Palestine occupée

Hezbollah-Futur, Au-delà de la Réconciliation



Jeudi 25 Septembre 2008

Hezbollah-Futur, Au-delà de la Réconciliation

Pour une nouvelle, c’est une nouvelle !!!

Le dirigeant du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah rencontrera prochainement son principal opposant Saad Hariri, un des chefs de la majorité parlementaire au Liban et ce pour la première fois depuis plus de deux ans, a déclaré mercredi un des députés du mouvement de résistance libanaise, Hajj Mohammad Raad.

Ainsi, le chef du Courant du futur, Saad Hariri, a accueilli la délégation du Hezbollah, une visite « de franchise » et non de réconciliation, « car nous nous sommes déjà réconciliés », comme l’a souligné le chef du bloc parlementaire du Hezbollah, Mohammad Raad.

Il s'exprimait devant la presse à l'issue d'une rencontre entre Hariri, le chef du Courant du Futur, principal bloc de la Majorité, et une délégation du Hezbollah, dans le cadre des efforts de réconciliation politique lancés ces dernières semaines.

Cette réunion a également été l’occasion de « réaffirmer notre engagement envers l’accord de Doha » et de « consolider notre unité nationale, surtout que cette maison a toujours eu pour tradition d’allier les projets de reconstruction avec les obligations de la Résistance ».
« Nous nous sommes parlés en toute franchise, et la franchise suppose qu’on échange les points de vue tels quels », a ajouté Hajj Raad, avant de souhaiter que « tout le monde célèbre » la fête du Fitr ensemble et dans un climat de « tranquillité, loin de l’inquiétude qui prévaut aujourd’hui ».
« Nous ne sommes pas des voisins en désaccord, mais des frères au sein d’une même maison. Il est possible que nous entrions en désaccord et que nous voyions les choses différemment. Mais la fraternité et l’amabilité, c’est ce qui reste au final et nous veillons à encourager ce climat par souci de préserver notre pays et de le renforcer contre les dangers qui menacent son existence et sa formule. Ces dangers proviennent de l’ennemi sioniste qui poursuit ses menaces de manière quasi quotidienne», a-t-il également relevé. « Grâce à notre unité, notre compréhension de l’autre et notre franchise réciproque, nous pourrons consolider notre pays face à ces dangers », a-t-il poursuivi.
« Le Liban est le pays de la coexistence, il faut y préserver la logique du dialogue ».

Mais Hajj Raad, n’a toutefois pas donné de date précise pour cette rencontre qui serait le premier face-à-face entre les deux hommes depuis 2006.

De son côté, au cours d’un iftar donné à Koraytem, le député Saad Hariri a affirmé que les efforts en cours ont pour but de « chasser le cauchemar du chaos et des armes qui s’était abattu sur Beyrouth », mais que « le dialogue est amorcé alors que nous demeurons attachés aux principes du 14 Mars ».

Commentant la visite de la délégation du Hezbollah, l’ancien Premier ministre Nagib Mikati a affirmé que cette rencontre est « une étape fondamentale pour la réconciliation musulmane et libanaise »

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 25 Septembre 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires