Croyances et société

Identification et Evaluation de la Résistance aux Antibiotiques des Souches de Klebsiella pneumoniae d'origine pathologique



BENSALEM.K et CHETTIBI.H
Samedi 25 Juin 2011

Identification et Evaluation de la Résistance aux Antibiotiques des Souches de Klebsiella pneumoniae d'origine pathologique
Notre recherche a porté sur l’identification biochimique des souches de Klebsiella pneumoniae isolées de produit pathologique (urine), ainsi que l’évaluation de leur sensibilité aux antibiotiques. Les résultats issus de cette recherche ont montré que : K.pneumoniae a la capacité de produire de l’acétoϊne à partir de l’acide pyruvique d’où elle se caractérise par la réaction de Voges-Proskauer positive. Les résultats de l’antibiogramme ont confirmé l’efficacité de la colistine sur nos souches. Nous avons aussi mis en évidence la production de bêta-lactamases à spectre élargi ou BLSE chez certaines souches. Nous avons également testé l’effet de l’inoculum sur la résistance à la céfotaxime et à l’association amoxicilline + acide clavulanique et les résultats obtenus ont montré l’élargissement de la zone d’inhibition autour des disques d’antibiotiques après dilution ; ce qui signifie l’augmentation de la sensibilité des souches vis-à-vis des antibiotiques testés. Cette technique de l’effet de l’inoculum nous a démontré qu’à partir d’un inoculum plus faible (dilué) résulte un élargissement de la zone d’inhibition (augmentation de la sensibilité des souches). Mots clés : Identification biochimique, Klebsiella pneumoniae, Antibiogramme, Bêta-lactamases à spectre élargi (BLSE).


Samedi 25 Juin 2011


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires