Politique Nationale/Internationale

Hugo Chavez veut nationaliser les 'secteurs d'importance vitale'


La cérémonie d'investiture du président vénézuélien, Hugo Chavez, aura lieu ce mercredi. Le leader vénézuélien entend utiliser le sexennat présidentiel pour construire le "socialisme du XXIe siècle".


RIA Novosti
Mercredi 10 Janvier 2007



Mardi Hugo Chavez avait annoncé la composition du nouveau gouvernement qui devra "accélérer la marche vers le socialisme du XXIe siècle". Le chef de l'Etat a nommé 13 nouveaux ministres. Selon lui, en 2007-2013 le nouveau cabinet devra mener à bien des tâches de première importance comme la réforme constitutionnelle socialiste et la nationalisation des secteurs économiques d'importance vitale.

"Les ressources stratégiques, de la possession desquelles dépendent la souveraineté, l'indépendance et la sécurité du Venezuela, devront redevenir propriété publique. Nous nationaliserons tous les secteurs d'importance vitale qui jadis avaient été remis à des particuliers", avait déclaré lundi le chef de l'Etat lors de la prestation de serment du nouveau gouvernement.

Les nationalisations concerneront tous les domaines de l'économie qui avaient été privatisés avant son accession au pouvoir en 1999. Il est notamment prévu de réintégrer dans le secteur public les entreprises électriques, l'alimentation en eau, la grande compagnie de télécommunications CANTV.

Pour le président vénézuélien, l'objectif global de son sexennat est de nationaliser tous les moyens de production stratégiques du pays.

Hugo Chavez a proposé au parlement du pays de voter une loi spéciale investissant le chef de l'Etat d'attributions particulières pour réaliser les "programmes stratégiques du gouvernement".

De l'avis des observateurs, il ne fait aucun doute que cette loi sera adoptée dans les plus proches délais du moment que les partisans de Hugo Chavez disposent d'une solide majorité à l'Assemblée nationale.

Le leader vénézuélien a également soumis au parlement un projet d'amendement de la constitution visant à abolir le statut d'autonomie de la Banque centrale.

Pour réaliser ces réformes radicales, Hugo Chavez s'est assuré le soutien des militaires. Le président a appelé les élèves officiers, les soldats et les officiers à prendre une part active à la construction du "socialisme du XXIe siècle".

A l'élection présidentielle de décembre 2006, Hugo Chavez avait recueilli 62% des voix.


Mercredi 10 Janvier 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires