Conflits et guerres actuelles

Gordon Brown pense à un compromis avec les Talibans



Lundi 31 Août 2009

Gordon Brown pense à un compromis avec les Talibans
Dans le cadre de la nouvelle stratégie vis-à-vis de l'Afghanistan, le Premier ministre britannique a demandé un compromis avec les Talibans et l'accélération de la formation de l'armée afghane. Gordon Brown a fait part de sa stratégie, hier, samedi, lors de sa visite inopinée, en Afghanistan. "Cette stratégie, a-t-il rappelé, vise à réduire le nombre des pertes chez les forces britanniques. Plus on se rapprochera du compromis, plus la situation de nos soldats, en Afghanistan, s'améliorera.", d'après le Premier ministre britannique.

Une source proche de Brown a dit au quotidien "Guardian" qu'on avait proposé de négocier avec les insurgés pro-Talibans et essayé de les convaincre de changer de camp. Il s'agit d'une partie essentielle de la nouvelle stratégie de la Grande-Bretagne, en Afghanistan. Le "Guardian" a, aussi, écrit, citant les sources diplomatiques, qu'un grand nombre de partisans des Talibans n'étaient pas, vraiment, attachés à ce groupe et qu'ils étaient au combat, seulement, pour des raisons d'ordre tactique. Dans ce cas, on peut, donc, les inciter à rejoindre l'autre camp, d'après les argumentations de ces sources diplomatiques.

Brown avait, aussi, affirmé, hier, à Helmand, que la formation des forces afghanes devait être accélérée, pour qu'elles puissent assurer la sécurité du pays. Il n'a pas manqué de promettre aux soldats britanniques déployés sur le sol afghan, dont le 208ème a trouvé la mort, hier, samedi, simultanément à l'arrivée de Brown, de leur fournir davantage de blindés et d'appareils détecteurs de bombes plus sophistiqués.

Les forces britanniques ont fait tout leur possible, ces quelques derniers mois, pour convaincre les Talibans de déposer les armes, la même stratégie, déjà, appliquée, en Irak. Dans la foulée, selon le quotidien "Guardian", une négociation directe doit avoir lieu entre le gouvernement afghan et les Talibans, tandis que les gouvernements occidentaux assureraient la bonne tenue de cette négociation.

Lors de sa visite inopinée, Brown a, aussi, proposé que le nombre des soldats entraînés de l'armée afghane passe, d'ici fin 2009, à 134.000. Cela implique, aussi, que le nombre des effectifs des forces britanniques, qui doivent former les forces afghanes, augmente. De même, il a promis la formation spéciale de 200 autres soldats britanniques déployés à Helmand, pour pouvoir détecter et désamorcer les bombes placées par les Talibans. Il est à noter que la Grande-Bretagne compte, actuellement, plus de 9.000 effectifs, en Afghanistan, qui manquent, sérieusement, d'équipements militaires, dont des hélicoptères et des blindés appropriés. Brown leur a donc promis d'envoyer 270 autres blindés, d'ici Noël.

La visite surprise de Gordon Brown en Afghanistan

Sample ImageLe Premier ministre britannique, Gordon Brown, a effectué samedi une visite surprise en Afghanistan, au cours de laquelle il s'est engagé devant un parterre des soldats britanniques à ce que la formation des militaires afghans soit accélérée. Gordon Brown qui effectue sa 4ème visite inopinée en Afghanistan, a indiqué que la formation des forces afghanes renforçait le sens de responsabilité de ces dernières envers ce qui se passe dans leur pays.

La visite de Gordon Brown a lieu alors que le parti Travailliste est en ligne de mire, à cause du rôle faible que joue l'armée britannique dans la guerre de l'Afghanistan. Selon le résultat des nouveaux sondages d'opinion en Grande-Bretagne, plus de 60% de citoyens britanniques sont contre la mission prolongée de l'armée britannique en Afghanistan. La mort de 207 soldats britanniques dans la guerre de l'Afghanistan qui a déjà fait 730 blessés, côté britannique, a entraîné, ces dernières semaines de fortes critiques contre le Labour.

L'opposition croit que faute de ressources et d'équipements nécessaires de l'armée, la vie des militaires britanniques, cantonnés en Afghanistan est mise en péril. Dans une telle situation, le Premier ministre britannique s'est de nouveau rendu en Afghanistan afin d'y suivre certains objectifs particuliers. Tout d'abord, le bilan lourd des pertes britanniques en Afghanistan, ainsi que la recrudescence de violences dans ce pays ont ramené le Leader du Labour à se rendre en Afghanistan pour rehausser le moral des soldats britanniques et promettre de leur fournir, suffisamment d'équipement . Brown a parlé de la nécessité de former les militaires afghans de leur confier peu à peu le contrôle des villes, ce qui témoigne de la volonté de Londres de retirer ses militaires d'Afghanistan dans les mois qui viennent.

Par ailleurs, le locataire de 10 Downing Street formule le vœu que sa visite en Afghanistan soit une réponse à ceux qui le pointent du doigt. A présent, le parti travailliste de Brown est régulièrement accusé de ne pas fournir du matériel de qualité, et en quantité suffisante pour les effectifs, déployés en Afghanistan. " Etant donné que l'ancien commandant des forces de l'OTAN en Afghanistan, le général David Richards, a été nommé en tant que commandant en chef de l'armée britannique, cela pourrait être à l'origine des évolutions dans la stratégie de Londres dans la guerre en Afghanistan. Il doit pouvoir concrétiser les promesses du Premier ministre concernant l'envoi des renforts en homme et de matériels nécessaires de l'armée en Afghanistan.

En tout cas, les Travaillistes espèrent que la visite surprise de leur leader en Afghanistan et la nomination du général Richards en tant que commandant de l'armée britannique aboutiraient aux changements fondamentaux dans la stratégie anti-terroriste de Londres, en Afghanistan, ce qui pourrait diminuer les pressions sur le parti au pouvoir.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 31 Août 2009


Commentaires

1.Posté par VIRGILE le 31/08/2009 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Gordon, pas de problème pov' c pour la collabo avec les Taliban. C'est vous qui les avez formé, financé et armé contre les Soviets, puis comme receleurs de vos trafics d'opium et où la Reine d'Angleterre tire quelques royalties ! Tu nous prends vraiment pour des cons ?!

Y'a aussi une poignée de friqués juifs cryto-britishes qui vous graissent la patte, comme depuis le temps d' Oliver Cromwell et où ces fumiers avaient intrigué pour "éliminer" Charles Ier. Je passe les meilleures !

On ne se refait pas Gordon, pourri jusqu'à la lie, comme Blair et autres corrompus Saxons/Us. C'est vrai que c'est chez vous que Rotschild a fait ses classes de millionnaire et qu'il vous l'a bien mis profond, jusqu'à ce jour.
Bonne route Gordon, l'Irak et l'Afghanistan, etc., sont vos tombeaux !

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires