Histoire

Guerres mondiales ou industrielles?


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 28 Mai 2011 - 17:56 Vers un nouveau siècle bestial ?

Lundi 19 Avril 2010 - 08:44 « CE SONT LES MASSES QUI FONT L'HISTOIRE »


Tout homme éveillé doit regarder derrière soi avant de poursuivre son chemin, disait mon grand-père.

Cela s'appelle, en terme tactique, surveiller ses arrières. Sans cela, nous sommes morts.

Et c'est bien cela la réalité, nous sommes déjà morts.


illarramendi.archi@hotmail.fr
Lundi 20 Octobre 2008

Guerres mondiales ou industrielles?
Nous nous sommes laissés entraînés par le courant de la prospérité, de la consommation. On nous a formellement intimé l'ordre de regarder devant, en créant des lois pour nous dire ce qu'était l'arrière. Nous n'avions plus besoin de le regarder. Nous ne le regardions plus.

Droit devant, nous intimaient-ils. Nous avons obéis. Nous sommes morts.

Déjà, la première guerre mondiale, avec ses monstrueux canons d'acier et ses hécatombes dues aux gaz, était une guerre industrielle, une guerre pour éprouver les grande industries dans leurs capacités à engendrer l'horreur, la sauvagerie, sa faculté à briser toute une génération.
Ce fut un test probant.

Nul ne peut imaginer l'horreur des tranchées, de la "vie" sous les obus, la mitraille, les gaz, nul ne peut. L'Enfer, à côté, ressemble à Disneyland.

La deuxième, évolution oblige, fut l'anéantissement de la société par l'industrie. Il n'était plus question d'envoyer une génération se faire éventrer ou atomiser par le fruit de l'industrie, mais de faire supporter par toute la société, femmes, enfants et vieillards compris, tout le poids de l'industrie.
Ce fut l'ère du travail forcé, de la déportation massive, de l'esclavagisme poussé à son exergue jusque vers les fours crématoires, nirvanas industriels dont nous ne saurons jamais le fin mot.

Tout ceci est désormais classé secret défense, pardon... loi anti-révisionniste.

Si l'on nous interdit toute enquête sur cette période, ce n'est sûrement pas pour quelques historiens s'étant mis la main dans l'oeil. C'est pour nous cacher l'implication totale de l'industrie et de la finance de l'époque dans ce projet social que fut le IIIème Reich.
Nombre de bases de cette époque sont revenues au premier plan aujourd'hui.
Les pertes financières au secteur public et tout ce qui rapporte au privé.
Les camps de déportations, de tortures, de mises à mort.
Les lois liberticides, la surveillance omniprésente.
Un ennemi tellement diffus qu'il en est inexistant.

Seulement, aujourd'hui, le Reich en place couvre la presque totalité de la planète. Hitler est un hydre aux têtes multiples gouvernant la plupart des pays.

Nous sommes une poignée à en avoir conscience. Une poignée à nous demander qui viendra arrêter ce Reich.

Je regarde vers l'Est, attendant qu'un nouveau jour se lève.
Je ne suis pas vraiment rassuré.
Ce Soleil ne respire pas l'Humanisme...
http://changementclimatique.over-blog.com


Lundi 20 Octobre 2008


Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires