Proche et Moyen-Orient

Honte sur nous ! Avons-nous perdu toute dignité ?


C’est vraiment dur d’écrire sur ce sujet sans se mettre en colère. Nous savons tous jusqu’à quel point Israël peut être ignoble et démoniaque. Après tout, nous, Palestiniens, bénéficions des largesses de la sauvagerie israélienne depuis des décennies ! Et être consciencieusement torturés et tués par les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits enfants de l’holocauste a toujours été et continue d’être « le » mode de vie des Palestiniens.

Par Khaled Amayreh [amayreh@p-ol.com]mail: amayreh@p-ol.com


Lundi 30 Mars 2009

Honte sur nous ! Avons-nous perdu toute dignité ?
Cependant, que certains Palestiniens se permettent de se faire leurrer jusqu’à chanter et jouer de la musique pour leurs oppresseurs et tueurs d’enfants est simplement inadmissible. C’est au moins aussi insultant et humiliant que lorsque des Juifs étaient obligés de faire de la musique aux soldats SS, de la Gestapo et de la Wehrmacht pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Dans les deux cas, c’était fait pour humilier les victimes et leur voler leurs derniers vestiges de dignité humaine.

Et aujourd’hui, les Juifs en Israël font la même chose avec les Palestiniens, les victimes par procuration du nazisme.

La semaine dernière, quelques gamins innocents du camp de réfugiés de Jenin ont été subrepticement emmenés à Tel Aviv pour « encourager et prendre part à des activités de promotion de la paix. »

Toutefois, une fois arrivés, les gamins ont été conduits sans cérémonie à une réception où on leur a demandé de jouer de la musique et de chanter pour « les survivants de l’holocauste », dont certains sont d’anciens membres des gangs terroristes Hagana et Irgun, qui ont pris part au nettoyage ethnique de la Palestine et à l’expulsion des Palestiniens de la patrie.

Dieu sait combien de sang palestinien ces ainsi-nommés « survivants de l’holocauste » ont fait couler en 1948 et les années suivantes. Dir Yasin, Tantura, Dawaymeh et les nombreux autres massacres n’ont pas été perpétrés par des extra-terrestres. Ils ont été commis de sang froid par ces mêmes gens que nos enfants, aujourd’hui, vont distraire !

Honte sur nous un millier de fois !

On a demandé à ces gosses innocents d’exprimer des paroles qui n’auraient jamais été prononcées par les victimes du sionisme. Mais les gamins ont apparemment senti qu’ils devaient dire ce qu’on leur demandait pour montrer leur gratitude à « l’entrepreneur de paix » juif qui les avait fait sortir de leur ghetto, connu sous le nom de camp de réfugiés de Jenin, ne serait-ce que pour leurs six heures de trip à Tel Aviv !

Je ne suis pas contre le fait de montrer une sympathie véritable aux victimes de l’holocauste. Cependant, une sympathie qui est instrumentalisée pour justifier, rationaliser et même atténuer le crime contre l’humanité qu’est Israël est pire qu’un crime, puisqu’il ne sert qu’à promouvoir et à perpétuer l’oppression.

En tant qu’êtres humains, nous, Palestiniens, avons de la sympathie pour toutes les victimes du nazisme, du stalinisme et de l’impérialisme, celles qu’on pleure, celles qu’on sur-pleure et en particulier celles sur lesquelles on ne pleure pas, qui constituent la grande majorité des victimes.

Ceci dit, je crois avec force qu’aucun individu honnête sous le soleil n’a le moindre droit de nous demander de payer le prix de ce que les nazis ont fait ou pourraient avoir fait aux juifs européens il y a presque 70 ans.

Nous n’avons pas envoyé les Juifs aux fours. Ce sont les Allemands qui l’ont fait. Nous n’avons pas laissé les Juifs mourir de faim, comme les Juifs israéliens le font vis-à-vis de nous aujourd’hui dans la Bande de Gaza. Nous n’avons pas brûlé les Juifs dans les chambres à gaz comme les Juifs israéliens ont récemment brûlé les enfants palestiniens au phosphore blanc. En conséquence, de tous les peuples du monde, les Palestiniens ne doivent jamais se sentir coupables pour ce que les nazis et les autres européens ont fait aux Juifs. Je dis ceci parce qu’un sentiment de culpabilité, même minime, de notre part, serait interpréter ou mal interprété comme une justification du sionisme, le nazisme de notre époque.

Il y a d’autres raisons qui rendent cette dernière manipulation de la souffrance palestinienne particulièrement ignoble et déshonorante.

D’abord, presque tous les jeunes musiciens qui ont été emmenés à Tel Aviv venaient du camp de réfugiés de Jenin. Pour ceux qui l’auraient oublié, c’est ce même camp que les chars israéliens ont pulvérisé en 2002. Selon les témoins, les chars et les bulldozers israéliens ont détruit les maisons sur les civils innocents, dont des personnes handicapées, alors que des dizaines d’autres civils innocents étaient systématiquement massacrés, d’une façon très semblable aux Juifs dans le Ghetto de Varsovie. Le massacre du camp a été tellement horrible qu’Israël a refusé que des responsables de l’ONU n’y entrent pour faire une enquête sur ce qui s’était passé.

Eh bien, à nouveau, on ne peut échapper à l’analogie avec les nazis. Essayez juste d’imaginer qu’on demanderait aux enfants juifs ayant survécu à Treblinka ou Bergen-Belsen de chanter pour les soldats SS !!

Ensuite, le concert honteux de Tel Aviv a eu lieu juste après l’attaque génocidaire d’Israël sur Gaza, où l’armée de l’air israélienne a aspergé les enfants, les femmes et les hommes de l’enclave côtière de phosphore blanc et autres missiles et bombes de mort, pendant que les Israéliens juifs célébraient joyeusement « la victoire sur le Hamas », et que les rabbins israéliens étaient occupés à classer les Gentils entre « enfants de la lumière » et « enfants de l’ombre ».

A Gaza, les Juifs sionistes ont montré leur conduite honteuse au monde entier, en agissant comme des barbares primitifs et des sauvages meurtriers. D’où la honte absolue d’envoyer des enfants palestiniens à Tel Aviv pour participer au travail de la propagande israélienne qui s’efforce de blanchir la barbarie pornographique d’Israël à Gaza.

Enfin, il est évident que c’est à l’Autorité Palestinienne que revient le blâme de cet événement scandaleux. Elle ne devrait jamais autoriser ces soi-disant « échanges culturels » et « normalisation culturelle » avec les assassins de nos enfants, ce même Etat dont les dirigeants et les commandants militaires nous voient comme « des moins que rien, de la vermine et des animaux » qu’il faut exterminer.

Malheureusement, l’AP elle-même encourage quelques Palestiniens démoralisés à gagner les faveurs d’Israël, même de la manière la plus vile.

Les rencontres souvent cordiales et les échanges de baisers entre Mahmoud Abbas et Ehud Olmert, le boucher de Gaza, ne laissent qu’une seule et unique impression, non seulement sur les enfants du camp de réfugiés de Jenin, mais aussi sur ceux qui regardent la télévision partout dans le monde.

Peut-être l’artillerie et les avions de guerre israéliens ont-ils aspergé Gaza de sucre, pas de phosphore blanc ?!?

C’est probablement le message principal que les organisateurs de la tournée Jenin-Tel Aviv voulaient communiquer à ces malheureux gamins, qui vont avoir du mal à reconnaître les assassins de leurs pères.

Source : Exposing Israel  
Traduction : MR pour ISM
 


Lundi 30 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par ROGSIM le 30/03/2009 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La musique peut être un vecteur de paix, voyez l'action du chef d'orchestre et pianiste Daniel Baremboïm. Heureusement que des rapprochements se produisent.

Et moi je pense que sera les femmes qui le permettront, des femmes palestiniennes et Israêliennes, des mères palestiniennes et Israéliennes, elles devraient mieux se comprendre.
Voilà à quoi vous toutes devraient avoir comme objectif.

2.Posté par Aigle le 30/03/2009 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SOIT MAUDIT JUSQU'AU JUGEMENT DERNIER , BOUSE DE MULET QUE TU ES ....AUCUN SCRUPULE NE PEUT T'ÉTOUFFER CRETIN !!! OSER PARLER DE VECTEUR DE PAIX d'une Manipulation SIONISTONAZIE TRADUIT BIEN TON VIDE SIDERALE DANS LEQUEL S'EPANOUIT TON RACISME PRIMAIRE QUI TE SITUE JUSTE AU NIVEAU DU CHEF DES SA DES ANNEES 1915 ET DONT LES "EXPLOITS " J'EN SUIS SUR TE SERVENT DE LIVRE DE CHEVET ............................Un Daniel BAREMBOIM SE SENTIRAIT SALI QUE TOI LA RACLURE PUANTE PUISSE LE CITER POUR COUVRIR TES REELS RESSORTS RACISTES ..........

3.Posté par MODERATION le 30/03/2009 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Rogsim, l'invétéré sioniste : http://www.alterinfo.net/A-Daniel-Baremboim-Prends-ton-piano-et-tire-toi_a29525.html

4.Posté par anna le 30/03/2009 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aigle,non je n'ai pas signe ce torchon.Quel cretin ce rogsim.

5.Posté par Hagane le 30/03/2009 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidément le sionisme nous suit partout, il serait tant que le monde soit débarrassé de ce cancer qui nous tu tous un peu plus chaque. La révolution spirituelle approche a grand pas mes frères, ne lâché pas l'affaire, c'est nous qui vaincrons insha Allah, c'est écrit depuis 1400ans. Courage et patience seront nos armes.
Rogsim, je te plaint vraiment lorsque ce jour arrivera, car tu n'aura aucun secours

6.Posté par Nicole le 30/03/2009 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi, je trouve ça très grave pour ce que ça implique au niveau psychique, en quoi je ne peux que voir un refoulement et une scission massive "je n'ai pas le droit de sentir la colère que je sens parce que les juifs ont subi la Shoah, et il faut un jour faire la paix" avec toutes les variations imaginables. Il faut quand même rappeler qu'Anne Wievorka dans son livre sur le procès d'Eichmann a énoncé la polémique qui a eu lieu du fait qu'on n'a pas pu explorer les responsabilités des communautés juives (p82) "L'absence de débat sur le rôle des dirigeants communautaires juifs pendant le génocide sera d'ailleurs une des critiques majeures faites au procès ..."



et aussi le travail de Brian Mark Rigg sur les soldats juifs d'Hitler



et



Je ne connais pas d'autre façon de vivre non toxique qu'en étant le plus possible (quand c'est supportable) proche de son histoire et de la façon dont on l'a ressentie. A ce titre, Occupation 101 me semble un des incontournables :



7.Posté par 007 le 30/03/2009 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous muselment et arabe ont veux aucun raprechement
avec les israilien et les aliers des israel ce rapreche avec quelqun qui tue tes enfants sa veux dire ce rendre pour lui quand israel paye la facture de la meme manier qui sont paye les gazaouite apres ont peut parler de sa

8.Posté par redk le 30/03/2009 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Honteux Abbas, l'infâme iznogoud non content de bécoté Ehud Hitler après avoir gazé ton peuple, il faut que tu envoie des enfants qui ont perdue pères et mères jouer pour les assassins, comme ont fait les nazis en 40, la c'est plus une musique, mais une rangaine, cet air qui commence par vous entrer par les oreilles et fini par vous sortir des yeux!!!


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires