Palestine occupée

Hamas : la résistance a détruit la théorie de 'la grande Israël'



Lundi 15 Septembre 2008

Hamas : la résistance a détruit la théorie de 'la grande Israël'
Le mouvement du Hamas a affirmé que les déclarations du premier ministre sioniste, Ehud Olmert, à propos de la fin de l'idée de "la grande Israël", représentent une reconnaissance que les bases de l'occupation sont détériorées et affirment l'échec total de l'entité sioniste, au moment où le peuple palestinien s'attache plus à ses territoires et ses droits.

Le porte-parole du mouvement Hamas, Dr. Sami Abou Zouhri, a dit, aujourd'hui lundi 15/9, dans une déclaration spéciale au centre palestinien d'information que la résistance palestinienne a détruit la théorie de "la grande Israël" et a obligé les leaders de l'occupation de renoncer à ce rêve sioniste après qu'ils sont devenus incapables de défendre les colonies sionistes.

Il a précisé que les déclarations d'Olmert que le temps ne sert pas l'occupation, représentent une reconnaissance des dirigeants sionistes que l'occupation n'est pas un destin.

Olmert avait affirmé, hier samedi 14/9, lors d'une réunion hebdomadaire du gouvernement sioniste, la fin de la théorie "la grande Israël" qui est devenus une illusion et que le temps ne sert pas l'état de l'occupation.





Hamas : la résistance a détruit la théorie de 'la grande Israël'

Palestine occupée: Haniyeh : l'emprisonnement des députés représente une médaille d'honneur pour les palestiniens .

Le premier ministre palestinien au gouvernement d'entente a dit que l'emprisonnement des députés palestiniens représente une médaille pour le peuple palestinien, et surtout pour le bloc "changement et réforme", allié au Hamas. "Les députés captifs dans les prisons sionistes ont refusé de reconnaître l'occupation, en refusant également toute appel pour renoncer à la Palestine et en s'attachant au choix du bloc changement et réforme", a souligné Haniyeh. "L'emprisonnement des députés palestiniens est une honte pour ceux qui complotent avec l'occupation afin d'annuler les missions du conseil législatif national", a souligné Haniyeh, dimanche soir 14/9, lors d'une fête de solidarité avec les députés captifs. "La Cisjordanie souffre beaucoup à cause des crimes de l'occupation, du judaïsme, du colonialisme, des arrestations, des assassinats, des barrages militaires, du mur de séparation raciste, de l'empêchement des habitants à rejoindre la mosquée sainte d'Al Aqsa et des coopérations sécuritaires entre l'autorité et l'ennemi occupant", a-t-il ajouté

Hamas : la résistance a détruit la théorie de 'la grande Israël'

Hamas : l'accord d'Oslo représente le projet le plus dangereux contre le peuple palestinien

Le mouvement du Hamas a considéré que l'accord d'Oslo est le projet le plus dangereux imposé contre le peuple palestinien depuis 1948 et qu'il représente un malheur en renonçant aux droits et principes du peuple palestinien et en donnant une reconnaissance internationale à l'état de l'occupation.

A l'occasion de la 15ème commémoration de la signature de l'autorité palestinienne à cet accord avec l'occupation israélienne, le porte-parole du mouvement du Hamas, Fawzi Barhoum a dit, hier dimanche 14/9, dans une déclaration spéciale au centre palestinien d'information, que cet accord a détruit le projet national palestinien et qu'il représente une vraie catastrophe qui cause beaucoup de souffrance aux palestiniens.

Il a souligné que l'accord d'Oslo a donné toute chose à l'occupation qui a confisqué les droits palestiniens, en soulignant que la continuation des négociations sécrètes avec l'occupation montrent qu'il existe un autre projet plus dangereux que celui d'Oslo.

Barhoum a ajouté que le président qui a dirigé l'accord d'Oslo, croit à la normalisation et aux négociations, en précisant que ce sujet a besoin de fortes positions de la part de toutes les factions palestiniennes afin d'arrêter les négociations et la normalisation avec l'occupation.


Hamas : la résistance a détruit la théorie de 'la grande Israël'

Edioth : Abbas ne planifie aucune élection de crainte qu'elle ne soit emportée par le Hamas

Le journal hébreu, "Edioth Ahronoth" a affirmé que le président de l'autorité, Mahmoud Abbas, va poursuivre ses missions présidentielles jusqu'à l'achèvement de son mandat en fin janvier prochain.

"Des responsables arabes ont conseillé Abbas de ne pas effectuer d'élection par crainte que le Hamas ne l'emporte", a souligné le journal hébreu.

"L'annonce du prolongement du mandat présidentiel d'Abbas et l'ajournement des élections jusqu'à une réconciliation palestinienne va presser sur le Hamas afin qu'il entame des discussions sérieuses pour arriver à des ententes", a rapporté le journal Edioth Ahronoth.

"Rice a exhorté Abbas, dernièrement, à l'importance de désigner un vice-président de crainte que son poste ne soit pas remporté par le Hamas suite à l'achèvement de son mandat", a rapporté le même journal.

Hamas : la résistance a détruit la théorie de 'la grande Israël'

L'occupation interdit à des juristes de quitter Gaza malgré une intervention internationale

Les forces armées de l'occupation ont interdit à des juristes palestiniens de quitter la bande de Gaza pour participer à des activités européennes, en refusant leurs demandes malgré l'intervention de certains diplomates européens.

"L'occupation continue à violer les droits de l'homme dans la scène palestinienne, notamment contre les responsables et les juristes, tout en soulignant que deux célèbres personnalités qui s'occupent des droits de l'homme ont été interdits de quitter Gaza, malgré l'insistance de certains diplomates européens", a souligné le centre juridique palestinien "Al Mizen lors d'un communiqué publié le 14/9.

"Les deux juristes palestiniens, Essam Younès et Mahmoud Abou Rahma ont été invités par l'organisation Suédoise"Diaconie" et l'organisation Belge "Protecteurs sans frontières" pour participer à un congrès qui traite la loi humaine internationale et les droits humains en Palestine", a-t-il affirmé.

"Ces juristes ont reçu également l'invitation d'une organisation islandaise pour participer à une séance préparatif concernant l'entité sioniste et les territoires palestiniens occupés en 1948", a ajouté le centre juridique palestinien.

Les juristes palestiniens pour la défense des droits de l'homme ont affirmé qu'il était programmé d'entamer des rencontres avec plusieurs responsables européens, notamment des ministres belges", a dit le centre d'Al Mizen.

Hamas : la résistance a détruit la théorie de 'la grande Israël'

Accord entre Abbas et Olmert avant la fin de l'année

Des sources palestiniennes ont dévoilé que le président de l'autorité, Mahmoud Abbas, a signé un accord avec le premier ministre sioniste Ehud Olmert, qui comporte 12 articles dont le renoncement au droit au retour des réfugiés palestiniens et à la ville occupée d'Al-Qods.

Les sources ont dit que cet accord va être annoncé avant la fin 2008 ou avant les élections américaines, dans le but de soutenir le candidat du parti républicain John McCain.

Le journal qatari "Al-Charq" a rapporté de certaines sources que tous les dirigeants arabes qui ont rencontré le président Abbas, lors de sa dernière tournée dans plusieurs pays arabes, ont montré leur soutien pour qu'il reste au pouvoir de l'autorité palestinienne, malgré la fin de son mandat.

Les articles de l'accord comportent le renoncement au droit des réfugiés palestiniens à retourner chez eux, dans les territoires palestiniens occupés en 1948, selon le journal.

Les sources ont dit que cet accord a été signé sur une proposition israélienne qui permet le retour de 15 ou 20 mille Palestiniens seulement vers les territoires palestiniens occupés en 1948.

Au sujet des frontières, l'Etat de l'occupation demande la confiscation de 5% des terres de la Cisjordanie en échange d'autres terres, pour construire une route qui relie la bande de Gaza à la Cisjordanie.

L'occupation a dit qu'elle veut annexer les colonies installées illégalement en Cisjordanie dont "Ma'aleih Adoumim" en échange d'autres terres dans le désert du Néguev, pour les annexer à la bande de Gaza.

Le ministre sioniste de la guerre Ehud Barak refuse les discussions autour de la question de la ville occupée d'Al-Qods, au moment où Olmert accepte la création d'une capitale pour l'Etat palestinien à partir de certains quartiers situés dans la partie est de la ville d'Al-Qods.

Hamas : la résistance a détruit la théorie de 'la grande Israël'

Hamas : Abbas se soumet au dangereux projet israélo-américain qui ignore le droit au retour

Le mouvement du Hamas a exprimé son grand étonnement devant les déclarations du président de l'autorité Mahmoud Abbas, qui a montré qu'il négligeait le droit au retour des réfugiés palestiniens à leurs terres d'origines en Palestine, dont l'occupation s'est emparée il y a 60 ans.

Dans une déclaration de presse dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, samedi 13/9, le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum a dit que les déclarations d'Abbas affirment de nouveau l'annulation du droit au retour des réfugiés palestiniens, à cause des négociations secrètes avec l'occupation.

"Abbas s'est soumis aux conditions très dangereuses des Israéliens et des Américains, en annulant le droit au retour des millions de réfugiés palestiniens dont la question représente une légitimité nationale", a confirmé Barhoum.

"Le peuple palestinien refuse tout accord qui viole et ignore ses droits, ses intérêts suprêmes et ses principes légitimes. Et les négociations d'Abbas avec l'ennemi occupant représentent un grand crime contre les droits des Palestiniens qui refusent totalement tout compromis de concessions en faveur de l'occupation".

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Lundi 15 Septembre 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires