Société

Hommage à l’équipe nationale : elle a réconcilié l’Algérie avec elle même



Abderrahmane MEBTOUL
Dimanche 15 Novembre 2009

Hommage à  l’équipe nationale : elle a réconcilié  l’Algérie avec elle même
Non l’équipe nationale algérienne n’a pas déméritée. Et quelque soit le résultat  le mercredi 18 novembre 2009, elle aura réalisée ce qu’aucun gouvernement  depuis plus de 40 ans n’a réussi : réconcilier les Algériens avec eux mêmes. Jamais  de mémoire  depuis l’indépendance  politique une fièvre de  liesse populaire en faveur  du drapeau national n’a eu lieu comme en ces journées  à la veille  du  match de football  Algérie Egypte,  de l’Est à l’Ouest en passant du Centre au Sud. Des immeubles, des maisons, des  voitures, bus  et  camions décorés de drapeaux.  
   
 Qu’elles sont belles  ces   petites filles et qu’ils sont  beaux  ces
petits garçons, innocents et sans calculs monétaires,    habillés du  drapeau
Algérie. Jamais,  même pendant les fêtes de l’indépendance on n’        
 a pas vu cela      et  cela a été constaté le dernier 01 novembre 2009,
fête passée presque inaperçu auprès de la population, les autorités  d’un coté et la population  de l’autre. Cela ne signifie pas que les  Algériens n’accordent pas une importance à cette importante fête mais qu’ils la
fêtent à leur manière,   la plus sure et la plus sincère  dans le cœur. Et
au soir du 14 décembre 2009, comment ne pas contempler avec tristesse, ces enfants, ces adultes  larmes au yeux de toutes les régions du pays, tout en
espérant pour le 18   novembre.  
   
  Ainsi, l’Algérie se trouve réconcilier  avec elle-même, grâce à cette jeunesse  dynamique bien plus importante que toutes les ressources en
hydrocarbures. Cette jeunesse qui renoue avec celle   de 1962 (le même  age
bien que  l’Algérie soit indépendante  depuis plus de 47 ans)  qui avait fêté l’indépendance nationale ou celle de la guerre de libération nationale,  en brandissant avec fierté également  le drapeau Algérie.
L’équipe nationale  réconcilie également l’Algérie avec sa communauté émigrée puisque plus de 90% est constituée  d’émigrés montrant  qu’un Algérien sportif, intellectuel, ou opérateurs économiques, évoluant dans un autre environnement , loin des tracasseries  bureaucratiques  s’épanouit.  On ne peut faire revenir les «  génies », il ne faut pas se tromper de cibles, que si on améliore d’abord  le sort de ceux qui sont sur place  pour éviter également leur départ par  leur revalorisation  et surtout par la considération supposant un renversement des échelles de valeur  reposant sur l’intelligence et non sur les rentes, hélas les pratiques sociales contredisant  souvent les discours si nobles soient-ils.
   
   
 Cette mobilisation citoyenne  est donc   sans pareille  et  que ni les
déclarations  des autorités , ni les  injonctions administratives  du Ministre de l’éducation nationale  ou celui  du Ministre de la solidarité n’avaient permises , démontrant  malheureusement  un divorce croissant Etat- citoyens  que les  autorités devraient méditer avec une  extrême attention au lieu de se contenter  d’une distribution  passive de la rente des hydrocarbures, pour une paix sociale éphémère,car ne  relevant  pas d’une bonne politique socio- économique hors rente, ni  d’une bonne gouvernance, partage de surcroît inégalitaire comme en témoigne les enrichissements sans
efforts   et la course aux rentes : voyez la course déplorable récente  au
poste de sénateurs  d’une minorité de rentiers coupée  de la population .  
   
   
 Je n’oublierai pas  cette scène  du 11 novembre 2009  où 10 jeunes  filles
et garçons âgés    de 15 à 20 ans sont venus me voir  en déclarant  je les
cite «  monsieur Mebtoul , nous  sommes des jeunes sans argent  et nous sommes venus pour vous demander de nous aider  à cotiser pour l’achat de drapeaux.
Vous devez  nous aider si vous êtes nationalistes. Nous nous adressons à des citoyens bénévoles. Nous ne voulons pas nous adresser aux Partis  et aux organisations gouvernementales  ».
   
  Et oui  qui a  dit que les Algériens  n’aimaient pas leurs pays  puisque la leçon vient  de jeunes qui donnent des leçons aux adultes.  Or, la leçon que l’on peut tirer  de ces déclarations de jeunes  sans arrières pensées, est que ce serait une grave erreur politique de certains partis politiques ou responsables en mal de publicité de faire de cette mobilisation spontanée une adhésion à leur politique  et s’il y a eu cette immense mobilisation,
c’est que le politique est hors jeu. Car,    selon l’adage l’espoir fait
vivre, la majorité des Algériens s’attache, faute de mieux  avec la détérioration de leur niveau de vie sur le plan socio-économique,  à des signes d’espoir  et que la leçon des harragas  témoigne  d’une situation de désespoir  que certains responsables malveillants tentent  de banaliser alors qu’ils constituent  un  social profond.
   
                      
 Aussi, comment  ne pas penser à donc à l’avenir de cette jeunesse  car l’Algérie dans 20  ans c’est -à dire demain, avec une population qui approchera 50 millions d’habitants avec l’épuisement des ressources en hydrocarbures, l’âge moyen de nos filles et garçons d’environ 20 ans en 2009, sera dans 20 ans de 40 ans et entre temps ayant une exigence comme tout Algérien avoir un emploi, un logement, se marier , avoir des enfants, donc une demande sociale croissante, donc une obligation, gouverner supposant de prévoir,  pour tout gouvernement de préparer l’ère de l’ après pétrole pour les  générations futures. Le mach passera et l’Algérie sera  toujours confrontée au même problème c'est-à-dire un problème avant tout de développement lié à la bonne gouvernance. Comme on ne peut isoler le sport d’une vision d’ensemble: les joueurs  la majorité  étant des émigrés retourneront  à l’étranger ,  et où est donc cette équipe locale témoignant de  l’échec  de la politique sportive , malgré des sommes folles dépensées, ayant favorisé ,comme pour d’autres secteurs , le départ  de l’élite qui à l'étranger étant informée au jour le jour  par  Internet est surtout attentive  au vécu de ses compatriotes .  
   
   
 Au vu de cette immense énergie de la population, femmes et hommes, l’Algérie a toutes les potentialités pour devenir un pays pivot et relever les  défis du développement face à la mondialisation , en ce monde en perpétuel mouvement ,  impitoyable où toute Nation qui n‘avance pas recule.
En fait,  la population algérienne  à travers cette mobilisation   unique
depuis l’indépendance  demande  plus de liberté, plus de justice sociale récompensant le  travail et l’intelligence et non les rentes en contrepartie de soumissions de clientèles, en un mot un Etat de droit et la démocratie sans renier  ses valeurs culturelles.
   
   
 En résumé, je tiens à remercier vivement   l’équipe nationale pour ce
renouveau d’espoir qu’elle a suscité  au profit exclusif de l’Algérie et quelque soit le résultat le 18 novembre 2009. Je souhaite, que le prochain match Algérie- Egypte se déroule dans la sérénité et l’esprit sportif quia toujours animé notre équipe nationale. Car, la leçon principale que
l’on  peut tirer  est que la  population algérienne   d’une manière
générale et notre  jeunesse d’une manière particulière ( 70% de  la
population)  est capable de miracles pour peu que on lui  tienne un discours de vérité grâce à une nouvelle communication et  une gouvernance rénovée, et ce grâce à une mobilisation citoyenne,  condition pour le développement de l’Algérie. Car face à des mesures autoritaires bureaucratiques centralisées  sans adhésion et concertation, l’autosatisfaction source de névrose collective, la faiblesse  de contrepoids politiques et économiques ,  la société enfante ses propres règles qui lui permettent de fonctionner dans un Etat de non droit, le dialogue permanent  et le respect  du contrat gouvernants/gouvernés  étant la seule voie du dépassement  du statut quo  et de la crise multidimensionnelle  qui secouent  actuellement l’Algérie.
   
   
   
 Le 15 novembre 2009
 Docteur Abderrahmane MEBTOUL Expert International   Professeur des
Universités



Dimanche 15 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par chamyl le 15/11/2009 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Apparemment vous avez bu vous aussi du « fleuve de la folie »…

Le foot c l’opium des peuples..

L’Algérie est au dernier banc des classements des nations dans tous les domaines..sauf l’armement !!??

La récupération du pouvoir est flagrante… les manifs et toutes autres formes de protestations son réprimer par le système « clepto-cratique »… pour…-je vous cite- :( plus de liberté, plus de justice sociale récompensant le travail et l’intelligence et non les rentes en contrepartie de soumissions de clientèles, en un mot un Etat de droit et la démocratie sans renier ses valeurs culturelles).

« La réconciliation du peuple avec lui-même… » ce réalisera le jour ou le peuple bougera en masse pour nous débarrasser de cette mafia militaro-financiere… « clepto-cratique »… cette oligarchie de la « tchipa » qui gangrène notre société…

Désillusionnez-vous monsieur le professeur…

2.Posté par Alif le 15/11/2009 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le symbole d’un pays n’est pas une équipe nationale de foot,mais ses institutions
nationales choisies par et pour le peuple et non pas celles corrompues que défend Mr Metboul,un écrivain au service d’un système pourri .Lorsque viendra le jour où le peuple algérien se soulève comme un seul homme contre la mafia militaire qui l’asservisse ,là on pourra dire que le peuple s’est réconcilié avec lui même et avec son histoire en s'unissant pour défendre ses droits.
C’est nul Mr Metboul,c'est nul.

3.Posté par startstek le 15/11/2009 18:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtez avec ce nationalisme nauséabond !

Un algérien...

4.Posté par Saber le 15/11/2009 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Mr Metboul, est-ceci est pour flatter Rass al-ghoul face à Shab al-foul ?

Les grand-mères ne vous diront pas Merci pour avoir comparé le ballon al-makawra avec Shab attawra bel raya al-mnawara.

Contrairement aux jeunes, al-hadja faisait des you_you et disait : " tahya zazayir"

5.Posté par romain le 15/11/2009 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mouais.. on avait dis la même chose pour la france de 98 & compagnie ..

si il faut une équipe de football pour rassembler les gens et faire qu'ils se parlent , qu'ils se respectent y a vraiment un problème de fond à régler ..

6.Posté par Abdelkader le 15/11/2009 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Abjecte et nul ! Docteur Maboul tu es un effronté ! au service d'un d'un système en déliquescence totale!

Un Algérien

7.Posté par TBK le 15/11/2009 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce qu'il faut relever de ce match lamentable c'est la trahison de toute l'équipe, soit disant composée de grands proffessionels, ainsi que de son coach SAADANE le couard qui n'ont pas fait leur boulot sur le terrain et l'honneur national a été lamentablement bafoué devant le monde entier.
Dernière cartouche pour cette lamentable equipe a Khartoum avant de venir toucher le prix de la trahison a Alger

8.Posté par Envie de hurler le 15/11/2009 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CARTON ROUGE ...CITOYEN-DÉMAGOGUE!

Sacré Mebtoul !, vous m"épaterez toujours à nous prendre pour des dindonneaux !
Vous voila "expert " en tout . Touche à tout et à n' importe quoi ! En tout cas, vous n'êtes pas économe en " âneries " du type : " mobilisation citoyenne " ! Mouhahaha ! Mouais, vous avez réussi à me faire rire, moi qui pleure mon pauvre pays dévasté par vos maîtres-argentiers .
Y' a rien à faire ! Impossible de vous faire oublier ! Vous la ramenez toujours, tel un Tartuffe de la politique que vous êtes , à nous vendre votre salade, à nous faire prendre VOS vessies pour des lanternes ! Increvable et inoxydable ! Le Cohn Bendit algérien : toujours là et partout !
La jeunesse algérienne "harraga " ( boat-people ) dont plus de 600 corps sont en attente dans les morgues espagnoles et que vos amis collabos au pouvoir ont volontairement oublié de rapatrier, ne vous interpellent pas ! Le ballon rond , si !

9.Posté par Le Kabyle le 16/11/2009 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtons ce cancer de foot qui lobotomise tout un peuple et occupons nous à nous développer et à rejeter ces raclures pro-sionistes des régimes traîtres et à-plat-ventriste devant la horde américano-sioniste.

arrêtons cette drogue du foot!

(76 +36)=112 millions d'êtres humains ensorcelés par le ballon rond au lieu d'ouvrir le passage de Gaga et de chasser Moubarak le traître!




10.Posté par Habakuk le 16/11/2009 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette géopolitique footballistique me laisse perplexe et ces ardeurs patriotiques sur fond de stade me filent la nausée. Mais bon, je ne jetterais pas la pierre aux peuples du Maghreb qui ne sont pas différents des autres... Quand on voit les français ne plus s'émouvoir de rien sauf de la baballe dans les bubuts... c'est à pleurer.

11.Posté par ledaf le 16/11/2009 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

se n'est plus du sport , cela devient de l'idolaterie

12.Posté par Saber le 16/11/2009 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le foot; de l'idolatrie ? Rien que ça ; le drapeau saoudien sur un ballon de foot c'est quoi ?

A ne rien y comprendre, peut-être que c'est une des étapes vers la fin du monde croyant pour qu'il ne restera que les non croyants entre eux pour jouer tranquillement jusqu'à ce qu'une grosse météorite arrivera subitement et là ça sera la fin de toutes les équipes du monde qui auront été sélectionné pour la finale.

Qui souhaiterait assister à la finale des finales ?

13.Posté par AS le 16/11/2009 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qui a ecrit cet article ? squarcini et tewfik ?


14.Posté par Spartacus le 06/01/2010 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est le gouvernement Algérien qui doit se frotter les mains de cette ferveur indécente. C'est vrai que l'équipe nationale au mondial fait oublier qu'il n'y a pas grand chose dans l'assiette.

Nouveau commentaire :

Politique française | Société

Publicité

Brèves



Commentaires