Palestine occupée

Hamas : Nous ne reconnaissons pas l'entité sioniste



Mardi 12 Août 2008

Hamas : Nous ne reconnaissons pas l'entité sioniste
Le mouvement du Hamas a considéré que les déclarations du président de la délégation négociatrice Ahmed Qurëa autour de la possibilité de demander la création d'un seul Etat avec deux nationalités expriment l'état de détérioration dont souffre la direction de l'autorité palestinienne. Il a renouvelé son refus de la reconnaissance de l'entité sioniste.

Qurëa avait considéré la possibilité de la création d'un seul Etat avec deux nationalités, dans le cas de la continuation du refus de l'occupation israélienne de la création d'un Etat sur les frontières du 4 juin, et il avait nié l'échec des négociations.

Abou Zouhri a renouvelé la position du mouvement du Hamas qui refuse la reconnaissance de l'entité sioniste, et il a indiqué qu'on ne peut pas reconnaître l'occupation sioniste sur les territoires palestiniens.

Il a ajouté : "Nous affirmons que nous allons préserver les droits palestiniens jusqu'à la fin de l'occupation sioniste".


Hamas : Nous ne reconnaissons pas l'entité sioniste

Après l'annonce de Barak de la fermeture des passages autours de Gaza

Hamas:Les passages de Gaza sont réellement fermés


Le mouvement du Hamas a affirmé que l'annonce du ministre sioniste de guerre, Ehud Barak, pour la fermeture des passages commerciaux de Gaza, aujourd'hui, 12/8, n'a aucune importance, car les passages sont réellement fermés.

Hamas a insisté que le grand problème c'était les violations de l'occupation qui n'a pas respecté ses obligations envers l'accalmie.

Lors d'une déclaration exclusive au correspondant du centre palestinien d'information, lundi, le 11/8, le porte- parole du Hamas, Sami Abou Zouhri a souligné que les marchandises qu'avaient franchi les passages commerciaux, étaient moins qu'avant l'accalmie.

Abou Zouhri a insisté que toutes les factions palestiniennes poursuivre leur respect à l'accalmie, en déclarant que le problème est les violations de l'occupation qui ne se charge plus de ses obligations, notamment la levée du blocus imposé injustement contre la bande de Gaza.

Il est à noter que la radio hébreu a annoncé que le ministre israélien de guerre avait annoncé que la fermeture des passages autours de Gaza entra en vigueur aujourd'hui, mardi le 12/8, en prétendant la chute d'une roquette inconnue sur la colonie de Sdérot.

Commencement de la réception du bateau de la liberté qui va arriver à Gaza au cours de la semaine

La commission populaire pour la lutte contre le blocus sioniste a entamé, hier soir, dimanche 10/8, des festivals pour recevoir "le bateau de la liberté" qui vise à briser le sévère blocus sioniste imposé contre le peuple palestinien. Il est prévu qu'elle arrive de Grèce à Gaza au cours de cette semaine.

Le président de la commission, le député Jamal Al-Khoudri, a dit, dans son discours lors d'une conférence de presse à la fin du festival de la réception du bateau au port des pêcheurs à Gaza, que le bateau poursuit son voyage malgré les menaces sionistes. Il a précisé que les organisateurs du voyage du bateau ont insisté à arriver dans la bande de Gaza encerclée et qu'ils sont prêts à toutes les éventualités.

Il a souligné que ce festival est petit, ajoutant : "Nous voulons que des dizaines de milliers de citoyens palestiniennes attendent le bateau sur les côtes de Gaza".

Al-Khoudri a déclaré que toute la commission populaire et la campagne internationale ont fini toutes les préparations pour recevoir le bateau.

Il a dit également que tous les solidaires ont poursuivi leurs travaux de façon continuelle pour garantir l'arrivée du bateau dans la bande de Gaza encerclée

Hamas : Nous ne reconnaissons pas l'entité sioniste

Al-Masri : On doit modifier la décision arabe et égyptienne de la fermeture du passage de Rafah

Le dirigeant du Hamas Mouchir Al-Masri a nié que le but de la manifestation populaire et officielle organisée par le Hamas, sur les frontières limitrophes aux territoires égyptiens, notamment près de l'entrée du passage de Rafah, était de briser les frontières.
Il a affirmé qu'elle est venue pour exprimer l'énorme tragédie causée par le blocus imposé injustement contre le peuple palestinien, notamment contre les citoyens de Gaza.

Al-Masri a confirmé que l'objectif de la récente manifestation était d'apaiser l'atmosphère et de pousser toutes les parties concernés par la levée du blocus à prendre leurs responsabilités politiques et historiques envers les Palestiniens assiégés par un blocus injuste sans précédent.

Al-Masri a réaffirmé que les Palestiniens sont actuellement en colère, voyant des Arabes inculpés directement dans la continuation du blocus.

Il souligné que les Palestiniens appellent l'Égypte à ouvrir immédiatement le passage de Rafah, l'exhortant à reprendre ses responsabilités historiques, humaines et fraternelles.

Hamas : Nous ne reconnaissons pas l'entité sioniste

Haniyeh : Aucun renoncement aux exigences de nos factions pour l'occasion d'échange avec Chalit

Le premier ministre, Ismail Haniyeh a affirmé que les factions et le peuple palestiniens ne renoncent plus à leurs exigences concernant l'occasion d'échanges des captifs à l'encontre du soldat israélien, Gilad Chalit.

Lors dans des déclarations de presse, dimanche 10/8, durant sa visite au captif libéré Hichem Chaath, Haniyeh a dit qu'il ne veut pas discuter maintenant ce sujet devant les médias, mais tout ce qu'on peut dire c'est qu'il n'y aura plus aucun renoncement ou négligence de toute exigence proposée par les factions palestiniennes et que notre peuple l'avait annoncé".

Haniyeh a renouvelé le maintien de son gouvernement et du Hamas pour œuvrer sérieusement afin de libérer tous les détenus, en disant :" Nous ne nous lassons jamais et nous ne déjouons pas pour la libération des captifs et leur retour saints et saufs à leurs familles".

Il est à noter que le captif libéré Hichem Chaath (46ans) a purgé une peine de vingt ans dans les prisons de l'occupation qui l'avait libéré avant quatre jours

Hamas : Nous ne reconnaissons pas l'entité sioniste

Hamas : Pas de regrets pour le départ de Fayyad et de son gouvernement dictatorial

Le mouvement du Hamas a affirmé que les Palestiniens ne regrettent pas le départ de Fayyad et de son gouvernement illégal, car c'était une période de dictature imposée au sein de nos frères en Cisjordanie.

Le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum a affirmé dans un communiqué de presse que Fayyad et son cabinet ont été imposés aux Palestiniens par la force.

Le Hamas s'est interrogé : "Quel consensus national palestinien y aura-t-il après que Fayyad et son gouvernement ont accepté d'être une partie remarquable du projet israélo-américain très dangereux, pour faire passer toutes les planifications qui visent à liquider la question palestinienne et annuler les droits du peuple palestinien, en priorité la lutte contre l'occupation ?".

Le Hamas a souligné que Fayyad et les membres de son gouvernement illégal ne sont plus accueillis par les Palestiniens.

Il a confirmé que Fayyad a présidé un service sécuritaire chargé de protéger l'entité sioniste et d'accomplir la création de son Etat juif, aux dépends des droits, principes et intérêt suprêmes du peuple palestinien.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mardi 12 Août 2008


Commentaires

1.Posté par auxaguets le 12/08/2008 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


L'ISSUE FINALE DE CE CONFLIT SIONISTE/PALESTIEN,LIBANAIS EN VIDEO:

http://fr.youtube.com/watch?v=-Ftzew0pE0Q


PALESTINE JE T'AIME ...

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires