ALTER INFO

Hillary Présidente


Dans la même rubrique:
< >


Paul Craig Roberts
Jeudi 24 Janvier 2008

Hillary Présidente


Par Paul Craig Roberts, le 23 janvier 2008


​​​​Si on peut se fier aux sondages, Hillary emportera l’investiture démocrate. Les groupes démocrates qui préfèrent Obama ne sont pas assez nombreux pour obtenir sa désignation.


​​​​Bien sûr, tout peut arriver dans une campagne politique, mais le dernier sondage de terrain vraisemblable de l’électorat démocrate et indépendant de Californie donne à Hillary une avance de 39 à 27 pour cent sur Obama. Il s'agit là d'une mauvaise nouvelle pour Obama, parce que la Californie est un État progressiste, où la race est moins susceptible d'être un handicap.


​​​​Obama a les préférences de ceux qui rangent la guerre en Irak et la politique étrangère dans les problèmes les plus importants, par les Noirs, les diplômés de l’enseignement supérieur et ceux qui ont un revenu plus élevé.


​​​​Hillary est préférée à deux contre un par les femmes, à deux contre un par les groupes à faible revenu et à trois contre un par les Latinos. Hillary a un avantage supplémentaire. Lors de la Convention Démocrate Nationale de 2004, environ 50 pour cent des délégués étaient des femmes. Comme les déléguées démocrates sont toujours féministes, elles ne vont pas rater l'occasion de placer une femme à la présidence.


​​​​Les démocrates choisissent-ils Hillary parce qu'elle a l'intégrité morale pour arrêter une guerre injuste, et tenir les criminels de guerre responsables d’avoir amené les États-Unis dans une guerre basée sur le mensonge et la tromperie ? Choisissent-ils Hillary parce qu'elle défend la Constitution des États-Unis contre l'usurpation du pouvoir exécutif ? La choisissent-ils pour son sens civique à la place de son ambition personnelle ?


​​​​Non, les démocrates choisissent Hillary pour son sexe et sa race. Malgré tous les efforts des groupes d'activistes démocrates, la majorité des électeurs démocrates sont plus préoccupés par les questions de race et de sexe que par la réputation de leur pays et leurs libertés civiques.


​​​​Si elle est élue présidente, Hillary n’apportera pas plus de changement que la majorité démocrate élue au Congrès en 2006.


​​​​Obama pourrait lui non plus n’apporter aucun changement. Mais c’est le seul candidat en lice ayant exprimé sa préoccupation devant les mauvais traitements infligés aux Palestiniens par Israël, et qui a voté contre l'invasion de l'Irak. C’est manifestement un meilleur pari de changement qu’Hillary. Mais, les démocrates sont plus sensibles aux questions de race et de sexe qu’aux crimes de guerre et à la perte des libertés civiles.


​​​​Il ne s'agit pas de plaider que les Républicains sont mieux. McCain, leur candidat susceptible d’être nominé, a récemment déclaré qu'il est d’accord pour cent ans de guerre en Iraq. McCain est aussi disposé à attaquer l'Iran, que Bush et Cheney, et il ne serait pas opposé à comploter avec Israël et les néo-conservateurs pour obtenir d’attaquer. Les Républicains n'ont même pas un candidat de changement en lice. Ils ont précisément travaillé à marginaliser Ron Paul, parce qu'il serait l’instrument du changement.


​​​​Même si Obama était élu et sincère au sujet du changement, que pourrait-il faire ? Pas grand chose, probablement. Le groupe de candidats d’où il pourrait tirer le personnel de son administration n'est pas très différent de celui des autres candidats. Il peut passer sur l’architecte néo-conservateur de l’invasion de l’Iraq et décider pour un architecte du bombardement de la Serbie du Président Clinton.


​​​​De plus, le Congrès sera toujours contrôlé par les mêmes groupes d'intérêt. Si Obama proposait des gens opposés au lobby militaro-sécuritaire, au lobby d’Israël ou au lobby de la délocalisation, il serait improbable que le Sénat les entérine. Aucun président ne veut présenter des gens qui ne peuvent être confirmés. Les présidents doivent pourvoir le personnel de leur administration en fonction de l'approbation qu’ils peuvent obtenir des puissants groupes d'intérêt.


​​​​Cela rend si difficile le changement du le statu quo. Il suffit qu'un sénateur présente de la résistance à une nomination. Le changement à Washington exige de briser beaucoup de poignes de fer.


​​​​Dans la course présidentielle, Hillary vaincrait McCain, qui est, sans aucun doute, le candidat de la guerre. Hillary obtiendra le vote des femmes, des minorités votantes, et des pacifistes. McCain aura le vote des blancs machos mécontents.


​​​​Ce qu’Hillary doit craindre à ce sujet est un attentat terroriste majeur, qu'il soit réel ou orchestré. Cela réanimerait les peurs du 9-11 et enverrait se précipiter les électeurs pour mettre la présidence entre les mains d'un héros de guerre. Comme Hillary n'est estimée menacer ni l'expansion territoriale d’Israël, ni les intérêts du complexe militaro-sécuritaire, le seul joker est un acte terroriste qui nécessiterait un raté sécuritaire étasunien pour réussir.


​​​​Bien entendu, tout cela ne tient pas compte d’un fait saillant : Personne ne sait comment les logiciels propriétaires des machines à voter électroniques Diebold sont programmés pour le décompte des voix par les agents républicains.


​​​​Si elle n'est pas devenue une affaire volée, la présidence étasunienne est devenue une affaire de famille, passant d'un Bush à un Clinton et revenant d’un Bush à une Clinton. Les groupes d'intérêts sont satisfaits, et rien d'important ne change.


​​​​Après Hillary, aurons-nous Jeb ?



​​​​Paul Craig Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor dans l'administration Reagan. Il est l'auteur de Supply-Side Revolution : An Insider's Account of Policymaking in Washington, Alienation and the Soviet Economy et Meltdown: Inside the Soviet Economy, et est coauteur avec Lawrence M. Stratton de The Tyranny of Good Intentions : How Prosecutors and Bureaucrats Are Trampling the Constitution in the Name of Justice. Clic ici pour l'entrevue [en anglais] de Peter Brimelow de Forbes Magazine avec Roberts au sujet de la récente épidémie d'inconduite des procureurs.



Original : http://www.vdare.com/roberts/080123_hillary.htm
Traduit au mieux par Pétrus Lombard pour Alter Info



Vendredi 25 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par Fernand Cloutier le 24/01/2008 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si Glenton gagne la convention démocrate, le prochain président américain sera un RÉPUBLICAIN.
POURQUOI= les femmes vont votées pour Glenton mais en finale ce sont les MATCHOTS qui vont gagner......................

2.Posté par mamadoub le 24/01/2008 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Analyse légère et tirée par les cheveux.

3.Posté par salemime le 24/01/2008 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La ferme... Ya pas plus de guerre a la présidence qui en a entre les fourmi et les hommes... Ce sont encore de belles conneries pour mettre le feu au cul des machos et des féministes, pour engendrer des conversations tendues, des critiques sur le sexe et toutes ces conneries d'enfants.... J'en ai mare la des : les machos vont l'emporter ou encore :les noirs vont l'avoir ou bien : les femmes c'est les meilleures.. Merde.. Nous nous complètons tous les uns les autres et même entre hommes ou entre femmes nous sommes tous différents. Même si ce serait un noir ou une femme qui serait a la présidence, ce sera encore les même mensonges et les même conneries de guerre inutiles qui gèreront le monde... Nous ne pouvons qu'une chose: les envoyer pêtres, peu importe qui ils sont... Alors le machos, il est temps de changer ta mentalité et de devenir un être humain et non de rester un animal en manque de violence et tellement fier de ta queue que tu n'es pas capable de voir autre chose.. Les femmes aiment les hommes galants et respectueux... jen sais quelque chose puisque je suis ainsi... et sérieusement, on est loin d'être les meilleurs....

4.Posté par Oula le 24/01/2008 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je croyais avoir compris que La Finance avait décidé que ce serait Hillary... En omettant d'inscrire sur les listes les citoyens suceptibles de voter OBAMA, en empêchant les citoyens de venir voter les jours où les bureaux sont ouvert, en truquant les urnes, électroniques évidemment, mais les autres aussi, en rendant "nuls" les bulletins non-convenables, il y a de quoi faire, non?

Tous les "débats", du plus bas niveau jusqu'aux analyses élégantes, ne seraient dès lors destinées qu'à faire croire à une vraie démocratie, à faire croire au peuple qu'il a son mot à dire... et à le distraire, pendant que les affaires se font.

Ca risque fort d'être Hillary, en effet, et le "peuple" n'a pas son mot à dire. Point.

Le "débat" ne serait donc pas intéressant du tout. S'en désinteresser permettrait d'avoir du temps pour savoir pourquoi c'est comme ça.

5.Posté par Morpheus le 24/01/2008 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Veuillez fouiner un peu sur ce même site des articles très intéressants qui vous montreront ceux qui sont derrière chaque parti politique ainsi que ceux qui les financent.
Surprise!!! ce sont les même.
En d'autre terme, il y a quelques petites différences mais il n' y aura pas un grand bouleversement de la politique actuelle.
Ce n'est encore une fois pas les présidents aux US qui gouvernent, ce sont simplement des des acteurs ou des marionnettes si vous préférez. d'où Regan ou Bush.

6.Posté par Emelka le 24/01/2008 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut toujours rever, mais étant donné leur impérialisme sur le monde, leur volonté de diriger le monde, il serait normal que le monde en question puisse avoir son mot à dire. Je demande le droit de vote sur le nouveau president US!!! Ca ne serait que justice, sous ce "nouvel orde mondial", non? :-)

7.Posté par BOUCETTA le 24/01/2008 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

croire un seul instand qu'un noir peut devenir president d'un pays blanc c'est vraiment quelque chose qui me fait marer.

8.Posté par Duran le 24/01/2008 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'affaire est joué d'avance. Hilary se retrouvera face à un Républicain. "Malgré tous les efforts des groupes d'activistes démocrates, la majorité des électeurs démocrates sont plus préoccupés par les questions de race et de sexe ". Mais Hilary perdra les élections en raison même de la préférence débile des électeurs. A un noir, il préfère une blanche et à une femme il préfère un homme.
Bien sur que les républicains, ne font pas se gêner pour truquer à nouveau les élections. Pourquoi s'en priverait-il vu les sornettes qu'ils sont capables de faire avaler sur le 911 ou sur le bon déroulement du vote.

En France, la droite et le Medef l'ont parfaitement compris. Si bien qu'ils se sont ingéniés par leur médias à présenter Royal, (6 mois avant l'election et alors que le PS n'avait pas encore choisi son candidat) comme la candidate qui se retrouverait face à Sarko. Pour eux, ils 'agissait avant tout d'écarter Strauss-Kahn, seul qui fut capable de réunir de l'extrême-gauche à la gauche, y compris Arlette. Ce qui est un exploit politique.

Aujourd'hui, ou se trouve strauss-kahn ? A des milliers de kilomètres avec un très très très gros salaire.

Les américains sont bien plus abrutis que les Français en matière d'élection monarchique. et non pas mysogines car les femmes préfèrent voter pour un homme ( le lot de l'abrutissement féminin)


9.Posté par Azerty75 le 24/01/2008 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama a toutes ces chances et j'espère qu'il remportera, une femme présidentes des USA est ce pour demain ? J'en suis pas sur. Mais Obama a-t-il une politique radicalement opposé a celle de ces concurrent ? J'en suis pas sur.

10.Posté par yodan le 24/01/2008 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une vaste mascarade pour attardés mentaux....j'ai bien peur que ce ne fût le marchand de frites qui soit "désigné" par l'oligarchie,un bon pigeon pour continuer la cynique besogne des dynasties précédentes,à moins que l'on assiste à un gros coup de théatre.......quel qu'il soit.....

11.Posté par Emelka le 25/01/2008 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le seul coup de theatre possible malheureusement est un bonne grosse revolution...et ca faut pas trop y compter aux USA, ou la machine Media à lavare les cerveaux a deja fait trop de degats...l'homme n'est plus libre la-bas, on pense pour lui.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires