Palestine occupée

Guerre/Gaza: pressions israéliennes pour atténuer un rapport accablant de l'ONU



Mardi 5 Mai 2009

Guerre/Gaza: pressions israéliennes pour atténuer un rapport accablant de l'ONU
"Israël" exerce des pressions sur le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-Moon pour tenter d'atténuer les conclusions d'un rapport accablant sur sa guerre contre la bande de Gaza en décembre/janvier, c'est ce qu'a rapporté ce mardi le journal israélien Yedioth Ahronoth.

Selon ce quotidien, le rapport préparé par une commission d'enquête de l'ONU et remis à M. Ban en vue de sa publication rend "Israël" responsable
d'"une série de graves violations" et l'accuse d'avoir "délibérément visé des employés civils et des institutions de l'ONU" lors de la guerre contre Gaza du 27
décembre au 18 janvier.

"Le rapport a été déposé sur le bureau du secrétaire général de l'ONU et il est susceptible de provoquer un tremblement de terre diplomatique", a affirmé
le journal.

Selon la même source, les autorités israéliennes "exercent de lourdes pressions sur le secrétaire général de l'ONU pour retarder la publication du rapport ou au moins alléger les graves accusations qu'il contient".

Le quartier général de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) et plusieurs de ses écoles avaient été endommagés dans des attaques israéliennes lors de l'offensive qui a fait plus de 1.400 martyrs palestiniens.

"Ce rapport est d'une gravité sans précédent envers "Israël" qui devra panser ses plaies durant des années si ses conclusions sont acceptées telles quelles",
a affirmé au journal un membre de la délégation américaine à l'ONU.

Pour les Israéliens, "le rapport du secrétaire général est biaisé, injuste, aveugle, et ne tient pas compte des circonstances prévalant pendant l'opération +Plomb durci+.

Selon le Yedioth, M. Ban doit présenter le rapport ce mardi au Conseil de sécurité de l'ONU.

La commission de l'ONU qui a rédigé le rapport est dirigée par le Britannique Ian Martin et composée également de l'Américain Larry Johnson, du
Srilankais Sinha Basnayake et du Suisse Patrick Eichenberger ainsi que d'un membre du secrétariat de l'ONU, dont le nom n'a pas été divulgué.

Guerre/Gaza: pressions israéliennes pour atténuer un rapport accablant de l'ONU

Espagne: le juge poursuit son enquête sur "Israël" contre l'avis du parquet

Le juge d'instruction espagnol Fernando Andreu a décidé, ce lundi, contre l'avis du parquet, de poursuivre son enquête pour "crimes contre l'humanité" visant des responsables israéliens ayant participé au bombardement meurtrier contre Gaza en 2002, a-t-on appris de source judiciaire.

Le parquet de l'Audience nationale avait réclamé le 2 avril le classement provisoire de la plainte à l'origine de cette procédure, au motif que les faits
visés faisaient, selon lui, déjà l'objet d'enquêtes en "Israël".

Or, le juge Fernando Andreu a décidé de ne pas suivre ces réquisitions, affirmant au contraire que la justice israélienne n'enquêtait pas sur ces faits
et que, quand bien même ce serait le cas, la justice espagnole resterait compétente, selon un procès verbal.

L'ouverture de cette instruction avait provoqué fin janvier la colère d'"Israël" et l'embarras du gouvernement espagnol.

L'enquête espagnole se base sur une plainte du Centre palestinien pour les droits de l'homme à la suite d'un bombardement qui avait couté la vie à 14 civils palestiniens, en majorité des enfants et des bébés, et à un dirigeant du Hamas, Salah Chehadeh le 22 juillet 2002.

Quelque 150 Palestiniens avaient également été blessés pendant ce bombardement, par l'explosion d'une bombe d'une tonne larguée par un F-16 israélien
à Gaza, cotre une maison du quartier Al Daraj.

La plainte vise l'ex-ministre israélien de la Guerre Benjamin Ben-Eliezer et six hauts responsables militaires israéliens.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 5 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par Aigle le 05/05/2009 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ILS ONT REUSSI A BIFFER LA RESOLUTION DE DE DURBAN 1 PRISE PAR UNE ASSEMBLEE AVEC LES MOTIFS DUMENT EXPOSES A L'EPOQUE ET LA REMPLACER EN CATIMINI PAR UNE RESOLUTION PRISE EN REUNION RESTREINTE ENTRE LES SIONISTONAZIS DE LA PLANETE ( 1996) qui ANNULER ( aussi simple que cela ) LA PRECEDENTE RESOLUTION DEFINISSANT LE SIONISME COMME RACISME ........Alors le Rapport ..........IL NE FAUT RIEN ATTENDRE ....IL FAUT PRENDRE ET DONNER DES COUPS DE PIEDS AU .......

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires