, la famille, les amis, la liberté, la chasse, les plantations, un toit, parler...., bref des choses simples et que tout le monde peut obtenir gratuitement ce qui ne fait pas l'affaire de nos sociétés prédatrices où tout doit être payé.

3.Posté par Essuie-glaces le 21/07/2015 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cher TheTruth avec un grand T,

il me semble que vous n'avez pas bien compris le texte. Du tout même. Je vous invite à le relire. Ensuite in shaa Allah, nous pourrons discuter sur une bonne compréhension du sujet traité.

Lâcher prise, c'est d'ailleurs expliqué concrètement dans l'article, c'est exactement conforme à ce que notre Prophète (saws) et Allah nous enseigne, à savoir de délaisser son nafs qui ne veut qu'une chose, l'attachement au matériel, au contrôle, et tout cela pour nous pousser à renier notre confiance en Allah!

L'essence du détachement, c'est comprendre que les choses ne dépendent pas de nous, et que nous ne sommes responsables que des causes, non du résultat. Il y a d'ailleurs un excellent livre à ce sujet, de 'Ata' Allah al-Iskandarî: De l'abandon de la volonté propre. Lisez-le, peut-être comprendrez-vous mieux.

Avant de vous proposer une "traduction" islamique du texte, j'aimerais que vous m'expliquiez:
- Où et comment Allah qualifie-t-il quoi précisément de "pseudo-sagesse"??? Ce mot figure-t-il dans le Qur'an? Dans des Hadiths? J'attends VOTRE démonstration concrète.
- Qu'entendez-vous par "ce genre de croyance"? Soyez précis svp, si vous souhaitez réfuter quelque chose. Peut-être apprendrons-nous quelque chose de votre conception de la vérité.
- Qu'est-ce que c'est, la croyance du diable? Et c'est quoi le "diable de cette époque"? Vous pensez qu'il a changé depuis?

Peut-être que cette phrase vous pose-t-elle problème:
"Une fois éveillé, vous réalisez que vous n'avez rien à défendre, rien à craindre, rien à atteindre. Vous découvrez qu'il ne vous manque rien et que vous êtes connecté à tout." Relisez-la.

Il est dit UNE FOIS ÉVEILLÉ. Autrement dit, une fois en TOTALE confiance et soumission à Allah, qu'y a-t-il à craindre de AR-RAHMAN? Craindre shaytan (a'oudhu billah)?!?!? Pas besoin de défense si Allah est notre défenseur. Pas besoin de se justifier si nous avons LA FOI. Rien à atteindre puisque nous aurons alors atteint ce qu'Allah nous demande! Je le répète, la phrase dit: UNE FOIS ÉVEILLÉ. Et qui d'entre nous peut réellement prétendre être éveillé à 100%? Pas moi en tout cas. La preuve, vous et moi sommes là, d'une part animé pas la peur d'ouvrir son esprit, et de l'autre en train de justifier ce qui est pourtant expliqué noir sur blanc. Mais passons...

Ou peut-être que cette phrase est ambigue pour vous:
"Lorsqu'une croyance remplace aveuglément la connaissance et l'expérience."
Selon ma compréhension des choses, l'Islam c'est la FOI, pas une croyance. ("Je SAIS que la pluie mouille, mais je CROIS qu'il va pleuvoir demain"). Et à ma connaissance, Allah nous invite à chercher la science et la conaissance, serait-ce jusqu'à aller en Chine, et à ne pas suivre aveuglément les croyances ancestrales.

Ou celle-ci?
"Les mauvais choix deviennent des tournants positifs." Un repentir sincère n'est-il pas préférable à Allah qu'un croyant qui ne commet jamais d'erreurs mais qui en devient arrogant? Un mauvais choix n'est-il pas source d'humilité qui elle, est source de raffermissement de la Foi?

Bon, il me semble qu'un coup d'essuie-glaces s'impose sur le pare-brise..
Ou comment The Truth grand T, c'est toujours relatif dans ce bas monde...
Il n'y a que Al Haqq qui est THE Vérité, Vérité que nous ne connaîtrons qu'après la mort.

Bon tout ça pour dire que "défendre, craindre, atteindre, concurrencer, envier..." VOICI l'enseignement du diable.

Je vous propse donc paragraphe par paragraphe, la traduction du texte en concepts islamiques, en espérant qu'elle vous éclairera:

- Introduction: ne plus coopérer avec les kuffar, spirituellement et matériellement.

- Les insectes sur le pare-brise: l'illusion de la dunya qui nous conduit en erreur. Les voiles devant nos yeux et notre coeur qu'il faut tenter de lever. "pare-brise encrassé" = cœur entaché = pas de basira, de nour ou de hidaya.

- Les crochets et les anneaux: notre mauvais comportement, nos mauvaises habitudes, notre attachement au matériel et aux désirs qu'il faut abandonner

- Le détachement: "étudier les sources d'information authentiques et véridiques". se détacher du bas monde, retourner au Qur'an et à la Science

- L'araignée et la mouche: Allah ne compare-t-il pas le système des comploteurs à une toile d'araignée, vaste mais fragile? Se libérer de leur manipulations s'impose.

- Les parasites: mise en garde contre la réalité des shayatines et des djinns, de leur influences sur nous et du danger de les fréquenter.

_ La synchronicité: terme psychologique qui désigne les signes (Ayat) d'Allah pour nous guider. Une invitation a rester attentifs et à son écoute. Intuition = Hadas en arabe. Sachez que bon nombre de frères et de soeurs se convertissent suite à une série de synchronicités qui les guide vers l'Islam.

- Conclusion: restons fraternels. Plus islamique que ca, ya pas.

Wa Allahou ahlam.

A "bonne entendeur", et fraternellement...
wa salam

Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires