MONDE

Haïti: expulsion de journalistes étrangers par les GI's (médias)



Jeudi 21 Janvier 2010

Haïti: expulsion de journalistes étrangers par les GI's (médias)
Les militaires américains ont exigé, sans fournir d'explications, que tous les journalistes étrangers couvrant les événements en Haïti quittent jeudi l'aéroport de Port-au-Prince avant 8h00 heure locale (13 h00 GMT), rapportent les médias européens.

L'aéroport de la capitale haïtienne, complètement détruite par un séisme dévastateur, abrite un groupe international de journalistes et de militants d'organisations humanitaires.

L'aéroport, dont une seule piste d'envol et d'atterrissage est actuellement en service, est entièrement contrôlé par les forces aériennes des Etats-Unis.

Le quotidien britannique Telegraph a annoncé mercredi que les militaires américains ne laissaient pas passer l'aide humanitaire envoyée par les pays étrangers aux sinistrés haïtiens.

L'ONG internationale "Les médecins sans frontières" a pour sa part déclaré que les Américains avaient empêché l'atterrissage d'un avion transportant un hôpital mobile. Les pilotes ont été obligés de se poser en République dominicaine, ce qui a retardé de près de 24 heures l'arrivée de la cargaison sur place.

Après que les militaires américains eurent interdit l'atterrissage d'un avion français avec une cargaison humanitaire à bord, le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner a émis des critiques au sujet du comportement des Etats-Unis en Haïti. Evoquant le rôle de Washington dans ce pays meurtri, le secrétaire d'Etat français à la coopération Alain Joyandet a martelé: "Il s'agit d'aider Haïti, pas d'occuper Haïti".

Près de 12.000 militaires américains ont été déployés sur l'île depuis le séisme. Selon les médias, d'ici la fin de la semaine, leur nombre sera porté à 16.000 personnes. Le Pentagone explique cette décision par la situation en Haïti.

L'augmentation de la présence américaine dans la région ne manque pas d'inquiéter les Etats d'Amérique latine qui considèrent cette tendance comme une menace à leur sécurité nationale.

Le président bolivien Evo Morales a déclaré mercredi que son gouvernement exigerait la convocation d'une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l'ONU afin de dénoncer "l'occupation militaire d'Haïti par les Etats-Unis".

"La situation est très dangereuse: on trouve des bases militaires des Etats-Unis en Colombie, on constate leur présence militaire au Pérou et désormais en Haïti où ils augmentent leur contingent, sans aider les victimes ni sauver les malades et les blessés", a fait remarquer le vice-président bolivien Alvaro Garcia Linera, cité par l'agence espagnole EFE.

Les gouvernements brésilien, vénézuélien, nicaraguayen et uruguayen ont également exprimé leur inquiétude au sujet des démarches de Washington.

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/



Jeudi 21 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par imhotep le 21/01/2010 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.signalfmhaiti.com/webplayer.html

Des autobus gratuits ont été mis à la disposition des haïtiens pour quitter Port aux Princes :
la distribution des vivres ne se fait pas.

2.Posté par nico le 21/01/2010 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les américain prenne position construise une nouvel piste d atterissage à l autre bout de l ile et commence a expulser les journalistes ....

il cache quelque chose il ont peur que quelqu'un trouve leur nouvelle arme qui provoque les tremblement de terre .

il son prêt bientôt à commencé à vider l ile et d installer leur base mulitaire mobile il préparre un grand coup ...

3.Posté par igor le 21/01/2010 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

es tu vraiment sur de ta source ?

il est facile de créer des rumeurs sur un fantasme...

Les militaires américains ont exigé, sans fournir d'explications, que tous les journalistes étrangers couvrant les événements en Haïti quittent jeudi l'aéroport de Port-au-Prince avant 8h00 heure locale (13 h00 GMT), rapportent les médias européens


aucun média ne parle de cette histoire à ma connaissance

4.Posté par igor le 21/01/2010 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

étrangement "reporter sans frontière" affirme plutôt l'inverse...

http://www.rsf.org/Trois-stations-de-radio-ont.html

arrêtez de croire n'importe quoi !

Je suis d'accord pour dire que la présence américaine va rapidement poser un problème sur la souveraineté du pays.
Mais imaginer et répandre la rumeur d'une censure totale des médias étrangers, c'est vraiment prendre les lecteurs d'alterinfo pour des ânes.

5.Posté par contest-a-terre le 21/01/2010 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après la désinformation sur l'ile de CUBA et j'en passe....
Reporter Sioniste Falsificateur s'attaque à HAITI ?

6.Posté par igor le 21/01/2010 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Les militaires américains ont exigé, sans fournir d'explications, que tous les journalistes étrangers couvrant les événements en Haïti quittent jeudi l'aéroport de Port-au-Prince avant 8h00 heure locale (13 h00 GMT), rapportent les médias européens.


quels médias ?
pouvez vous seulement mettre un lien vers un article traitant du sujet ?

j'avoue avoir une certaine méfiance envers les informations relayée par médias "traditionnels" mais ne pensez vous pas que ces même médias auraient au moins évoqué le sujet sur une information si importante pour eux ?

la "théorie du complot" est parfois justifié, mais celle ci participe autant, si ce n'est plus, a la désinformation qu'elle dénonce.

sur ce, bonne journée.

7.Posté par imhotep le 21/01/2010 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DIMITRI VOB un conseiller du Président Pwéval fait la loi et des membres du gouvernement haitien se plaignent de ce monsieur qui tire dans le sens contraire

8.Posté par prouut le 26/01/2010 23:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour repondre a Igor,

c'est sur, tu ne le verras pas au journal de chazal, mais dans les médias alternatifs oui..

9.Posté par prouut le 26/01/2010 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d'ailleurs je poste ceci au sujet de "Monsieur Nobel" dit Obama.

http://www.michelcollon.info/index.php?view=article&catid=6&id=2509&option=com_content&Itemid=11

.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires