Palestine occupée

Hamas, la meilleure chance pour la paix sur la terre des Philistins


Nous avons avancé dans notre réflexion, après la tentative d’annihilation des Gazaouis en décembre dernier, lorsqu’il est apparu que le Hamas était un organe de gouvernement étonnamment efficace et reconnu, fonctionnant dans des conditions impossibles. Nous sommes arrivés à cette conclusion en grande partie par le développement du système des tunnels par le Hamas, système qui sauve les vies des hommes, des femmes et des enfants, dans le goulag nommé Gaza.
Par Charles E. Carlson


Jeudi 11 Juin 2009

Hamas, la meilleure chance pour la paix sur la terre des Philistins
Pour qu’il y ait la paix entre Israël et les Philistins, chaque bord doit avoir un gouvernement ayant l’intention honnête de représenter sa propre tribu et de négocier de bonne foi avec la partie opposée. Cela semble une évidence.

Je pense que les deux années de blocus d’Israël et l’holocauste de décembre à Gaza montrent que le Hamas est le seul gouvernement qualifié, et que les Etats Unis et Israël doivent négocier avec lui. Au contraire, les négociations ont cours avec l’Autorité Palestinienne (l’ancienne Organisation de Libération de la Palestine), que le peuple a rejetée il y a deux ans lors d’élections libres. La corruption a été démontrée au sommet de l’Autorité Palestinienne (AP), exactement comme dans l’OLP de Yasser Arafat, un coup pour l’AP, et une confirmation pour le Hamas.

La réputation d’honnêteté d’Israël est pire. Une recherche sur Google à partir des mots « corruption Israël » fait apparaître pas moins de 688 articles contenant la phrase exacte.

Une recherche plus large révèle des milliers d’articles, dans des publications israéliennes, sur les magouilles et actes criminels au sommet de chaque administration dans l’histoire d’Israël. Ehud Olmert est officiellement accusé de malversations financières massives. Ariel « le boucher » Sharon a glissé dans le coma il y a trois ans ; on pourra plus facilement oublier ses crimes, s’il est maintenu en vie végétative pendant les 10 prochaines années.

Depuis son tout début, le Likoud a une histoire de guerres constantes contre ses voisins, et il a fait campagne pour encore davantage de guerres. Les guerres d’Israël ont détruit deux plus petits voisins – le Liban et Gaza – pendant des années ; l’occupation et la division ont détruit la Cisjordanie. La coalition gouvernementale 2009 d’Avigdor Lieberman s’est publiquement vantée que le gouvernement US ferait ce qu’Israël lui demanderait. Demain, il veut bombarder l’Iran.

Pendant ce temps, les anciens et nobles Philistins historiques, qui peuplent deux provinces mais n’ont pas de nation, sont dirigés par deux mouvements séparés et opposés, chacun affirmant qu’il représente le peuple : l’Autorité palestinienne et le Hamas.

On rappelle constamment aux Américains que les dirigeants de l’AP ont de bonnes intentions mais qu'ils sont des drones maladroits qui ne causent pas beaucoup de soucis et sont prêts à tout compromis pour la paix ; Mahmoud Abbas semble être un de ces drones… peu intelligent, malléable mais honnête. Mais nous apprenons que M. Abbas est un profiteur, comme son prédécesseur Yasser Arafat.

On peut critiquer le Hamas. Il a souvent été violent lorsqu’il était confronté à la violence. Certains, dont des Arabes américains qui ont de la mémoire, pensent que le Hamas fut à l’époque soutenu et financé par Israël pour contrebalancer la croissance et la puissance de l’OLP. C’était peut-être vrai alors, mais ça n’a pas d’importance aujourd’hui parce qu’il est clair, à voir l’holocauste de Gaza, qu’Israël a dans sa ligne de mire chaque dirigeant du Hamas qui se donne à fond dans son travail. Des centaines d’entre eux ont été tués et arrêtés, on peut donc dire sans l’ombre d’un doute qu’ils ne sont pas des agents israéliens. Les organisations évoluent.

Il est aussi notoire que les dirigeants de l’OLP furent à l’époque protégés par le gouvernement des USA. Les Philistins aussi ont soutenu l’OLP, tant qu’il n’y avait personne d’autre. Il est normal qu’ils se tournent vers le Hamas parce que l’OLP a un long passif de perte de terrain, année après année, pendant que ses dirigeants s’enrichissent.

WHTT a entendu Jimmy Carter, lorsqu’il a dit que les élections qui ont porté le Hamas au pouvoir en 2006 étaient légitimes et représentaient la volonté du peuple. Son équipe a discuté avec les électeurs. Carter a dit que la démocratie exigeait que le monde reconnaisse le Hamas et qu’il fallait laisser le peuple gérer ses propres problèmes. Carter soutient l’autodétermination – principe vraiment américain, et quelques Israéliens aussi maintenant.

Nous avons avancé dans notre réflexion, après la tentative d’annihilation des Gazaouis en décembre dernier, lorsqu’il est apparu que le Hamas était un organe de gouvernement étonnamment efficace et reconnu, fonctionnant dans des conditions impossibles. Nous sommes arrivés à cette conclusion en grande partie par le développement du système des tunnels par le Hamas, système qui sauve les vies des hommes, des femmes et des enfants, dans le goulag nommé Gaza.

Que peut faire de plus un gouvernement sinon aider ses citoyens à se nourrir et prendre soin d’eux-mêmes dans des conditions invraisemblables ? A cause de leurs efforts pour sauver des vies, de nombreux dirigeants du Hamas et leurs familles ont été systématiquement pourchassés et tués par les Israéliens. Qui que soit le Hamas, il est soutenu parce qu’il sauve. Nous le disions le 1er janvier, dans l’article « The Lie That Justifies Mass Murder: "Hamas Hit Us First" » (Le mensonge qui justifie le meurtre de masse : ‘Le Hamas a tiré le premier’) et il est temps de le répéter.

Développements récents

Aujourd’hui, chacun d’entre nous a une nouvelle raison de rejeter l’AP corrompue, un nouveau scandale qui semble nous donner raison. L’histoire du Jerusalem Post sur la corruption évidente de la famille Abbas a provoqué de l’embarras et obligé ceux qui s’étaient émerveillés sur la direction de l’Autorité Palestinienne, le choix de l’Amérique pour diriger les Philistins, à regarder la réalité en face.

Yasser Abbas est sorti de nulle part comme le riche fils canadien de 46 ans de Mahmoud Abbas. Mahmoud a été longtemps conseiller de l’ancien président de l’OLP Yasser Arafat, et il a donné à son fils le prénom de son patron. Le fils s’en est bien sorti, brassant des millions grâce aux diverses entreprises opérant sous le contrôle de son père.

Non seulement Yasser a reconnu sa complicité avec les Israéliens haïs, mais, selon le Jerusalem Post, « une de ses plus petites compagnies, Falcon Tobacco, a le monopole de l’ensemble du marché des cigarettes made in USA, comme Kent et Lucky, en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza (…) ».

Vous imaginez ça, 1.5 million de Gazaouis bouclés dans une cage, avec la nourriture qui arrive par les tunnels, et le fils d’Abbas a obtenu la franchise de leur vendre des cigarettes américaines.

L’entretien de Yasser avec le Jerusalem Post en dit bien plus sur la manière dont l’AP traite secrètement avec Israël. Yasser en est fier, et n’y voit rien à redire. Quant on lui a demandé s’il était en affaires avec Israël, Yasser a répondu : « Comment pouvez-vous faire entrer des marchandises dans la Bande de Gaza si les ministres israéliens et palestiniens ne se parlent pas ? (…) La plupart des Palestiniens collaborent avec Israël, tandis que les autres vivent d’eau claire. »

Après le scandale de son fils, Mahmoud Abbas essaie maintenant de se montrer plus ferme vis-à-vis d’Israël. Aujourd’hui, Arutz Sheva, le service d’information national d’Israël, diffuse un article : « Abbas Refuses Jewish Israel », par Malkah Fleisher, dans lequel Abbas semble avoir soudain retrouvé un peu du cran qui lui manquait.

« Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé lundi qu'il refusait de reconnaître Israël en tant qu'Etat juif, comme l'a exigé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. »

Malkah Fleisher conclut :

Le gouvernement d’Abbas basé à Ramallah a été soutenu par les Etats Unis et Israël depuis la première élection démocratique de l’AP en 2006, au cours de laquelle l’organisation terroriste Hamas a gagné presque le double des sièges parlementaires du Fatah. Tant Israël que les Etats Unis ont refusé les résultats des élections, et ont imposé le leader Fatah Abbas comme « Président » de l’AP, parlant de lui comme d’ « une alternative ‘modérée’ au Premier ministre Hamas Ismail Haniyeh et au chef du bureau politique, Khaled Meshaal, qui est installé à Damas (…). Israël a également déjoué plusieurs tentatives d’assassinat contre Abbas en fournissant des informations aux responsables de l’AP basée à Ramallah. »

Pendant que les Gazaouis « vivent d’eau claire », privés des biens de consommation les plus simples comme le riz et les haricots qui doivent entrer en contrebande par les tunnels, le fils du président de l’AP peut faire entrer des cigarettes américaines en traitant avec les Israéliens détestés, qui viennent de tuer 1.400 Gazaouis avec des armes américaines de destruction de masse. Les Gazaouis qui ont de l’argent peuvent se procurer des cigarettes Lucky qui altèrent leurs poumons et grossissent le porte-monnaie du fils d’Abbas, mais les Israéliens n’autorisent pas qu’entrent la farine pour bébés (photo ci-dessus, dans un tunnel) ou les médicaments.

Il ne faut pas s’étonner que les Gazaouis respectent le Hamas et méprisent l’Autorité Palestinienne d’Abbas.

Notre article cité ci-dessus, « Le mensonge qui justifie le meurtre de masse », en donne les fondements, et détaille les réalisations énormes et à première vue impossibles du Hamas pour maintenir en vie la plupart des Gazaouis sous blocus depuis deux ans. Nous citons quelques paragraphes, dans l’espoir que vous prendrez le temps de lire l’article et de le faire connaître.

Malheureusement, tout est vrai :

En pratique, Israël ne peut pas tuer trois ou quatre millions de Philistins, même si cela a été officiellement examiné. Et les politiciens du Likoud le ferait, s’ils pouvaient…

L’objectif d’Israël est donc d’éliminer le Hamas, de manière à pouvoir une fois de plus contrôler les Philistins, comme ils l’ont fait par le passé, en contrôlant leurs dirigeants (…). Israël, avec l’aide des USA, a formé Yasser Arafat à être le genre de leader arabe qui leur convient et l’a aidé à devenir multimillionnaire (…).

Le rôle de l’OLP fut celui d’un terroriste sous contrôle (…) contrôlé dans le fait qu’il a fait énormément de battage, mais n’a jamais réalisé aucun gain tangible sur le terrain pour les Philistins (…).

Le Hamas est le gouvernement légalement élu de Gaza, et de Cisjordanie également (…).

Les fonctionnaires israéliens et américains mentent en permanence au sujet du Hamas, c’est strictement leur business, et ils n’ont pas honte quand ils sont pris.
»

Des Arabes américains m’ont dit récemment que les membres de leurs familles à Gaza apparaissaient pour la première fois le visage émacié sur les photos prises grâce aux téléphones portables. C’est une famine organisée, et il ne reste plus beaucoup de temps.

Faites de Gaza une priorité de votre vie.


Vidéo : Almasa Samouni raconte son histoire (en Arabe, avec sous-titres en Anglais)



Source : We hold these truths
Traduction : MR pour ISM


Jeudi 11 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par ROGSIM le 11/06/2009 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

là je suis plus à l'aise,sujet intéressant, un peu d'histoire

Le terme "Palestine" trouverait son origine dans le nom des Philistins, un peuple aujourd'hui disparu et qui vivait le long de la côte méditerranéenne, aux frontières du royaume d'Israël, au 12è siécle avant notre ère.
El l'an 135 de notre ère, après que les Romains eurent écrasé la révolte des Juifs, ils bâptisèrent la Judée "Syria Palaestina" dans le but de minimiser l'identification des Juifs avec la terre d'Isarël. Puis, au 4è siècle, le terme "Palestine" sera utilisé pour définir un territoire bien plus grand que celui occupé aujourd'hui par Israël et les territoires palestiniens. ce territoire sera divisé en trois entités.

Un raccourci
La Syrie fut en 1887 divisée en deux vilayets: Beyrouth et Damas. Point de Palestine, donc, dans l'empire ottoman, que ce soit au plan physique, administratif ou linguistique.
Le mot même de Palestine n'était pas usité chez les Turcs et les Arabes. Ce furent les Britanniques qui ressucitèrent la Palestina romaine.
Il n'y avait ni Etat ni peuple palestinien. ( voir le rapport Peel de 1937)
Durant les douze siècles qui se sont écoulés depuis l'invasion arabe, le pays a quasiment disparu de la scène historique. Il est resté en dehors de l'Histoire tant sur le plan économique que politique. Même sur le plan culturel et scientifique, sa contribution à la civilisation est nulle.

Contrairement à une idée largement répandue, les Palestiniens d'aujourd'hui ne sont pas les descendants des Philistins. Il s'agit, pour la plupart, de descendants des populations arabes et musulmanes venues s'installer sur ce territoire à l'époque de l'empire ottoman, à partir du 16è siècle.
La population palestinienne actuelle est, dans sa grande majorité, musulmane sunnite mais comprend également une importante minorité chrétienne, ainsi qu'une petite communauté samaritaine.

Si des mouvement nationalistes voient le jour, chez les Arabes de Palestine, depuis le début du 20è siècle, il s'agit la plupart du temps d'un nationalisme panarabe et non spécifiquement palestinien.
La charte nationale palestinienne de 1964 ( voir site de france-palestine) déclare à ce propos, à son article 1er, que "la Palestine est une terre arabe unie par des liens nationaux étroits aux aures pays arabes. Ensemble, ils forment la grande nation arabe" ; la Charte ne parle d'ailleurs pas de peuple palestinien, mais du peuple arabe de Palestine (art.3).
Il faudra attendre quatre ans pour que la notion de peuple palestinien fasse son entrée dans la 2è Charte nationale palestinienne de 1968. (voir site france-palestine).

2.Posté par ben le 12/06/2009 05:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GLOIRE AUX ARABES
LA RACE DES POETES

3.Posté par ROGSIM le 12/06/2009 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui quand on pense à l'apogée de la civilisation arabe !

avec ses philosophes, ses grands penseurs, ses architectes, ses mathématiciens...

4.Posté par Marie Adélaïde.Duglan le 13/06/2009 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



UNE DEUXIEME GRANDE VICTOIRE POUR LA RESISTANCE PALESTINIENNE !!!

Nous attendons avec impatience les commentaires du mouvement HAMAS !

Le Peuple Persan a parlé dès le premier tour !
C'est une très grande victoire contre le sionisme !
Le reste de la Politique Politicienne Persane ne nous concernent pas !
L'ouverture Internationale de l' Iran encore moins !
Que Vive la Perse !

Marie Adélaïde.Duglan
marie.adelaide.duglan@hotmail.fr


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires