Politique Nationale/Internationale

IRAN: Le gouvernement de Blair doit changer sa politique


Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a stigmatisé la prise de position du gouvernement britannique sur l'affaire de l'arrestation des 15 marins britanniques dans les eaux territoriales iraniennes. "Les puissances arrogantes du monde se sont livrées à un grand tapage autour de cette affaire, en faisant des déclarations intempestives, au lieu de s’excuser de l’incursion des marins britanniques.", a déclaré le Président Ahmadinejad, dans un discours, tenu, lors d’un rassemblement à Andimeshk, ville située dans le sud-est du pays. Il a fait, par ailleurs, allusion aux déclarations indécentes de la Secrétaire britannique au Foreign office, Margaret Beckett, en marge de la réunion ministérielle de l'U.E, en Allemagne, appelant le gouvernement de Tony Blair à faire appel à son bon sens.


Dimanche 1 Avril 2007

IRAN: Le gouvernement de Blair doit changer sa politique

"L'emploi de termes faisant offense à la morale ne peut pas couvrir la violation de l'intégrité territoriale et de la souveraineté d'un pays par un autre pays. Les forces d'occupation britanniques sont bien entrées dans nos eaux territoriales. Nos garde-côtes les ont interpellées avec compétence et courage. Mais les grandes puissances, en raison de leur état d'esprit empreint d'arrogance et de mépris, affirment le contraire.", a constaté Mahmoud Ahmadinejad. Jeudi, Mahmoud Ahmadinejad avait, déjà, reproché à la Grande-Bretagne de vouloir résoudre la crise par un tapage méditaique et non par la diplomatie. Dans la foulée, le Chef de la diplomatie iranienne, Manoutchehr Mottaki, a mis en garde le gouvernement britannique contre une politisation de cette affaire.

Cependant, comme le Secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne, Ali Larijani, l'a affirmé, cette semaine, une telle attitude ne pourra pas régler la crise actuelle, et si Londres persiste à mettre de l'huile sur le feu, la RII réagira, conformément aux règles internationales, à la violation des eaux territoriales iraniennes par les marins britanniques. Concernant l'arrestation, par l'Iran, des 15 marins et fusiliers marins britanniques, la RII a agi de manière à défendre son droit à préserver la souveraineté et l'intégrité territoriale du pays. De même que plusieurs des 15 marins britanniques ont admis être entrés dans les eaux iraniennes, les appareils de localisation géographique, GPS, ont enregistré la violation, par les forces britanniques, des eaux territoriales iraniennes. Par conséquent, aucun doute ne subsiste sur la transgression des eaux territoriales iraniennes par les marins britanniques, et l'U.E ne pourra pas, également, en publiant ses communiqués partiaux, empêcher l'Iran de défendre ses frontières. En effet, il y a deux jours, l'U.E, dans un communiqué, a accusé l'Iran de violation des règles internationales, alors que les forces de l'armée britannique ont, bel et bien, pénétré dans les eaux territoriales iraniennes.

En tout état de cause, la RII croit que l'affaire des 15 marins britanniques est une question bilatérale, qui concerne, uniquement, Londres et Téhéran, affaire, dans laquelle, une tierce partie ne doit pas intervenir, et qui pourra être, aisément, résolue, conformément à la loi et en faisant appel au bon sens.


IRIB


Dimanche 1 Avril 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires