ALTER INFO

Guerre et gaz naturel : Invasion israélienne et gisements gaziers au large de Gaza


Dans la même rubrique:
< >


Samedi 10 Janvier 2009

Guerre et gaz naturel : Invasion israélienne et gisements gaziers au large de Gaza

Global Research, Michel Chossudovsky, 8 janvier 2009


      L'invasion militaire de la Bande de Gaza par les forces israéliennes, est en relation directe avec le contrôle et la possession de réserves stratégiques de gaz offshore.


      Il s'agit d'une guerre de conquête. Découvertes en 2000, d’immenses réserves de gaz gisent au large de la côte de Gaza.


      Des droits d’exploitation gazière et pétrolière de 25 ans, signés en novembre 1999 avec l'Autorité Palestinienne (PA), ont été accordés à British Gas (BG Group) et à son partenaire d’Athènes, Consolidated Contractors International Company (CCC), propriété du Liban et de la famille Sabbagh Koury.


      Les droits sur le gaz offshore se montent respectivement à 60 pour cent pour BG, 30 pour cent pour CCC, et 10 pour cent pour le Fonds d'investissement de l'Autorité Palestinienne (Haaretz, 21 octobre 2007).


      L’accord PA-BG-CCC inclue l’aménagement des gisements et la construction d'un gazoduc. (Middle East Economic Digest, 5 janvier 2001).


      La licence de BG couvre la totalité de la zone maritime au large de Gaza, laquelle est contiguë à plusieurs installations gazières offshore israéliennes. (Voir la carte ci-dessous). Il convient de noter que 60 pour cent des réserves gazières le long de la côte de Gaza et d’Israël appartiennent à la Palestine.


      BG Group a foré deux puits en 2000 : Gaza Marine-1 et Gaza Marine-2. British Gas estime que les réserves sont de l'ordre de 1,4 billions de pieds cubes (plus de 39 milliards de m3), évaluées à environ 4 milliards de dollars. Ce sont les chiffres publiés par British Gas. La taille des réserves de gaz palestiniennes pourraient être bien plus importantes.



Carte 1



Qui est propriétaire des gisements gaziers


      La question de la souveraineté sur les gisements gaziers de Gaza est cruciale. Du point de vue juridique, les réserves de gaz appartiennent à la Palestine.


      La mort de Yasser Arafat, l'élection du Hamas au gouvernement et la débâcle de l'Autorité Palestinienne ont permis à Israël d'établir un contrôle de facto sur les réserves de gaz offshore de Gaza.


      British Gas (BG Group) a eu à traiter avec le gouvernement de Tel-Aviv. De son côté, le gouvernement du Hamas a été court-circuité en ce qui concerne l'exploration et la reconnaissance des droits sur les gisements gaziers.


      L'élection du Premier Ministre Ariel Sharon en 2001 fut un tournant majeur. La souveraineté de la Palestine sur les gisements de gaz offshore fut contestée à la Cour Suprême israélienne. Sharon déclara sans ambiguïté qu’« Israël n'achèterait jamais de gaz à la Palestine, » laissant entendre que les réserves gazières au large de Gaza appartiennent à Israël.


      En 2003, Ariel Sharon opposa son veto à un premier accord, qui aurait permis à British Gas d’alimenter Israël en gaz naturel des réserves offshore de Gaza. (The Independent, 19 août 2003).


      La victoire électorale du Hamas en 2006 a favorisé la fin de l'Autorité Palestinienne, qui est devenue confinée à la Cisjordanie, sous mandat du régime de Mahmoud Abbas.


      En 2006, British Gas « a été à deux doigts de signer un accord de pompage de gaz pour l'Égypte. » (Times, 28 mai 2007). Selon les rapports, le Premier Ministre britannique Tony Blair est intervenu pour le compte d'Israël pour faire capoter l'accord avec l'Égypte.


      L'année suivante, en mai 2007, le Cabinet israélien a approuvé une proposition du Premier Ministre Ehud Olmert, « d'acheter du gaz à l'Autorité Palestinienne. » Le contrat proposé était de 4 milliards de dollars, avec des bénéfices de l'ordre de 2 milliards de dollars, dont un milliard pour les Palestiniens.


      Toutefois, Tel-Aviv n'avait pas l'intention de partager les revenus avec la Palestine. Une équipe de négociateurs israéliens a été constituée par le Cabinet israélien pour arriver à un accord avec le BG Group en court-circuitant à la fois le gouvernement du Hamas et l'Autorité Palestinienne :

      Les autorités de la défense israéliennes veulent que les Palestiniens soient payées en biens et en services, et insistent sur le fait qu’aucun argent ne doit aller au gouvernement contrôlé par le Hamas. (Ibid).


      L'objectif était avant tout de rendre caduc le contrat signé en 1999 sous Yasser Arafat entre BG Group et l'Autorité Palestinienne.


      Dans le cadre de l’accord avec BG proposé en 2007, le gaz palestinien des réserves au large de Gaza devait être acheminé par un gazoduc sous-marin vers le port israélien d'Ashkelon, transférant de cette façon le contrôle sur la vente du gaz naturel à Israël.


      L'accord a échoué. Les négociations ont été suspendues :

      Meir Dagan, le chef du Mossad, s’est opposé à l'opération pour raison sécuritaire, prétextant que cela pourrait financer le terrorisme (Membre de la Knesset Gilad Erdan, allocution à la Knesset sur « L'intention du Vice-Premier Ministre Ehud Olmert d'acheter du gaz aux Palestiniens alors que le paiement servira le Hamas, » 1er mars 2006, cité dans l’article du lieutenant-général (à la retraite) Moshe Yaalon, Does the Prospective Purchase of British Gas from Gaza's Coastal Waters Threaten Israel's National Security? Jerusalem Center for Public Affairs, octobre 2007)


      L'intention d’Israël était d'empêcher que de possibles redevances soient payées aux Palestiniens. En décembre 2007, Le BG Group s’est a retiré des négociations avec Israël, et, en Janvier 2008, il a fermé son bureau en Israël. (site Internet de BG).



Le plan d'invasion à l’étude


      Selon des sources militaires israéliennes, le projet d'invasion de Gaza dans le cadre de l'« Opération Cast Lead » a été mis en branle en juin 2008 :

      Des sources dans le personnel de la défense ont déclaré que le Ministre de la Défense Ehud Barak a chargé les Forces de la Défense Israéliennes de se préparer à l'opération il y a plus de six mois [juin ou avant juin], bien qu’Israël ait commencé à négocier un accord de cessez-le-feu avec le Hamas. (Barak Ravid, Operation "Cast Lead": Israeli Air Force strike followed months of planning, 27 décembre 2008).

      Ce même mois, les autorités israéliennes ont pris contact avec British Gas, dans le but de reprendre des négociations cruciales sur l'achat du gaz naturel de Gaza :

      À la fois le directeur général du Ministère des Finances, Yarom Ariav, et le directeur général du Ministère des Infrastructures Nationales, Hezi Kugler, ont convenu d’informer BG du souhait d'Israël de renouer les pourparlers.

      Les sources ont rajouté que BG n'a pas encore officiellement répondu à la demande d'Israël, mais que des cadres de l'entreprise pourraient sans doute aller quelques semaines en Israël pour des conversations avec certains fonctionnaires du gouvernement. Globes online-Israel's Business Arena, 23 juin 2008)


      La décision d'accélérer les négociations avec British Gas (BG Group) coïncidait chronologiquement à la planification de l'invasion de Gaza, amorcée en juin. Il semblerait qu’Israël était soucieux de parvenir à une entente avec BG Group avant l'invasion, qui était déjà à un stade de préparation avancée.

      Et qui plus est, ces négociations avec British Gas ont été conduites par le gouvernement Ehud Olmert qui savait que l’invasion militaire était à l’étude. Selon toute vraisemblance, un nouvel arrangement politico-territorial « d'après-guerre » a aussi été envisagée par le gouvernement israélien pour la Bande de Gaza.


      En fait, les négociations entre British Gas et les responsables israéliens étaient en cours en octobre 2008, 2 à 3 mois avant le début des bombardements du 27 décembre.


      En novembre 2008, le Ministère israélien des Finances et le Ministère chargé des Infrastructures Nationales ont ordonné à Israel Electric Corporation (IEC) d’engager des négociations avec British Gas, pour l'achat de gaz naturel provenant de la concession de BG au large de Gaza. (Globes, 13 novembre 2008).

      Yarom Ariav, directeur général du Ministère des Finances, et Hezi Kugler, directeur général du Ministère des Infrastructures Nationales, ont écrit récemment à Amos Lasker, chef de la direction d’IEC, l'informant de la décision du gouvernement de permettre aux négociations d'aller de l'avant, conformément à la proposition cadre approuvée plus tôt cette année.

      Il y a quelques semaines, le conseil d’administration d’IEC, dirigé par le président Moti Friedman, a approuvé les principes de la proposition cadre. Les pourparlers avec BG Group commenceront dès que le conseil d’administration approuvera l'exemption pour l’offre. (Globes, 13 novembre 2008)



Gaza et la géopolitique de l'énergie


      L'occupation militaire de Gaza a pour but de transférer la souveraineté des gisements gaziers à Israël, en violation du droit international.


      À quoi pouvons-nous nous attendre suite à l'invasion ?


      Quelle est l'intention d'Israël en ce qui concerne le gaz naturel de la Palestine ?


      Un nouvel arrangement territorial, avec le stationnement de troupes israéliennes et/ou la présence de « forces de maintien de la paix » ?


      La militarisation de la totalité du littoral de Gaza, lequel est stratégique pour Israël ?


      La confiscation pure et simple des gisements gaziers palestiniens et la déclaration unilatérale de la souveraineté israélienne sur les zones maritimes de la bande de Gaza ?


      Si cela devait arriver, les gisements gaziers de Gaza seraient intégrées aux installations offshore d'Israël, qui sont adjacentes. (Voir la carte 1 ci-dessus).


      Ces diverses installations offshore sont aussi reliées au couloir de transport énergétique d’Israël, qui se prolonge jusqu’au port d'Eilat, le port maritime terminal de l’oléoduc sur la Mer Rouge, au terminal du pipeline à Ashkelon, vers Haïfa au nord, et se rattachant éventuellement grâce à un pipeline israélo-turc en projet au port turc de Ceyhan.


      Ceyhan est le terminal du pipeline Trans-Caspien Bakou, Tbilissi Ceyhan (BTC). « Ce qui est envisagé, c’est de relier le pipeline BTC au pipeline Trans-Israel Eilat-Ashkelon, aussi connu sous le nom d'Israel’s Tipline. » (Voir Michel Chossudovsky, The War on Lebanon and the Battle for Oil, Global Research, 23 juillet 2006).




Original : www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=11680
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info



Samedi 10 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par Mr Ju le 11/01/2009 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon ben voilà les choses sont maintenant très claire.
Afghanistan, Irak, Palestine, c'est : épuration de la population
vol et acquisition des richesses.
En résumé : CONTROL !!!!
Tout ça sous l'œil complaisant des instances international.
Après ça on viendra encore me dire que je paranoye, que la conspiration n'existe pas ????
Une boucherie bien orchestrée,bien organisée, bien préparée; à VOMIR.
Au même moment l'Europe craint d'éventuelles difficultés avec le gaz venant de Russie.
Comme c'est bizarre, (coïncidence ????).
Immonde bestioles qui vous nourrissez du sang des enfants, JE VOUS HAIS !!!!

2.Posté par mizotre le 11/01/2009 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Liste des produits à boycotter, faites circuler, imprimer la et garder la toujours sur vous!

Code barrecommençant par 729
4th Dimension Software Ltd.
A.L Filters
Accor
ACCORHOTEL
ACE European Groupe Ltd
Achdut
Achva
Aerotel
Affifit Ltd.
AFFINE
Agar
Agrexco
Agrofresh
Ahava
Air Liquide
Albatross
Alcatel
Alliance
Alliance Tires
Allibert
Alum Aluminum Products
Amba
Amcor
Amcoram
Amiad
Aquarel
Aquarius
Arad Dalia
Aramis
Arel
AREVA
Arianespace
Arkal
Artemis
Arvie
Ashot-Ashkelon
Askalon
Assis Ltd.
Astronautics
Atmor
Auchan
AVIV
AVR Communications Ltd.
Baccara
Badoit
Banque Transatlantique
Barorianne Ltd.
Barth
Beigel
Beit Hashita
Belin
Berluti
Bermad
Biotherm
Blédina
BNP Paribas
Bordeaux USA
Bouygue
Brylane
Buitoni
Burger King
C.I. Systems
Cabiran
Cacharel
Caesar Stone
Calvin Klein
Camel
Cap Gemini
Card Guard
Carmel
Carmel Forge
Carmel Medijuice
Carmelit Portnoy
Carmit
Carmit Elite Geva
Carrefour
Carrefour (Tex)
CATERPILLAR
Celine
Celio
Central Co-op
Cetelem
CFAO
Chadwick's, Roaman's, King Size
Champagne Krug
Champagne Mercier
Champagne Ruinart
Château d'Yquem
Chaumet
Check label
Cheerios
Cherry Coke
Chipster
Christian Dior
Cigarettes Morris
Cimatron
Citigroup
Clarence Westbury Foundation
Clinique
CLP/GAI
coca-cola
Condor
Conforama
Coral
Crédit Coopératif
Crédit Mutuel
Crunch
Cyclone Aviation Ltd./Carcom
Cyrillus
Dagir
Dan Sprinklers
Dana
DANONE
Dash
Daxon
Dead Sea
Dead Sea Salts
Debevoise & Plimpton,
Deco-Swiss
Degania
Degem
Delek
DELTA GALIL
Deutsch Dagan
Dim
Dimar
Direx
DISNEYLAND
DKNY
Dolav
Domino Pizza
Donna
Dorot Foundry
Durham
Dykam/Inbar
EADS France
ECI
Eduself
Efrat
Egmo
Ein Shemer
Ein Tal
Einat
Ein-Dor
El Al
Elbit
Eldan Technologies
Eliashim Micro Computers
Eliaz Benjamina Ltd.
Elisra
Elite
Ellos,
Elop
Elpam Electronics Ltd.
Elron
Elscint
Elta
Elzan
Emilio Pucci
Empire
Epilady
Epilady/Mepro
Erez
Erez Forensic Technology Ltd.
Ernst &Young,
Eshed
ESTÉE LAUDER
Etap
ETM
Etz Lavud Ltd.
europe1
Evian
Fanta
Fibronics
Fidelity Medical (Israel) Ltd.
Filtomat-Filtration
Financière Pinault
Findercod
Fishman Eng.
FIT
fnac
Four M
Fred
Frigor
Friskies
Froumine
Gal
Galak
Galbani
Galcon
Galilee Casters & Wheels
Gamla
Gap
Garnier
Gemey-Maybelline
General Microwave
Gervais
Gideon Oberson
Gilat
Giorgio Armani Parfums
Givenchy
Golden Grahams
Gottex
Gottlieb
Gourmet Cuisine
Green Valley
Groupe Arnault
Groupe Galeries Lafayette
Gucci Group
Guerlain
H&S Private Label
Häagen Daaz
Habonim
Hadar
Hamaslul Ind.
Hanita
Haolam
Hasat
Hebroni
Héléna Rubinstein
Hennessy
Heudebert
Hod Lavan
Holyland
Huggies
Hugo Boss
Hydro-Noa
I Sight Ltd.
I&B Farm Products
IAI
Ibis
ICTS
IIS (Intelligent Information Systems)
IMCO
IMI
Inbar
Indel Ltd.
Indigo
Instrument & Control
Integrated Technology
INTEL
International Distilleries of Israel Ltd. (Sabra)
International Herald
Investir Magazine
Iscar
ISG
ISM
Ispra
Israel Dehydration Co. Ltd.
Israel Desalination
Israel Edible Products - Telma
IXIS
Jaffa
Jaffa-Mor
Jaffy's Citrus Products
Jean-Louis David
Jessica London
Jordan Valley
JP Morgan France
Kal-Yam
karan Fendi
Karina
Kedem
KETTER Plastic
Kenzo
Kfir Bnei-Brak Dairy Ltd.
Kibbutz Industries
Kimberly-Clarck
King Engine Bearings
Kit Kat
Kitan
Kleenex
Klil Industries Ltd.
Koor
Kotex
Kulicke & Soffa (Israel) Ltd.
La Maison de Valérie
la Mer
La Poste
la redoute
La Roche-Posay
La Samaritaine
Lafarge
lagardère
L'Agefi
Lambda Electronics
Lancôme
Lane Bryant
LaSer
Laser Industries
Latroun
Lavie
Le Bon Marché
Le Club des créateurs de beauté
le monde
le parisien
Lego
Les Échos(du bilderberger nicolas beytout)
COCACOLA
LEVI STRAUSS JEANS
Lieber
Ligature Ltd.
Limat
Linero Light Systems
LLP
Loewe
Lordan
L'Oréal
Lotemplast
Louis Vuitton
Lu
LVMH
M.K. Technologies
Maadanot
Maison du café
Magal Security Systems Ltd.
Magdaniat Hadar Ltd.
Maggi
Magic Software
Maquette
Marks & Spencers
Marlboro
MATA
Matar
Maytronics
MBDA
MC DONALD'S
Medijuice
Meditrac
Mega-T
Mego Afek
Mennen
MER Communication
Mercure
Mesco
Meshek Industries (Beit Yitshak 778) Ltd.
Metalor
Michelin
Microelectronics
Micrososft
Microvue
Middle East Electronics
Miniplast
Minute Maid
Moët et Chandon
Moked
Montfort
Motorola
Mottes
Mousline
Mul-T-Lock Ltd.
Naan
National Brewery Ltd.
Neca
Nescafé
Nestea
NESTLÉ
Netaflm
Netzer Integrated Technologies
Netzer Sereni
Noga Eng.
NOKIA
Noon
NOON
Novotel
NYSE Euronext
Odis
Oholiab
Omen
Ophir
Oppenheimer
Oram
Oran - I.D.I.
Orbit
Orbotech
Orchard Mechanization
Ormat
Ornit
Ortal
OSEM
Oshap
Ozat
P.C.B. Ltd.
Pama
Paprec
Pardess
Perrier
Phasecom
Phosphatine
Pizza Hut
Plasson
Plastro Gvat
Playtex
Polysack
PRI-TAIM
PRI-ZE Growers/MOPAZ
Publicis Groupe
Puma
QPS
Quality Street
Rad
Rada
Radio Classique
Rafael
Ralph Lauren
Ram
Ramim Eng.
Ramir (Adacom)
Ravit
Redcats Group
Redken 5th Avenue
Ricoré
Rimon
Robomatix
Rothschild & Co
RTE
S.E. Yardeni Ltd.
Sabra
Sabra
Safran
SanDisk
Sanlakol
Sarah's Prints
Schneider Electric,
Scitex
SCOR
Search SARL
Sefen
Sephora
Shaked
Shan Olives Ltd. (Hazayith)
Shaviv
Shiloh Technologies
Sintel
SITA
Sodexo
Sofitel
Soglowek
Soltam Ltd.
Somewhere
Soolit
SPC
Spectronics
Sprite
SRD Shorashim
Starbucks coffee
StephanoBi
Sterling Executive
Suez
Sun Frost
Sunfrost
Superad
Surcouf
Suron
T.M.B. Fertilizer Pumps
Tabor
Tactel Ltd.
Tadiran
Division
Tadir-Gan
TAG Heuer
Taillefine
Tapud
TAT
Technical Writing
Tedea
Telcon
TeleSite
Telkoor
Telma
Telrad
Telrod
Terraflex
TEX (Carrefour)
Thales Raytheon Systems Ltd
The Golfwarehouse
The Sportsman's Guide
Tilder
TIMBERLAND
Time & Frequency
TIS Top Image Systems Ltd.
Tivall
Tivon
Tnuva
Tommy Hilfiger
Toolgal
Top
Tovay
Toys RUs
Tribune
Tropical
Tuttnauer
U.P.C. Precision
Urdan
Ushuaïa.
Valeo
Vargus
Veggie Patch line (Stop and Shop
Veolia Transpor
Vertbaudet
Veuve Cliquot
Vichy
Victoria's Secret
Vishay
Visonic
VITA
Vittel
Vivendi
Volta
Volvic
Vulcan
Wissotzky
XI
Yakhin
Yarden
Yarden Vineyards
YEHUDA
Yonah
Zénith
Zika
Zoran

3.Posté par mbj le 11/01/2009 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous ne pouvez pas imaginer ce qui Israel peut faire pour vous :)
Juste, jetez un coup d'oeuil sur les "Protocoles de Sion" et vous pouvez tout comprendre des actions des israeliens et leurs projets futurs. C'est effroyable et vraiement méchant.

4.Posté par Aigle le 11/01/2009 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ENTITE SIONISTONAZIE EST DEJA PROPRIETAAIRE DE 67 °/° DE LA SOCIETE GAZIERE EGYPTIENNE QUI FOURNIT LE GAZ A CETTE MEME ENTITE ........ELLE A PU ACQUERIR CETTE PART DE LA SOCIETE DANS LE CADRE DU PROCESSUS DE PRIVATISATION ENCLENCHEE PAR LA CASTE AU POUVOIR AU CAIRE SUR ORDRE DES USA ......L'OPERATION S'EST FAITE EN 2 TEMPS : UN ANCIEN MEMBRE DES MOUKHABARATES EGYPTIENNE ENTANT QUE SOUS TRAITANT DU PETIT PHARAON A RAMASSE LES 45 °/° DES ACTIONS PUIS LES A REFILES A L'ENTITE SIONISTONAZIE SUR ORDRE DE MOUBARAK EN OUTE DISCRETION .............C'est POUR CELA QUE MALGRE L'ORDONNANCE D'UN JUGE EGYPTIEN intimant l'ORDRE A LA SOCIETE GAZIERE D'INTERROMPRE LES LIVRAISONS DE GAZ AUX SIONISTONAZIS POUR ESCROQUERIE AVEREE AU DEPENS DE LA NATION EGYPTIENNE , LE PRIX FACTURE AUX CRIMINEL EST LARGEMENT EN DESSOUS DU PRIX INTERNATIONAL ( Ordonnance confirmee par la cour supreme ) CETTE SOCIETE AUX MAINS DES SIONISTONAZIS CONTINUE A FOURNIR LE GAZ AUX CRIMINELS QUI EUX L'ONT INTERDIT AUX GAZAOUIS PENDANT PLUS DE 2 ANS DANS LE CADRE DU BLOCUS ET DE LA MASCARADE DE LA TREVE MEURTRIERE

5.Posté par Saber le 11/01/2009 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Zion oil-gaz a été créé en 1904 par les Rotchild et frères associés au Rockfeller et la banque d'angleterre.


La crise financière et les titrisations toxiques ne sont pas étrangères à la chose et ce n'est pas vraiment les subprimes qui sont les seules responsables.

Les évangélistes sionistes sont à l'oeuvre de prospections et de forages oil-gaz depuis plus de cent ans et que golda meir s'insurgeait sur le sort des sionistes d'avoir été que peu servis de la richesse pétrolière et gazière à cause du déplacement du supposé peuple sioniste par Moîse (as) de l'Égypte pharaonique vers la terre sainte.

Pour la liste à boycotter rajouter TEVA spécialiste en produits chimiques et pharmaceutiques qui commencent à remplacer les marques européennes par le masque de produits génériques et bien sur moins cher peut-être.

6.Posté par tayeb le 12/01/2009 03:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et b
fo vraiment cherché a se renseigné par soi meme pour apprendre la vérité


7.Posté par mohamed rourou le 13/01/2009 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israêl a fini par déclarer son impuissance de s'intégrer dans la région et ce en dépit du soutien qu'elle trouve auprès des USA et des Européens. Qu'est ce qu'elle pourrait faire de plus? la haine depuis lontemps, les tueries c'est quotidien, le mépris depuis sa création, les guerres on est plein dedans...............Ah j'ai oublié ça doit être son éjection et pourquoi pas. Elle peut être sûre que ce jour viendra.

8.Posté par Israel Eden le 28/06/2012 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et bien dans ma vie j'ai pu lire et entendre des Co,,nne-ries mais la ça atteint des sommets...
A commencer par des cartes de situation de gisement qui sont fausses (volontairment j'imagine), et le plus grave un ou une abrutie qui prend en reference le protocol des sages de Sion dont le monde entier sait pertinement que c'est un faux document ecrit par la police secrete du Tsar pour accuser les juifs....

Mais ça ne s'arrete pas la, boycotteur de toute la terre unissez vous car vous allez mourir, les dernieres decouverte Israelienne en matiere medicale ne vous permettron pas de vous soigner d'Elzeimer de Parkingson de des insufisance cardiaque et meme vos dents , pas grave vous porterez des dentiers, au fait Intel Pinthum c'est israelien... aller, les ordinateur à la poubelle, et vos telephone mobile uns puce de communication y est insérée.... je crois que si vous vouler etre honette vous aller faire un bon de 200 ans en arriere, vous en avez deja fait un de 70 avec votre antissemitisme, alors encore un petit effort.... Bande d'illetrés

9.Posté par Arthur Gohin le 28/06/2012 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors Israel Eden, vous prennez un ton bien insultant pour des arguments aussi nuls que les vôtres

Alors ces cartes sont fausses, ah bon? Mais avez vous comparé avec des "vraies cartes"? Où sont donc vos vraies cartes? C'est commes les crimes de Kadafi, aucune preuve aucune citation, c'est pas grave, on accuse et c'est bon.
C'est comme vos "dernières découvertes israéliennes en matière médicale"... Vous avez des références?!!

Et puis étudiez souvent et beaucoup les articles de Alter info, vous y verrez que le Protocole des Sages de Sion est une reprise d'un texte très semblable de la fin du 18ème siècle crée dans le milieu illuminati Rotshild, que le pope qui a rédigé le protocole n'est qu'un instrument au mains de ces mêmes puissances occultes, lesquelles avaient planifié la persécution des juifs à cette époque. Il ne fallait pas que les juifs soient à l'aise en Russie... mais plutôt, in fine,... en Palestine.

Non désolé, vous ne tombez pas chez des abrutis ici. Par contre votre assimilation antisémite- antisioniste elle est un abrutissement pathologique et criminel dans les conséquences. Avez-vous jamais ouvert le dictionnaire sur ces mots?

Enfin... en fait des bande d'illettrés, si vous pouviez avoir vous même une orthographe honorable, cela rendrait plus crédible votre bonne foi.

10.Posté par Israel Eden le 28/06/2012 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui mais moi je ne suis pas français mais je peux parler en plus de l'Hebreu ma langue maternelle , français angleis espagnol et russe ... et vous ???? mais si mon orthographe vous gene on peut essyer en hebreu... Je ne fait pas de complexe de mon orthographe puisque je ne l'ai meme pas appris à l'ecole.
tout cela pour cous dire que je sais ou sont les gisement, que le protocol de sages de sion est un faux et que vous pourrez boycotter mais faites le honnetement pas juste ce qui ne vous derange pas....

VOTRE COMMENTAIRE
Et puis étudiez souvent et beaucoup les articles de Alter info, vous y verrez que le Protocole des Sages de Sion est une reprise d'un texte très semblable de la fin du 18ème siècle crée dans le milieu illuminati Rotshild, que le pope qui a rédigé le protocole n'est qu'un instrument au mains de ces mêmes puissances occultes, lesquelles avaient planifié la persécution des juifs à cette époque. Il ne fallait pas que les juifs soient à l'aise en Russie... mais plutôt, in fine,... en Palestine.
MON COMMENTAIRE
Il faut avoir une dose de cretinisme aigue pour croire des trucs pareils, au fait on a les main crochus et le nez tordu ???? pauvre etre que vous etes votre tete ne smble etre utile que pour le port du chapeau



Je suis de ma place certainement plus au fait des preuves que vous des votres assis derriere sur votre fauteuil derriere votre ecran

11.Posté par mega le 28/06/2012 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne parle pas de juifs ,mais du sionisme idéologie colonialiste et raciste condamné par l'onu de 1971 à 1991,alors ne vient pas nous raconter l'histoire en plus des mensonges comme quoi israel ne sait pas installé de force,tu te moques de qui??? les sionistes arrivaient en masse en rachetant des terres aux arabes et en les volant par dessus tout,les lobbies juifs comme l aipac aux états -unis domine le congrés américain,on peut le voir à travers le documentaire de france 2 "un oeil sur la planéte" ou ils se sont attirés les foudres du 2 éme lobby en occident le crif qui domine la politique extérieur de la france,pourquoi toutes ces guerres au moyen orient,c est bien sur ,le pétrole et surout pour garder israel en tete de puissance régionale,voila pourquoi on diabolise à nouveau l'iran comme ils l'ont faient avec l'irak,ce sont des criminels de guerre digne des plus grands nazis,et ceux qui les défendent ou mentent sont tout aussi coupable,a bon entendeur salut.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires