Palestine occupée

Haniyeh:La position de l'occupation de poursuivre ses agressions est une reconnaissance de son échec



Mardi 11 Mars 2008

Haniyeh:La position de l'occupation de poursuivre ses agressions est une reconnaissance de son échec
Le premier ministre du gouvernement d'unité nationale, Ismaïl Haniyeh, a affirmé que le changement de position sioniste dans la poursuite des agressions contre la bande de Gaza représente une reconnaissance de son échec, ainsi qu'une confirmation de l'équilibre imposé par la résistance palestinienne, en soulignant que les Etats-Unis et l'Etat de l'occupation ne peuvent casser la volonté de notre peuple ni à travers la guerre, ni ç travers la colonisation ou le mur d'apartheid.

Haniyeh a dit lors d'une déclaration, aujourd'hui lundi 10/3, dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie : "Nous poursuivons attentivement les développements après l'échec des agressions sionistes au nord de la bande de Gaza et le retrait des forces occupantes face à la résistance du peuple palestinien".
Il a souligné que le prestige des Etats-Unis est défiguré à cause de son coup d'état contre la démocratie et ses tentatives continuelles de créer une guerre civile palestinienne, tout en affirmant que cette politique américaine a créé des tentions locales et régionales.

Le premier ministre, Ismaïl Haniyeh, a salué les efforts de l'Égypte pour réaliser une trêve réciproque entre les alestiniens et l'Ëétat de l'occupation et pour mettre fin au blocus. Il a dit : "Nous saluons les efforts égyptiens", en annonçant que son gouvernement va aider la direction égyptienne pour réaliser une trêve réciproque, générale et simultanée dans le but de mettre fin au blocus sioniste imposé contre le peuple palestinien.

Il a affirmé que la trêve doit entrer dans le cadre de la fin des agressions continuelles et du blocus, et aussi dans le cadre de la réforme des relations internes sur la base de l'attachement aux droits, aux principes et à l'unité du peuple palestinien.

Il a également salué l'initiative yéménite, tout en insistant sur le fait que le langage des précédentes conditions doit cesser pour garantir la réussite de cette initiative.

Enfin, Haniyeh a dit qu'il voit que la reprise des négociations avec l'ennemi sioniste sous l'ombre de sa politique qui renforce la colonisation, la judaïsation de la ville d'Al-Qods et l'annulation des droits nationaux du peuple palestinien, représente une fausse décision qui ne sert pas les intérêts du peuple palestinien, mais qui affecte le projet de libération nationale.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mardi 11 Mars 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires