ANALYSES

Hizbullah : humiliante défaite israélienne et la fin du régime sioniste


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:49 Le prix de la rétrogradation

Lundi 17 Octobre 2016 - 11:17 Olivier Roy : « Le djihad et la mort »


Pour les uns c’est le Hizbullah qui serait à l’origine de cette nouvelle agression israélienne, d’autres affirment que l’armée sioniste aurait utilisé le prétexte des soldats enlevés par la résistance hizbullahie ?
Les faits démontrent pourtant qu’un plan élaboré depuis longtemps et avec le consentement des faucons US était déjà dans les projets sionistes et prévu pour septembre ou octobre 2006


Alter Info
Mercredi 2 Août 2006

L’opposition exposant les uniformes des parachutistes israéliens tués dans l’embuscade.
L’opposition exposant les uniformes des parachutistes israéliens tués dans l’embuscade.
Tel Aviv avait l’habitude de distiller une image d’infaillibilité de son armée. Mais cette image est quelque peu écornée depuis que le nouveau gouvernement olmerte pêcha par orgueil. Les dirigeants sionistes ont fini par croire à leurs propres mensonges : à force d’affirmer dans une logique propagandiste que tzahal serait invincible, les dirigeants israéliens ont oublié que le bluff était destiné aux voisins arabes uniquement…
Une fois de plus, leur arrogance légendaire les aveugla au point d’oublier que toutes les guerres que Israël a mené étaient des défaites et sans l’aide occidentale, les USA en tête, cette petite armée qui donne l’illusion de ce qu’elle n’est pas, a seulement réussie a sauver une image artificiellement entretenue.

Qu’est-ce qui pourrait justifier une telle asymétrie entre victimes civiles et militaires des deux bords ? En effet, d’un côté il y a une résistance légitime, désignée par les seuls sionistes et leurs affidés comme mouvement ‘’terroriste’’, et de l’autre une armée régulière présentée comme la plus puissante de la région : Côté libanais on dénombre plus de huit cent victimes essentiellement des femmes et des enfants et quelques valeureux combattant qui sont tombés sur le champs de bataille comme de vrais hommes… Côtés sionistes, les militaires morts sont plus trois fois plus nombreux que les civiles israéliens, et cela en tenant compte des chiffres officiels.
Alors que dans la réalité, les civils libanais sont sans aucun doute plusieurs milliers à mourir dans d’atroces souffrances sous les bombes sionistes, et les blessés encore plus nombreux.
De sont côté, Israël tente de camoufler sa défaite humiliante en s’attaquant volontairement aux civiles et utiliser cette abjecte stratégie comme moyen de chantage contre les résistants hizbullahis.

La lâcheté dont a fait preuve Tel Aviv avec Cana n’est pas un cas isolé, mais une réplique de 1996 où les sionistes avaient une fois de plus montré leur mépris de la vie humaine et du droit international.
Cette fois ci, et en plus du mépris affiché de la vie des Arabes, Israël n’arrive plus à masquer son désarroi et sa surprise face à une résistance héroïque dont le Hizbullah fait preuve, et en est réduit à s’en prendre aux civiles pour prouver le ‘’courage’’ de ses soldats, alors que l’objectif est de faire pression sur les combattants.


Des soldats israéliens portant les premiers soins à un camarade blessé.
Des soldats israéliens portant les premiers soins à un camarade blessé.

Médias complices

Même si les médias occidentaux et français en particulier s’évertuent à vouloir faire endosser la responsabilité au Hizbullah, leurs gesticulations, leurs mensonges éhontés n’ont plus d’influence et les consciences s’éveillent. Ils peuvent toujours affirmer que le Hizbullah utilisent les civiles comme boucliers humains et ils peuvent toujours essayer d’occulter l’humiliation israélienne, leurs manipulations médiatiques ne trompent plus personnes.
Bien évidemment les adeptes du sionisme et leurs serviles défenseurs goyes ne voient pas les choses sous ces latitudes, ils sont tellement aveuglés par leur choix idéologiques qu’ils ne seraient capable de d’entrevoir quoi que ce soit, ces obstinés haineux, sont tellement aveuglés qu’ils ne pourrait imaginer une défaite israélienne.

Olmert, dans un discours prononcé mardi, disait sans sourciller que les objectifs militaires et politiques étaient atteints, sous-entendant qu’un cessé le feu serait envisageable dans les jours prochains.
Mais quels objectifs aurait atteints l’armée israélienne si ce n’est une humiliation historique ? Cette humiliante défaite marque un tournant politique dont peu sont conscients actuellement et qui ouvre des perspectives réjouissantes pour les voisins arabes timorés, mais surtout tétanisés à l’idée de combattre une armée prétendument invincible.

Pour sauver les apparences et aussi préserver l’image d’une armée invincible, les sionistes tentent une sortie ‘’honorable’’ en voulant donner l’illusion qu’Israël demande un cessé le feu tout en étant en position de force, et ainsi ils vont encore essayer désespérément des aventures militaires à l’intérieur du liban.

Dans cette fuite en avant, une unité israélienne héliportée a atterri dans la nuit de mardi à mercredi au sud-ouest de Baalbeck. Elle a été immédiatement encerclée par des combattants. L'opération héliportée a été préparée par une série de raids aériens au cours de laquelle l'aviation israélienne a tiré une trentaine de roquettes. Les affrontements se poursuivaient trois heures plus tard. Selon des habitants de Baalbeck, des dizaines de combattants du Hezbollah ont été vus se rendre sur les lieux des affrontements, et qui n’ont pas fuit comme l’unité ‘’d’élite’’ en qui les dirigeants sionistes avaient misé tout leur espoir la semaine dernière et dont une majorité a été liquidée. Les balles reçues dans le dos de ces soldats ‘’d’élite’’ couchés sur le ventre portés sur les civières, prouvent s’il en était besoin, qu’ils fuyaient devant la résistance hizbullahie. Alors que les sionistes continuent à affirmer le contraire en s’en prenant à la TV Al Manar, en envoyant des SMS aux Libanais, dans le cadre de leur guerre psychologique, d’ailleurs la seule qu’ils peuvent encore espérer remporter.
Hier soir donc, l'unité israélienne ‘’courageuse’’ s'est retranchée dans l'hôpital de Dar Al-Hikmé, géré par le Hezbollah, situé à 2 km au sud-ouest de Baalbeck
Des habitants des villages environnants ont confirmé à l'AFP le déroulement de l'opération héliportée. "Des Israéliens ont atterri. Ils tirent dans tous les sens. Il y a beaucoup de morts et de blessés chez les civils ", ont-ils affirmé. Encore un exemple du courage sioniste ?
Des hélicoptères ont également survolé à basse altitude la route qui relie Baalbeck à la ville de Homs (en Syrie). Ils ont tiré plusieurs roquettes, incendiant trois stations d'essence.
Tsahal ne cherche pas le combat d’homme à homme, comme à l’accoutumée, les courageux petits soldats sionistes, préfèrent les combats ‘’d’homme’’ à civils, c’est tellement plus facile de tuer des civils non armés, pourquoi prendre le risque de se faire liquider face à une résistance déterminée et qui voit en la mort une victoire encore plus noble ? Pourquoi des lâches sans foi ni loi, et qui plus est, accoutumés à la fourberie iraient prendre des risques, alors que les civils sont une arme, un moyen de chantage utilisé pour contraindre les combattants à renoncer à toutes résistances faces à l’expan-sionisme affiché, et empêcher de contrer un appétit hégémonique comme fondement idéologique et spirituelle d’un peuple qui a la prétention d’être meilleurs que les autres ?
Une fois de plus, l’armée sioniste n’arrive plus à camoufler sa lâcheté en s’en prenant aux civiles et continue éhontement d’affirmer après une autre humiliation que les infrastructures du Hizbullah seraient détruites…

Selon la police libanaise, cinq civils - et non cinq combattants du hezbollah comme l'affirme le chef d'état major israélien-ont été enlevés, peut-être même pour couvrir leur fuite en les utilisant comme bouclier humain, et onze tués dans le raid accompagné d'intenses bombardements et de heurts avec le Hezbollah. Le porte parle de la résistance libanaise a démenti le rapt de ses membres et qualifié l'opération de "fiasco".
Entretemps au Liban sud, l'aviation israélienne a mené des raids contre des objectifs du Hezbollah pour appuyer ses unités au sol engagées dans des affrontements violents avec les combattants du parti chiite sur trois axes.
Malgré les armes de pointes et leur haute technicité, l’aide substantielle états-unienne et occidentale, le régime sioniste semble désemparé et le mythe d’Israël éternel tombé en désuétude et franchement tant mieux !



Vendredi 4 Août 2006


Commentaires

1.Posté par Betty le 02/08/2006 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réconfortant, il faut que ça se sache pour casser la propagande étasunienne et sionniste.

2.Posté par sam2000 le 02/08/2006 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il ya egalement un fais tout a fait troublant sur l'utilisation de certaines armes.
par exp. le hezbollah n'utilise pas de têtes chimiques dans ses misiles,
en revanche l'armee sionniste utilise des bombes au phosphore.
QUI est terroriste?
l'utilisation des bombes au phosphore a ete denoncee par le maire de Tyr et le premier ministre Fouad sioniora (France-info),la semaine derniere.
l'utilisation de bombes a fragmentations a ete rapportee par des journalistes dans l'emission "c'est dans l'air" egalement la semaine derniere.
le hezbollah n'utilisant pas d'armes INTERDITES contrairement a Tsahal,cette comparaison n'a ete denoncee explicitement par aucun responsables Europeen ,Americain ou des Nations-unis.
au contraire ils font tout pour diaboliser le hezbollah qui manifestement respecte
les lois de la guerre.
apparement il y a de l'embarras.

3.Posté par visiteur le 02/08/2006 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le ministre de la guerre sioniste implore ses soldats d’accomplir n’importe quelle réalisation militaire pour sortir de la situation politique critique
Aug 2, 2006, 14:55



Al-Quds occupée – CPI
Le ministre de la guerre sioniste, Amir Peretz, a avoué, hier mardi 01/8, lors de sa rencontre avec les soldats de l'armée de l'occupation sioniste sur les frontières nord, qu’aucun but militaire n’a été encore réalisé jusqu’à maintenant. Il s’est adressé à eux en les informant que toute réalisation politique prochaine sera attachée à leur réalisation militaire sur le terrain est que leur responsabilité est donc très grande.

Il a jouté qu’une opération politique se déroule actuellement, mais elle attend qu’une réussite militaire sur le terrain soit accomplie pour aider le gouvernement israélien à l’exploiter pour des fins politiques.

Peretz a ajouté en dévoilant les nouveaux buts de cette guerre que les jours prochains vont décider si des organisations ennemis peuvent ou non attaquer nos profondeurs, et si notre équipage sécuritaire et politique pourront finir la bataille et maîtriser la situation au sud du Liban jusqu’à l'arrivée des forces internationales.

« Notre but est la création d'une nouvelle situation dans la région pour faire entrer les forces internationales et empêcher le Hezbollah de contrôler le sud Liban et mettre fin aux dangers qui menacent les profondeurs israéliennes », poursuit Peretz.

De leur part, les soldats réservistes sionistes se sont plaints devant leur ministre de la guerre qui suait lors de son discours, que leur armement ne convenait pas à ce genre de bataille et que leurs missions sont au-delà de leurs capacités.

En réponse à une question qui cachait des critiques au sujet du déroulement de ces opérations militaires terrestres, il a dit : « je crois que le chemin que nous avons choisi dans cette guerre est juste, et que chaque étape d’opération a été bien planifiée auparavant, tout en leur demandant de reporter leurs discutions concernant le déroulement de ces opérations militaires en fin de cette bataille».

© Déposer 2003 par palestine-info.cc

4.Posté par visiteur le 02/08/2006 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israël étend l’offensive terrestre et le Hezbollah dit que trois soldats sont tués
Aug 2, 2006, 04:14



Al-Quds occupée – CPI
Le cabinet ministériel israélien s’est accordé à étendre l’offensive terrestre de l’armée au Liban pour occuper entre six à sept kilomètres dans le sud du Liban, a dit l’agence de presse Reuters en citant une source politique israélienne.

La source a dit que le cabinet donnait à l’armée le feu vert pour lancer l’offensive.

Des observateurs prévoient que l’armée israélienne subira de lourdes pertes dans sa nouvelle aventure dans le sud du Liban, désignant du doigt ses pertes à Bint Jbail et à Maroun Al-Ras où des douzaines de soldats israéliens ont été tués ou blessés.

Pour sa part, le parti libanais Hezbollah a déclaré que trois soldats israéliens avaient été tués mardi dans de violents échanges de tirs près de la ville d’Aita Al-Shaab.

Les combattants du Hezbollah ont dit avoir aussi détruit un tank de l’armée israélienne et deux bulldozers dans les batailles près de la ville.

Il a dit que trois de ses combattants étaient tombés en martyre dans les affrontements en cours.

© Déposer 2003 par palestine-info.cc


5.Posté par visiteur le 10/08/2006 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nasrallah dirige les opérations du Hezbollah depuis l'ambassade de l'Iran à Beyrouth (politologue)



WASHINGTON, 9 août - RIA Novosti. Hassan Nasrallah dirige les opérations militaires du Hezbollah depuis l'ambassade de l'Iran à Beyrouth, a affirmé mercredi Arnaud de Borchgrave, directeur du Projet des menaces transnationales au Centre d'études stratégiques et internationales de Washington.

"Nasrallah dirige cette guerre depuis un abri à l'ambassade iranienne à Beyrouth", a notamment déclaré ce célèbre politologue américain, intervenant en direct à la chaîne de télévision Fox.

Selon Arnaud de Borchgrave, Hassan Nasrallah est devenu aujourd'hui un nouveau héros pour les pays arabes du moment que le mouvement qu'il dirige résiste toujours avec succès aux forces armées israéliennes et ce, pratiquement un mois après le déclenchement des hostilités.

Après la résistance réussie manifestée par le Hezbollah, Hassan Nasrallah est devenu aux yeux des Arabes "un nouveau Gamal Abdel Nasser, un nouveau Oussama ben Laden et un nouveau Fidel Castro", a estimé le directeur du Projet des menaces transnationales au Centre d'études stratégiques et internationales de Washington.

Ayant évoqué les victoires rapides de l'armée israélienne par le passe et notamment dans la "guerre de six jours" en 1967 et dans la guerre arabo-israélienne de 1973 qui s'était achevée en deux semaines et demie, Arnaud de Borchgrave a fait remarquer que, cette fois-ci, les militaires israéliens ne s'illustraient pas aussi bien. Aussi, a-t-il dit, "Israël doit-il rétablir d'urgence son image d'invincible".

6.Posté par Moukawama le 22/08/2007 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bonjour,

Les resistants libanais - au combat - respectent les règles de la guerre. Ce que l'Israél n'a jamais fait. Les hommes de l'entité sioniste - nourris au sein de la haine et de l'arrogance - ont fini par croire aux mensonges de leurs ainés. Ils seraient de race supérieure, vaillants, courageux, invincibles ...Les images d'AL MANAR - qui a pu durant tout le conflit émettre - nous ont montré des laches, abandonnant armes et tenues. Ils sont justes capables de faire face à des gamins lanceurs de pierres, des femmes, des hommes et des vieillards sans défense.
Non seulement l'Israél (ce pays crée pour une armée) a pris une volée historique qui bientôt aura son écho en occident (on ne peut pas indéfiniment cacher ce qui s'est passé) - mais en plus, les habitants de cette entité - à présent - s'en vont les uns vers l'Europe et les autres vers les Etats-Unis. Depuis cette agression sur le Liban, prés de 500000 sionistes ont quitté la Palestine occupée. Le début de la fin a sonné en 2000, quand les sionistes ont dû fuir - incapable de faire face à la resistance libanaise et sans accord de paix séparée signé avec le Liban.
S'en est bientôt terminé de l'Israél et du sionisme.
Il est probable que les sionistes se préparent à une agression pour rétablir l'image d'invincibilité tant cette mésaventure libanaise les remue. Au fond, qu'ils le fassent. A l'instar des états-uniens, ils ne feront que précipiter leur fin.
Salut.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires