Palestine occupée

Hezbollah résiste héroïquement !


L'histoire aura du mal à raconter un jour, qu'il était une fois la cinquième puissance du monde, appuyée par la première, déclara la guerre à Hezbollah! Hezbollah lâché par les Arabes, a pu tenir des mois. Au sixième mois commence le début de la fin d'un problème qui n'a que trop duré!


ajaghvou@hotmail.fr
Samedi 29 Juillet 2006

Résister dix sept jours à l’une des plus grandes armées du monde est tout simplement un acte de bravoure. Tenir sur le terrain et se défendre contre les blindés et les avions, en même temps opérer des tirs sur les villes israéliennes à longueur du temps tout en évitant les yeux des satellites et des mouchards, cela n’est pas seulement de la bravoure mais de l’héroïsme manquant aux Arabes. Au dix-septième jour de la guerre, Hezbollah se montre plus valeureux que tous les Arabes réunis. Les sionistes commencent déjà à compter leurs morts et s’inquiète pour leur économie paralysée au nord et leurs concitoyens confinés dans les abris. Pour le gendarme des états occidentaux, c’est la grande désillusion !

En lisant entre les mots, nous avons compris que Hezbollah avait compté ses jours. Les Israéliens opéraient comme s’ils étaient en pleines manœuvres de fin de cycle. Ils massacraient les populations civiles avec une puissance de feu inégalée. Etonnamment, les missiles du Hezbollah n’ont pas cessé d’atteindre Haïfa et pratiquement toutes les agglomérations du nord de la Palestine occupée. Nous avons même vu à la télé les Israéliens se sauver da la bataille à Bint Jbeil pourtant, annoncé occupée par Tsahal.

Il n’y a rien de glorieux pour les sionistes quand on voit des centaines de roquettes semer la terreur chez les Juifs du monde entier et quand on assiste à la destruction d’un pays militairement faible. Au dix-septième jour de la guerre, Hezbollah est toujours plus fort et les sionistes convoquent trois divisions de réservistes pour lancer une opération terrestre. Mais la peur est là, malgré l’appui de Washington qui apparemment doit faire la guerre à leur place. Pour l’instant, on compte les jours et les victimes civiles. Dans le même temps le Hezbollah résiste héroïquement et donne des leçons. Cent millions de Musulmans nés en 1982 auront à comprendre ce que c’est que Israël !


Samedi 29 Juillet 2006


Commentaires

1.Posté par ALI14 le 30/07/2006 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA VICTOIRE EST POUR LE HEZBOLLAH. TANT PIS POUR LES YEHUDAS.

2.Posté par Blaïd le 30/07/2006 23:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me demande quelle est l’utilité du droit international ? Mais de quel droit, le Conseil de sécurité donne-t-il à l'Iran jusqu'à la fin août pour arrêter l'enrichissement d'uranium indispensable au fonctionnement des réacteurs nucléaires ? Le projet de résolution élaboré par cette instance, n’est-il pas lui-même hors la loi ? Et puis, que veut dire l’élaboration d’une résolution qui n’a aucune chance d’être respectée ? Nous connaissons l’Iran; c’est un grand pays qui, s’il est convaincu qu’il est dans ses droits, il n’y renoncerait jamais. Il pourrait même se rebeller contre ce qu’on appelle la communauté internationale. Dans le cas de l’Iran, les sanctions économiques ne feront que produire de l’énergie nationaliste qui sera transformée en arme révolutionnaire. L’Iran, rappelons-le, est devenu un pays fort grâce à ces années de braises. Par ailleurs, ce pays qui est la tête de lance de « l’axe du mal » au sens occidental, mais chef de file de « l’axe du bien » au sens islamique, se voit contraint d’ores et déjà de refuser toutes les propositions émanant du conseil de sécurité. Un Conseil qui hésite de prendre des décisions devant l’abattage des enfants au Liban, ne mérite pas d’être écouté. Un conseil qui fait lire un message venant d’Israël pour lui demander de faire évacuer des villages pour les bombarder, ne mérite même pas qu’on parle de lui. Quant au « propositions visant à ce que Téhéran accepte de cesser d'enrichir de l'uranium et qui, soi disant, portent sur le programme nucléaire de l'Iran, la coopération commerciale et économique et les garanties de sécurité, je pense qu’elle ne sont plus d’actualité après ce qui s’est passé ce matin à Qana. Même si le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, avait déclaré que Téhéran répondrait d'ici au 22 août à l'offre des Six médiateurs internationaux. Je pense que l’Iran va changer radicalement sa politique étrangère.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires