Politique Nationale/Internationale

Haddad Adel : 'les menaces américaines contre Téhéran sont des fanfaronnades des dirigeants de la Maison Blanche'



IRNA
Mardi 6 Mars 2007

 Haddad Adel : 'les menaces américaines contre Téhéran sont des fanfaronnades des dirigeants de la Maison Blanche'
Gholam-Ali Haddad Adel, président du parlement iranien a envoyé un message à son homologue vénézuélien dans lequel qualifie de "fanfaronnades" chaque jour plus grandes les menaces que les USA lancent contre l’Iran sous prétexte d'une prétendue volonté de fabrication d'armes à destruction massive par Téhéran.


Gholam-Ali Haddad Adel y remercie notamment Caracas pour la publication d’un communiqué contre Washington et a ajouté : "les aventures et la responsabilité de conflits déclenchés par les USA, malgré les explications réitérées de l'Organisation Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA) soulignant que les activités atomiques de l’Iran sont pacifiques, ne constituent que de plates excuses pour couvrir chaque fois leurs importants problèmes internes et intensifier les autres crises dans la région stratégique du Moyen-Orient pour s’approprier les ressources vitales énergétiques et mettre en marche leurs plans impérialistes d’un Nouveau Moyen-Orient."

Après avoir salué l’attitude intelligente du parlement vénézuélien face au caractère hégémonique des responsables américains, il a ajouté : "j'espère que la communauté internationale, spécialement, l'ONU et de nombreux autres des responsables réfléchissent comme les parlementaires vénézuéliens et qu’ils empêchent l'apparition d'une nouvelle crise au Moyen-Orient."

Le parlement vénézuélien insistant dans un communiqué sur le caractère pacifique des activités nucléaires de l’Iran, a soutenu que les menaces américaines à l’encontre de l’Iran constituent un grand danger pour la paix et la sécurité mondiale, indiquant également que ce que Washington se propose avec ces menaces de provoquer une crise internationale pour profiter d'une situation critique.


Dans ce même communiqué, le Venezuela qualifie le plan américain du Nouveau Moyen-Orient comme un plan impérialiste contre l'indépendance des pays de la région, en particulier, l’Iran, signalant à la Communauté internationale, et concrètement au secrétaire général de l'ONU, qu'il prenne les mesures nécessaires afin d'éviter davantage de crimes et de terrorisme d'état de la part des politiciens de la Maison Blanche."



Mardi 6 Mars 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires