Géopolitique et stratégie

IRAN: les aveux des trois agents infiltrés par les Etats-Unis ont dévoilé que Washington cherche a mener un coup d'État de velours non seulement en Iran mais également dans d’autre pays



IRNA
Samedi 21 Juillet 2007

IRAN: les aveux des trois agents infiltrés par les Etats-Unis ont dévoilé que Washington cherche a mener un coup d'État de velours non seulement en Iran mais également dans d’autre pays
L'imam provisoire de la prière de vendredi de Téhéran, l’ayatollah Seyyed Ahmad Khatami a déclaré lors de son deuxième sermon que les aveux des trois agents infiltrés par les Etats-Unis ont dévoilé que Washington cherche a mener un coup d'État de velours non seulement en Iran mais également dans d’autre pays.

Ahmad Khatami qui prononçait son sermon devant des milliers de fidèles réunis sur le campus de l'université de Téhéran a déclaré que "si cette politique a été couronnée de succès dans certains pays, ce n’est pas le cas en Iran, où elle a échoué, comme toutes les autres politiques américaines en Iran."

Ahmad Khatami a précisé qu’"afin de poursuivre ses ingérences dans les pays indépendants de part le monde, les Etats-Unis soutiennent toujours les processus de soi disant révolution de velours, recourant à la promotion de la culture occidentale dans de prétendues sociétés civiles, à la création des divergences entre les nations et leurs gouvernements par la mise en place de crises ourdies par quelques activistes et de guerres psychologiques."

Il a ajouté qu’avec "le temps, profitant pleinement de la pression, des mass media et des cercles intellectuels, et des campagnes féministes, ils essayent de récolter les fruits de leurs vastes efforts de déstabilisation."

L’Imam provisoire de la prière du vendredi de Téhéran a affirmé que le summum des idéaux des arrogants responsables américaines est de faire main basse sur les pays indépendants.


Seyyed Ahmad Khatami a rejeté les allégations américaines quant à l'ingérence de l'Iran en Irak avant de souligner que:" les Etats-Unis qui ont occupé l’Irak au nom de la lutte anti-terrorisme et de l’instauration de la sécurité et de la démocratie, n’ont fait qu’embraser des conflits interethniques et interconfessionnels.


Ils n’ont donc non seulement pas réussi à instaurer la démocratie et la sécurité en Irak mais aussi y ont fait coulé « un véritable bain de sang" a affirmé l’imam provisoire de la prière de vendredi.


Rappelant que les Etats-Unis sont intervenus, durant les 50 dernières années, directement et indirectement, dans les affaires intérieures d'au moins 25 pays dans le monde et que maintenant ils s’opposent aux gouvernements et parlements élus dont le gouvernement palestinien, l’imam provisoire de la prière du vendredi de Téhéran a déclaré: "un pays avec un tel passé, n'a pas compétence pour parler de démocratie ou de lutte contre le terrorisme. "

Seyyed Ahmad Khatami a, ensuite, considéré la tenue de la réunion interlibanaise à Paris, pour la formation d'un gouvernement d'Union nationale, comme une victoire pour le Hezbollah sur la scène politique libanaise.


Samedi 21 Juillet 2007

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires