Politique Nationale/Internationale

Haji-Babaï : Londres devra payer cher sa traîtrise à l'égard de l'Iran


Hamid-Réza Haji-Babaï, membre de la commission de la sécurité nationale au sein du Madjlis islamique d'Iran, croit que la République islamique d'Iran a des particularités spécifiques qui empêcheraient que les sanctions éventuelles contre Téhéran puissent avoir l'efficacité prévue par les dirigeants des puissances occidentales. Dans une autre partie de son entretien exclusif avec le journaliste de l'agence iranienne de presse, FARSNEWS, Haji-Babaï a déclaré que Londres devra payer cher sa traîtrise à l'égard de Téhéran, dans le dossier nucléaire civile de la république islamique d'Iran.


Farsnews
Jeudi 9 Novembre 2006




M. Hamid-Réza Haji-Babaï, député au parlement iranien et membre de la commission de la sécurité nationale au sein du Madjlis islamique a déclaré au journaliste de l'agence de presse iranien, FARSNEW, que l'indifférence qu'ont affichée les grandes puissances occidentales à l'égard des lois et des normes internationales, dans leur approche vis-à-vis du programme nucléaire civile de la République islamique d'Iran et leur tendance à imposer leur point de vue à Téhéran, même en brandissant la menace d'intervention militaires contre les sites nucléaires iraniens, sont en réalité des symptômes manifestes du mal dont souffre l'ordre mondial, depuis plus d'une décennie, c'est-à-dire après l'effondrement de l'empire soviétique et par conséquent de l'ordre bipolaire d'où résulte l'intensification de l'hégémonie américaine en tant que seule superpuissance mondiale pour instaurer sa domination politique, économique et militaire partout dans le monde. Selon Haji-Babaï, si les organisations internationales et les gouvernements des pays souverains avaient pris une position juste et logique, le monde aurait évité une grande partie des problèmes qui sont dus d'une manière ou d'une autre aux politiques hégémoniques de la superpuissance américaine.

Le membre de la commission de la sécurité nationale au sein du Madjlis islamique a ajouté que le silence de mort observé par les organisations et instances internationales, ainsi que de la plupart des gouvernements encourage l'establishment américain à développer encore davantage sa politique colonialiste dans le monde.

Hamid-Réza Haji-Babaï estime que cette indifférence généralisée dans le monde a eu comme impact la domination sur l'ordre mondial du langage de la force, les prises de positions irresponsables et la tendance vers des valeurs non démocratiques, d'autant plus que presque tous les Etats du monde se sentent obliger de se soumettre aux chantages des Etats-Unis.

En ce qui concerne la stratégie de principe de la République islamique d'Iran, dans son dossier nucléaire, et pour affronter les pressions accrues des Etats-Unis dans ce domaine pour réduire l'Iran à renoncer à la poursuite de ses activités nucléaires civiles, le représentant de Hamadan dans le Madjlis islamique a déclaré que l'Iran a décidé de respecter ses engagements vis-à-vis de la communauté internationale, en tant que membres de l'Agence internationale de l'Energie atomique et du TNP, Traité international de non prolifération nucléaire. Mais Haji-Babaï estime que si les Etats-Unis voulaient instrumentaliser le Conseil de sécurité des Nations Unies pour imposer des sanctions à la république islamique d'Iran, Téhéran devrait réviser, de façon proportionnel, l'autorisation accordée aux inspecteurs de l'Agence internationale de l'Energie atomique pour visiter les sites nucléaires iraniens, ainsi que le niveau de l'engagement de l'Iran à l'égard du TNP.

Hamid-Réza Haji-Babaï a proposé une révision possible des relations politiques et économiques avec les pays européens notamment la Grande Bretagne, au cas où les chancelleries européennes maintiendraient leur approche menaçant à l'égard de l'Iran. "Notre politique étrangère est basée sur les intérêts nationaux et nous devons définir notre relations avec les autres pays en proportion de leur comportement. Dans ce domaine, il vaut mieux que les relations économiques et commerciales soient soumises au niveau des relations politiques et diplomatiques avec chacun de nos partenaires.", a-t-il proposé.

En ce qui concerne la Grande Bretagne, Haji-Babaï a déclaré : "quant aux pays comme la Grande Bretagne qui ont joué un rôle déterminant dans les complots et les pressions contre l'Iran, il faut prendre des décisions précises pour réviser le niveau de nos relations avec eux. Londres devra payer cher sa traîtrise à l'égard de l'Iran."

Haji-Babaï estime que les 5+1 auraient du mal à se mettre d'accord sur un régime de sanctions internationales contre l'Iran. "Même s'ils arrivaient à se mettre d'accord sur un consensus anti-iranien, ce consensus serait assez faible et nous déploierons nos moyens diplomatiques pour réduire son efficacité.", a-t-il déclaré. Selon ce membre de la commission de la sécurité nationale au sein du parlement iranien, la diversités des moyens diplomatiques et politiques de l'Iran, le sens des intérêts nationaux, la situation géographiques et géopolitiques de l'Iran sont autant d'obstacles devant l'efficacité de toute tentatives pour imposer des sanctions internationales contre l'Iran pour isoler le pays sur la scène internationale. Haji-babaî a demandé aux 5+1 de ne pas se laisser duper par Washington dans leur approche vis-à-vis du dossier nucléaire civil de la république islamique d'Iran. "Les Etats-Unis ne pensent à leurs propres intérêts, et ils ont prouvé toujours qu'ils sont prêts à sacrifier les intérêts de leurs alliés, dans les dossiers sensibles.", a-t-il conclu.


Jeudi 9 Novembre 2006


Commentaires

1.Posté par ALI14 le 09/11/2006 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L IRAN RESPECTE LE TNP CE N EST PAS LE CAS DU GOUVERNEMENT SIONISTE QUI OCCUPE LA PALESTINE. LE VERITABLE DANGER POUR LA PAIX DANS LE MONDE EST LE SIONISME.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires