Palestine occupée

Hésitations israéliennes face à la « Flotte de la Liberté »


Dans la même rubrique:
< >

Surprenantes, les tactiques tentées par Israël concernant la flottille en préparation pour Gaza. D’abord, ils menacent les ministres des différents pays, la Turquie, le Royaume-Uni, l’Irlande, la Suède, etc... en leur disant de rappeler leurs ressortissants.


Jeudi 27 Mai 2010

Le port de Gaza sous embargo depuis plusieurs années, attend l’arrivée de la Flotte de la Liberté
Le port de Gaza sous embargo depuis plusieurs années, attend l’arrivée de la Flotte de la Liberté

Puis ils autorisent soudainement à quelques camions d’entrer dans Gaza avec un peu d’aide humanitaire, ce qu’il utilise 4 jours plus tard comme propagande, disant au monde que la flotille n’est pas nécessaire car Israël a autorisé « certaines aides » dans la bande de Gaza.

Puis ensuite, ils font preuve de créativité et préparent leur propre petite flottille de bateaux remplis de bigots racistes - bateaux de plaisance décorés de slogans insultants - puis les envoient vers la flottille en signe de protestation. Je dois admettre que cela m’a fait rire. Tout en disant au monde que la flottille ne sera pas autorisée à pénétrer dans la bande de Gaza, par aucun moyen et en aucune façon...

Puis la Turquie entre dans l’arène et dit à Israël : « s’ils touchent aux bateaux, il y aura des représailles ». Et pas plus tard qu’hier, Israël permet tout d’un coup l’entrée de ciment et de matériaux de construction dans la bande de Gaza pour la première fois, mais pas vraiment pour aider les gens qui y sont. Parce que, voyez-vous, ces fournitures vont directement à l’UNRWA et ne peuvent être utilisés que pour les bâtiments de l’UNWRA, ceux qu’Israël a détruits volontairement.

Mais aucune de ces quelques fournitures ne pourra être utilisée pour aider à reconstruire l’une des milliers de maisons qu’Israël a également détruites volontairement. Les Israéliens ont pris cette initiative juste pour l’utiliser comme propagande à cause d’un peu de ciment dans la bande de Gaza, alors que la flottille a des tonnes de ciment qui seront distribuées pour aider les habitants à reconstruire les maisons.

Et ceci nous amène à aujourd’hui, au dernier plan israélien. Offrir à la Turquie une sorte d’arrangement dans le but d’arrêter la flottille. Ne vous inquiétez pas, la Turquie leur a dit d’aller se faire voir.

Plus de détails à ce sujet :

-  La Turquie a rejeté la proposition israélienne à propos de la flottille vers Gaza. Israël a proposé de prendre en charge l’aide humanitaire pour le territoire [assiégé] en échange d’un appel à arrêter la flottille « Brisez le siège »
-  Etait proposé à la Turquie de transférer ses équipements d’aide humanitaire à Ashdod [port israélien], où ils seraient pris en charge par l’ONU et par les organisations internationales dans la bande de Gaza, sous contrôle d’Israël.
-  En échange de ce transfert des équipements prévus pour Gaza, Israël demandait à la Turquie d’appeler à l’annulation du projet de flottille, mais elle a rejeté l’offre.
-  Le major-général Eitan Dangot, coordinateur des activités gouvernementales israéliennes dans les territoires (palestiniens), a suggéré récemment cet accord à l’ambassadeur turc, lequel a répondu que la Turquie n’était pas responsable de la flottille.

Une autre chose à noter est un avis dans cet article sur la façon dont Israël tente de dissocier la Turquie de cette flottille, ce qui est intéressant à relever.

Mon point de vue serait-ce plutôt celui-ci : Israël tente de « retourner » la Turquie et lui dit que ce n’est pas de sa faute si cette flottille de malheur est en route vers Gaza ; il suffit de faire ce que les Israéliens demandent et tout ira bien. Le problème, c’est que la Turquie est l’un des principaux organisateurs et que la participation vient d’un niveau élevé en Turquie. Ce que je trouve très intéressant, c’est qu’il soit publiquement affiché qu’Israël veuille dissocier la Turquie, ce qui signifie qu’Israël ne veut pas créer d’incident diplomatique...

Cela me suggère qu’Israël ne va pas aller « jusqu’au bout des pieds » avec la Turquie au sujet de cette flottille, mais prévoit plutôt de blâmer tout le monde afin de protéger ce qu’il lui reste de relations diplomatiques avec la Turquie dans la région. C’est très révélateur. Après tous les ennemis qu’Israël s’est donnés, serait-il désormais inquiet de s’en faire de nouveaux parmi ceux avec qui il a encore des relations ? Et, si je me souviens bien, l’Egypte est venue au secours de la Turquie et ne serait pas du tout ravie si Israël attaquait les bateaux turcs.

Donc tout cela me fait me demander si Israël ne stoppera pas tous les bateaux, mais exceptés les turcs. Le temps nous dira ce qu’il en est, mais les actions d’Israël concernant cette flottille n’ont jusqu’à présent pas été habituelles.




http://irish4palestine.blogspot.com...
Traduction : Info-Palestine.net


Jeudi 27 Mai 2010


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires