Diplomatie et relation internationale

IRAN/NUCLEAIRE: Point de presse du porte-parole du Quai d'Orsay


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Zeynel CEKICI
Mardi 2 Janvier 2007


Le président Ahmadinejad a de nouveau, ce matin, dit que la résolution du Conseil des Nations unies était illégale et motivée par des raisons politiques. Quelle est la réponse de la France ?


Nous n'allons pas nous engager dans une polémique avec les autorités iraniennes à chaque fois qu'elles font des déclarations. Cette résolution est évidemment tout à fait légale et tout à fait conforme à la charte des Nations unies. Elle a été prise sur la base de l'article 41 du chapitre VII de la charte. Elle a été votée par les membres du Conseil de sécurité et elle est évidemment tout à fait légale. Cela ne fait de doute pour personne.

Ce qui est important, et les autorités iraniennes doivent avoir cela en tête, c'est que cette résolution s'inscrit dans un processus dynamique. Comme vous le savez, au bout d'un certain délai, au bout de 60 jours, une nouvelle évaluation sera faite qui pourra conduire, selon le comportement des autorités iraniennes, ou à suspendre les mesures qui ont été prises au titre de l'article 41, ou à les lever, ou alors, si les autorités iraniennes ne se conforment pas à leurs obligations, à envisager de nouvelles mesures.

C'est à cela que doivent penser les autorités iraniennes, c'est à ce rendez-vous qui est donné. Nous souhaitons bien évidemment que leur réponse aille dans le bon sens et que l'on puisse travailler avec l'Iran, que nous puissions revenir à un dialogue avec les Iraniens. Comme nous l'avons dit à de multiples reprises, cette résolution, qui est tout à fait légale, n'est pas punitive à l'égard de l'Iran, elle se veut incitative à l'égard de l'Iran.



Pour consulter les points de presse précédents :
http://www.diplomatie.gouv.fr/actu/pointpresse.asp


Mardi 2 Janvier 2007

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires