Géopolitique et stratégie

Haut-responsable militaire américain: 1 attaque contre l’Iran serait un désastre


À la veille de la visite du chef des Forces militaires israéliennes Gabi Ashkenazi aux États-Unis Vendredi dernier pour des entretiens sur le programme nucléaire de l'Iran, son homologue américain, le chef des Forces conjointes l’amiral Michael Mullen, s'était exprimé Jeudi sur une chaîne de télevision américaine, mettant en garde contre une attaque israélienne sur l'Iran qui aurait pour conséquence de conduire à l'escalade, voire de nuire à la stabilité de la région et de mettre en danger la vie des Américains dans le golfe Persique ", qui sont sous la menace pour le moment", a rapporté le quotidien israélien Haaretz.


Mardi 17 Mars 2009

Haut-responsable militaire américain: 1 attaque contre l’Iran serait un désastre

Ghada Houbalah

Interrogé sur ce qui se passerait si l’entité sioniste attaquerait l'Iran, Mullen, a affirmé que "toutes les options étaient ouvertes », ajoutant que de telles "options engendreraient un risque beaucoup plus élevé en termes de résultats dans la région et cela me préoccupe. "
Toutefois, selon Haaretz, il a également exprimé « sa préoccupation au sujet de l'Iran qui veut s’acquérir des capacités nucléaires militaires », soulignant qu'il «serait très déstabilisateur" dans la région, car «les voisins sont très préoccupés sur ce sujet, et qu’une prolifération se déclenchera certainement."
Commentant favorablement la décision du président Barack Obama d’entamer un dialogue avec l'Iran, Mullen a toutefois déclaré que "si ce dialogue échoue et que l'Iran acquiert l'arme nucléaire, les États-Unis pourraient prendre des mesures militaires." Bien que les forces terrestres des Etats-Unis sont amassées en Irak et en Afghanistan, les États-Unis ont une «très forte» réserve stratégique dans l'armée de l'air et la marine, a-t-il noté.
Mullen a déclaré que lui et Ashkénazi étaient sur la même longueur d’ondes pour ce qui est "des progrès réalisé par l'Iran pour se doter d'armes nucléaires» et que les écarts entre les estimations israéliennes et américaines étaient négligeables. Il a précisé que durant « les six derniers mois Washington et Tel-Aviv étaient d’accord sur cette question ».
Et d’ajouter : « Il fut un temps où nous ne l'étions pas, mais nous avons effectivement travaillé assez dur à comprendre où nous en sommes et donc je pense que généralement, nous sommes d'accord. "
A noter que Mullen, qui entretient des contacts étroits avec Ashkenazi, n'était pas présent à Washington lors de la visite du chef d'état-major israélien. Au lieu de cela, Ashkenazi a rencontré le Vice-Président du Comité des chefs d'état-major le général James Cartwright, ainsi que le conseiller à la Sécurité nationale James Jones, le directeur du renseignement national Adam Dennis Blair et le conseiller spécial du secrétariat d'État de Hillary Clinton, pour les pays du Golfe et Asie du sud-ouest, Dennis Ross.
Avant de se rendre à Washington, Ashkenazi avait assisté à plusieurs réunions à New York la semaine dernière, notamment avec l'envoyé des Nations Unies au Liban, Terje Larsen.
Mullen a également précisé que lui et le secrétaire à la Défense Robert Gates n’étaient pas en désaccord sur le projet nucléaire iranien.
Lors d’une récente interview accordé à la CNN, Mullen a laissé entendre qu'il pense que l'Iran dispose suffisamment d'uranium pour produire sa première bombe, alors que Gates a déclaré à maintes reprises que l'Iran avait encore du chemin à faire .

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 17 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par zenbreko le 17/03/2009 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Meme avant d'attaquer l' Irak ,beaucoup ""d'experts"" ont deconseiller d'attaquer ce pays . mais ces avertissements servent plus a faire tomber la garde chez l' ennemi et de rassurer les pacifistes. les criminels US vont user de tout les strateges pour detruire l' Iran . Ils vont confectionnés une provocation sur un navire de guerre US qui mouille dans le golf persique , et cela sera suffisant d'entrainer toute l' OTAN y compris la france .A la base, il y a un complot judeo-chretien contre l' islam, pour l'instant les seoudiens ,les egyptiens les kowietiens font confiancent aux imperialosionistes puisqu'ils leur assurent une victoire sur les chiites, alors l'enjeu est de taille,les sunites mordent a l' ameçon .Il ne faut pas etre expert et specialiste pour comprendre la tendance et l'evolution dans le proche et le moyen orient. Mais une fois l' Iran detruite , les gingos s'occuperont de l'autre face de la piece ,les sunites seront ecrasés plus facilement que ne le sera l' Iran. C'est cà le conflit de civilisation que l'occident souhaite parceque se sachant plus puissant materielement et technologiquement. Mais quand meme ,rien n'est encore jouer, l' Iran nesera pas detruite ausi facilement ,elle causera de serieuses pertes a la coalition, Israel de son coté sera menacée par le hizbollah,le hamas et la syrie , les Russes et les Chinois n'ont plus n'accepteront qu'un pays frontalier deviennent encore une autre base americaine. Affaire a suivre ....

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires