ALTER INFO

IRAKIENS: TENEZ BON! L'OCCUPATION AGONISE


Dans la même rubrique:
< >

Lettre ouverte au grand peuple irakien à l’occasion du 4ème
Anniversaire de l’occupation de l’Irak


tunisielibre@yahoo.fr
Samedi 24 Mars 2007


IRAKIENS, TENEZ BON ! L’OCCUPATION AGONISE !

Lettre ouverte au grand peuple irakien à l’occasion du 4ème
Anniversaire de l’occupation de l’Irak

Association des Oulémas Musulmans d’Irak

http://www.iraq-amsi.org/news.php?action=view&i/

Remercions Dieu le Seigneur de l’univers et prions pour son messager (SAM)

Que la paix soit sur vous tous, enfants de notre grand peuple !

Au quatrième anniversaire de l’occupation Anglo-américaine de notre patrie, l’Irak va de plus en plus mal. Nous avons perdu jusqu’ici plus de 800.000 de nos enfants et, l’injustice et l’arbitraire, avec leur lot de massacres et de détentions, ont touché indistinctement les femmes, les hommes et les vieux et n’ont pas épargné même les enfants.
L’infrastructure de notre pays a été détruite à plus de 70% et nous ne disposons plus des services minima, si bien que nous crevons l’hiver de froid et nous suffoquons l’été de chaleur,
nous préparons notre nourriture sur les feux de bois, nous avons soif bien que nos ressources en eau soient immenses, ou bien alors nous consommons une eau polluée qui nous tue.
Des millions de nos compatriotes ont été contraints à émigrer à l’étranger pour essayer de survivre dans l’exil ou à l’exode hors de leurs foyers pour survivre dans les pires conditions, sous les tentes ou chez leurs proches, sans autre assistance que celle qu’ils espèrent de leur créateur.
Nous ne sommes pas pauvres, au contraire notre pays est riche, mais il subit aujourd’hui un pillage systématique.
Notre pays est aujourd’hui reconnu par tous les organismes internationaux spécialisés et tous les observateurs indépendants, comme étant le pire des pays en matière de corruption et de dysfonctionnement administratif.
Malgré cela, l’occupant continue à nous mentir et, sans la moindre vergogne, hausse le ton pour nous convaincre qu’il nous a ramené la liberté et qu’il nous a sauvés de l’arbitraire !

Oui, il nous a ramené en effet la liberté de la jungle.

Dans l’Irak d’aujourd’hui, les criminels sont libres. Les criminels des forces d’occupation, de leurs services de renseignements et de leurs escadrons de la mort sont en effet libres de piller et de tuer sans le moindre risque d’être inquiétés ou jugés. Les services du gouvernement que l’occupant a placé au pouvoir, font, eux aussi, de même sans craindre d’être inquiétés !
C’est cette liberté que l’occupant nous a ramenée.
Quant à l’injustice dont il prétend nous avoir sauvé, les gens commencent à la regretter et à la regarder avec nostalgie, parce que l’arbitraire qu’ils subissent actuellement a dépassé tout ce que les peuples du monde peuvent imaginer.

Fier Peuple d’Irak

Nous sommes conscients de ce que nous endurons tous, mais telle est l’occupation qui ne connaît que le langage de la destruction, de la mort et du sang. Dans tous les pays du monde qui ont subi l’occupation étrangère, le choix des peuples a été toujours la résistance. Nous n’avons d’autre choix, nous enfants de ce pays occupé, que de combattre l’occupant, de faire échouer ses projets et de lui donner la leçon qu’il n’oublierait jamais, à savoir que les peuples ne peuvent être soumis et que la puissance militaire ne pèse pas lourd devant la volonté et la détermination des peuples à se libérer et notamment ce fier peuple Irakien, arabe et musulman, comme l’atteste toute son histoire.

Fier Peuple d’Irak

La providence nous a donné une résistance bénie, que nos enfants ont construite et qui est en train de donner à l’occupant des leçons inoubliables, le contraignant à changer nombre de ses objectifs et de ses visées. L’occupant qui a bâti des rêves et des illusions sur son occupation de l’Irak, est aujourd’hui en très mauvaise posture. Il subit des pressions de la part de son peuple et de ses hommes politiques afin qu’il sorte, sans conditions et sans délai, de l’impasse dans laquelle il s’est fourré.

Nous devons ces résultats au Tout Puissant et à vos enfants prodigieux, les combattants anonymes qui se sont dépensés sans compter et qui ont sacrifié leurs vies pour vous ramener la liberté, la sécurité et tout le bien dont vous êtes dignes.
Ces résistants ont encore besoin de votre soutien et de votre appui afin qu’ils puissent achever la mission que Dieu leur a confiée et pour l’accomplissement de laquelle, Il leur a promis le paradis éternel.

Chers frères :

L’occupant et ses agents essayent de discréditer à vos yeux vos frères résistants et ce à travers des opérations pour lesquelles ils dépensent des milliards de dollars. Ainsi, ils essayent de salir leur résistance héroïque en leur attribuant, faussement et lâchement, des opérations criminelles et terroristes dont les victimes sont des civils innocents. Parfois, il arrive à infiltrer des groupes de résistance et à leur faire exécuter des opérations qui servent l’occupant.
L’ennemi reconnaît parfois sa sale guerre, mais en retard, comme l’ont fait récemment des agents secrets américains dans une émission intitulée « la guerre de la CIA » où l’un d’eux avait avoué que lors de la guerre du Vietnam « ils recevaient des ordres pour tuer indistinctement femmes, enfants et hommes afin de provoquer la terreur dans les cœurs des gens ». C’est la stricte vérité !
Aussi, il nous faut éviter de tomber dans le piège de l’occupant, de lui épargner notre colère et d’accepter qu’il maintienne son occupation. C’est l’objectif qu’il espère réaliser.
Cependant nous conseillons à nos fils résistants, auxquels nous faisons une grande confiance, de s’unir, d’éviter les différents et de viser l’occupant seul, c’est le premier ennemi de notre pays et de nos concitoyens. Nous leur conseillons aussi de s’entendre sur un programme unifié, réaliste et rivé aux constantes de notre foi et qu’ils se jurent mutuellement de défendre les droits de tous les irakiens dignes, de toutes les composantes et de tous les obédiences, de faire tout ce qui est en leur pouvoir, pour éviter la partition du pays et le pillage de ses richesses.
Chers frères,
Nous faisons face actuellement à d’innombrables problèmes, en plus de celui de l’occupation et de ses agents, thème permanent de toutes nos interventions.
Il y a ainsi et en priorité, le problème des hommes politiques qui ont accepté de s’investir dans le projet politique des forces d’occupation, dans le but, prétendent-ils, de soulager le peuple irakien et de mettre fin à l’injustice qu’il subit.

Ceux-ci n’ont rien fait de tangible sauf à secourir l’administration américaine, à lui sauver la face devant le monde et à tenter de faire passer son projet. Le président américain, chaque fois qu’il est critiqué, se défend en prétendant que l’Irak passe par une nouvelle étape, caractérisée par la présence d’un gouvernement élu, d’un parlement élu et d’un Etat muni d’institutions.

Il n’est inutile de vous rappeler ici, la manière dont ces élections s’étaient passées et les niveaux de trucage, d’intervention étrangère et de main mise de l’occupant, de ses agents, des partis politiques et des milices à sa solde, sur son processus. C’est tout cela qui a déterminé les résultats du scrutin et vous le savez parfaitement bien.
Ce qu’il faudrait rappeler à cette occasion, c’est surtout le triste bilan des hommes politiques et des parlementaires.
Les irakiens ont perdu, sous les gouvernements successifs, des dizaines de milliers de leurs enfants, tués ou enlevés par les forces de sécurité gouvernementales, garde nationale, police et milices. A la tête des victimes se trouvent des hommes de religion de valeur, des politiciens distingués, des cadres militaires, des dignitaires, des chefs de tribus, des médecins, des ingénieurs et des hommes de science brillants dans les disciplines les plus pointues.
Il y a, en plus des morts, ceux qui sont détenus dans les diverses prisons- chaque milice ayant les siennes- où les formes de torture les plus abjectes sont utilisées. Les services de sécurité gouvernementaux et les milices qui lui sont rattachées, ont inventé des procédés de torture que même le diable ne pourrait imaginer, tel que l’usage de la chignole pour trouer les corps des victimes, les bains d’acide, le fer à repasser, la crucifixion et d’autres procédés plus terribles.
On ne compte plus les crimes de viol qui ont touché les hommes autant que les femmes, les jeunes autant que les vieux, sans la moindre considération morale.
Sous ces gouvernements successifs, les irakiens ont connu aussi les incendies interconfessionnels, planifiés avec une grande habileté et des centaines de milliers d’entre eux ont été contraints de quitter leur pays. Ils ont connu aussi la propagation rapide de l’usage de la drogue, les mafias, la traite des enfants et bien d’autres fléaux.
La nouvelle trouvaille du gouvernement est « le plan sécuritaire » qui a touché des milliers d’innocents, tués ou arrêtés arbitrairement et c’est par son biais que les sectaires ont pu atteindre certains objectifs qu’ils n’avaient pu atteindre autrement.
Le parlement est resté sourd et muet face à cette situation- à l’exception de quelques individus- comme si elle n’était pas de son ressort et la majorité des parlementaires sont occupés à réaliser leurs propres buts qui n’ont rien à voir avec les intérêts nationaux.
Alors que les parlementaires auraient dû s’occuper d’améliorer vos conditions de vie et de sécurité, qui se sont dégradés sous leur règne, ils se sont dépensés au service des projets de l’occupant, votant une constitution conforme aux termes qu’il a choisis et un projet fédéral qui place notre pays dans une situation permanente de dominé. Aujourd’hui, l’occupant exige de nos parlementaires de voter sa loi sur le pétrole et le gaz et qui met nos richesses nationales entre les mains de ses propres monopoles. Que feront-ils à ce propos ?
Nous espérons qu’ils s’opposeront cette fois-ci, ne serait-ce qu’une seule fois, aux projets de l’occupant et protégeront les richesses des générations futures, colonne vertébrale de la puissance de l’Irak et garantie de sa pérennité.

Fier Peuple Irakien

Nous savons tous que c’est la situation sur le terrain qui déterminera le sort de toutes ces questions. Si c’est la victoire de l’occupant sur la volonté de notre peuple, alors tous ses projets seront exécutés indépendamment de la position des politiques et des parlementaires. Si par contre c’est la victoire de notre peuple et que ses fils légitimes reprennent les choses en main, alors tous les projets de l’occupant seront enterrés et toutes ces lois seront caduques, même entérinés à l’unanimité par le parlement.
Mais nous sommes certains que l’occupant sera défait et que tous ses projets, tous ses hommes et tous ses agents s’en iront avec lui. Cependant, il nous coûte de voir des irakiens, se prétendant être des enfants de cette terre, composer avec l’ennemi qui occupe leur pays et soutenir ses projets qui les spolient de leurs richesses. Ne craignent-ils pas de rendre compte de leur forfait à leur peuple et à leur créateur plus tard ?
Mais soyez sûrs, enfants de ce grand Irak, que la grande victoire, fruit des sacrifices de vos frères dignes, est plus proche qu’on ne le croit ! Tout le monde reconnaît que le projet américain en Irak a échoué. Renforçons cette grande réalisation avec un peu de patience et évitons de conforter l’occupation alors qu’elle agonise, en évitant justement de lui apporter le moindre soutien pouvant lui redonner de l’espoir. Sachez que tout hésitation à soutenir notre Résistance, à permettre à quiconque de la discréditer ou à l’embrouiller dans des problèmes secondaires, constituent un appui à l’occupation.
Nous prions Dieu Tout Puissant de nous accorder la victoire, de défaire nos ennemis et de les couvrir de honte, de nous rendre notre pays sain, sauf et en paix…ainsi que tous les pays de l’Islam.
Amen !
Le Secrétariat Général
29 Safar 1428 H
19 Mars 2007

N.B. Deux jours après la diffusion de cette lettre, soit le 22 mars à 4 heures du matin, des forces irakiennes des Ministères de l’intérieur et de la défense, appuyées par des forces américaines d’occupation, ont investi le siège de l’Association des Oulémas ainsi que la mosquée Oum El Koura voisine. La descente a duré jusqu’à 7 heures du matin. Personne n’a été appréhendé mais les armes des gardiens et certains documents ont été saisis.

www.tunisitri.net Traduit de l’arabe par Ahmed Manai :





Samedi 24 Mars 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires