Politique Nationale/Internationale

Hu Jintao plaide pour des JO non politisés


A une semaine de l'ouverture des Jeux Olympiques ‎de Pékin, Hu Jintao, Secrétaire général du parti ‎communiste et Président chinois a demandé, vendredi, aux ‎étrangers, de ne pas politiser l'événement, et aux médias, de ‎travailler dans la légalité et l'objectivité‏.‏


Samedi 2 Août 2008

Hu Jintao plaide pour des JO non politisés
Selon l'AFP, dans un entretien avec la presse étrangère, il a ‎affirmé que "politiser les Jeux Olympiques" n'était pas une ‎réponse à la divergence de points de vues "inévitable" entre ‎‎"les peuples de différents pays et régions du monde‏".‏Sans ‎compter que cela serait "contraire à l'esprit olympique ainsi ‎qu'aux aspirations universelles.", a-t-il plaidé‏.‏ Les sportifs de 200 pays et de diverses nationalité, races et ‎religions sont au rendez-vous à ces 29ème Jeux Olympiques ‎qui commenceront le 8 août à Pékin. Depuis qu'ils se sont ‎vus offerts, il y a 7 ans, l'occasion d'être hôte des JO 2008, ‎les responsables de Pékin n'ont ménagé aucun effort visant ‎à organiser dignement et solennellement cet événement. ‎Plus de 34 milliards de dollars ont été dépensés dont ‎quelques milliards dans le grand projet de métro de la ‎capitale. Le gouvernement chinois souhaite organiser des ‎JO historiques et parfaites, de sorte qu'on n'en puisse ‎imaginer meilleurs. Les experts estiment qu'il s'agirait des ‎plus chères compétitivités dans l'histoire des Jeux ‎Olympiques. Outre les aspects économiques des JO, ‎s'agissant des sociétés sponsors qui s'intéressent à ce ‎marché lucratif pour leur produits: vêtement, automobile, ‎denrées alimentaires voire les équipements de ‎télécommunication, ce qui d'ailleurs revêt une importance ‎toute particulières pour les responsables chinois, les JO leur ‎offrent une vitrine mondiale pour affirmer l'image et le ‎prestige de la Chine, sur la scène internationale. Bien sûr, ‎les mérites sociaux, culturels et même économiques des ‎Chinois seront mesurés à l'aune de leur capacité ‎d'organisation perspicace des 29ème Jeux Olympiques. Bien ‎sûr, les responsables de Pékin font toujours l'objet des ‎pressions politiques qui pèsent lourdement sur leurs efforts ‎continus pour préparer les jeux. La crise survenue en mi-‎mars au Tibet suivie par le puissant séisme qui a entraîné ‎dans la mort plus de 70.000 personnes dans la province de ‎Sichuan, tout cela a fourni aux détracteurs américain et ‎européen du gouvernement chinois l'occasion de le ‎bombarder par critiques. Ils n'ont même pas manqué de ‎mettre en question les compétences de Pékin dans ‎l'organisation des JO. Entre autres, les Etats-Unis ne ‎relâchent leurs critiques à l'encontre du gouvernement ‎chinois qu'ils accusent de bafouer les droits de l'Homme et ‎civiques. Certaines capitales européennes, Paris par ‎exemple, se sont montrées unanimes avec Washington pour ‎faire un amalgame entre les problèmes liés à la crise du ‎Tibet et les jeux Olympiques. Bien que George W. Bush et ‎beaucoup de leaders européens aient annoncé leur présence ‎aux cérémonies d'ouverture des JO, les apparences ‎montrent que leur animosité anti-chinoise est loin d'être ‎calmée. Par sa diplomatie basée sur entente et interaction, ‎le gouvernement chinois a, pour sa part, prouvé à la ‎Communauté internationale, qu'il était capable de déjouer ‎les efforts visant à une politisation des jeux olympiques. Le ‎fait que les chefs d'Etat et de gouvernement de quelque 80 ‎pays du monde se sont invités aux cérémonies de ‎l'inauguration de JO de Pékin, vient corroborer cette réalité.‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Samedi 2 Août 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires