FRANCE

Gilles Simeoni est élu président de la Commission des îles européennes , la Corse déclare maintenant sa soumission à l'Union Européenne


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 24 Avril 2018 - 14:30 L'avenir de la France



contre le sénat des régions européennes
Lundi 8 Janvier 2018

Article à lire ici https://www.corsenetinfos.corsica/Malte-Gilles-Simeoni-elu-president-de-la-Commission-des-iles-europeennes_a26240.html

Gilles Simeoni vient d'être élu président de la Commission des îles européennes

Gilles Simeoni est donc bien un agent de l'Union Européenne chargé de faire que la Corse appartienne à l'Union Européenne et va appliquer le plan de l'Union Européenne pour la Corse
https://www.corsenetinfos.corsica/Malte-Gilles-Simeoni-elu-president-de-la-Commission-des-iles-europeennes_a26240.html

Un Sénat des régions européennes, une « carte verte » pour demander une initiative législative à la Commission européenne, les pistes pour renforcer la décentralisation du pouvoir sont à l’étude à Bruxelles
https://www.euractiv.fr/section/institutions/news/national-and-regional-parliaments-bet-on-timmermans-task-force-to-gain-clout/


Gilles Simeoni est pour les compteurs intelligents linky en Corse, il n'a pas pris en compte la pétition des Corses lui demandant d'arrêter le déploiement du compteur linky, il soutient les intérêts d'Enedis
sources https://www.corsematin.com/article/article/le-compteur-electrique-linky-bientot-chez-vous
https://www.change.org/p/gilles-simeoni-pr%C3%A9sident-du-conseil-ex%C3%A9cutif-de-corse-refuser-l-installation-de-compteurs-linky-en-corse


Le premier mini-parlement européen des jeunes de Corse, présidé par Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse. S'est tenu à Ajjaccio et a été organisé par la collectivité territoriale de Corse en partenariat avec la Maison de l'Europe en Corse. " L'initiative s'inscrit dans le cadre de l'opération nationale du Joli mois de l'Europe 2016 qui chaque année accompagne la fête de l'Europe, le 9 mai ", précise Marie-Paule Mancini-Neri, directrice de la Maison de l'Europe en Corse
https://www.corsematin.com/article/article/le-premier-mini-parlement-europeen-sest-tenu-a-la-ctc.2002266.html

l'Etat fait exprès de ne plus verser de subventions à la Corse, pour que ce soit l'Union Européenne qui le fasse à sa place et pour que les régions se tournent uniquement vers Bruxelles; L'Union Européenne a donné 26 millions d'euros de subventions à la Corse pour l'agriculture (or on sait que l'Union Européenne favorise les puces RFID, les OGM, les GPS sur les animaux d'élevage)
https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/2014/10/04/partir-de-2015-les-agriculteurs-corses-vont-percevoir-26-millions-d-euros-d-aide-par-564752.html

La Corse entreprend l'agriculture intelligente avec l'aide de l'Union Européenne
https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/corse-du-sud/cozzano-se-prepare-devenir-village-intelligent-1357549.html


L’objectif étant de déplacer les populations des zones rurales vers des « Smart Cities »/Villes Communicantes.
Le Zbig avait prévenu en 1995 ; « On ne peut imposer une mondialisation directe, de façon totale, on doit le faire progressivement et cela se fait grâce à la régionalisation
https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/01/maj-du-28-12-2017-dechirons-une-a-une-les-pages-de-lagenda-21-en-refusant-les-compteurs-communicants/


La COP21 arrive à un accord : une poussée vers la régionalisation mondialiste qui privera les Etats de la possibilité de résister à la mise en œuvre de la COP21 smart grid puisque les instances régionales y sont largement acquises
https://reinformation.tv/cop21-accord-regionalisation-mondialiste-milliards-dolhein-47856-2/


Rosa Koire dénonce que la régionalisation (la soi disant indépendance régionale) c'est pour faciliter la construction des smart city de l'agenda 21 (on voit dans l'article que youtube a censuré la vidéo de Rosa Koire)
http://granitestatefutures.org/news/2017/08/13/rosa-koire-explains-regionalism/

L'Agenda 21 est un plan visant à détruire, à effacer les limites des Etats et, bien sûr, c'est un plan mondial ", annonce Rosa Koire. Il s'agit d'effacer ces limites en les remplaçant avec les plans régionaux et les régions. C'est la mise en place d'une gouvernance régionale qui ne sera pas représentative ", a-t-elle dit. C'est quelque chose qui fait partie de l'Agenda 21 des Nations Unies. Il s'agit essentiellement d'un programme à deux volets: urbain et rural. Et c'est une guerre contre les populations rurales. C'est un moyen de faire sortir les gens des zones rurales et suburbaines, dans les centres urbains denses où ils peuvent être plus facilement gérés, surveillés et contrôlés. Ce qu'il nous faut, c'est savoir que la prise de conscience est le premier pas dans la résistance ", a dit Koire. Dès que les gens comprennent ce que nous regardons, ils font partie de la résistance
http://www.themainewire.com/2012/08/author-warns-regionalization-part-globalist-plan/


Une journaliste pro européenne se félicite de l'élection de Gilles Simeoni et que grâce à lui l'Union Européenne fédéraliste avance:

"Pourtant l’Europe fédéraliste , L’EUROPE DES REGIONS.
avance… C’est tout le sens de l’élection de Gilles Simeoni maire de Bastia."
https://blogs.mediapart.fr/liliane-vittori/blog/010414/gilles-simeoni-maire-de-bastia-vision-decomplexee-et-europeenne


(donc là la journaliste européenne dit ouvertement que le but de l'élection Gilles Simeoni c'est pour faire avancer le projet de l'Union Européenne de l'Europe fédéraliste)

Un autre président d'un conseil européen déclare lui aussi que Gilles Simeoni a une vision européenne et va appliquer le modèle européen sur la Corse:

"GILLES SIMEONI MAIRE DE BASTIA : vision décomplexée et européenne
pour Henri Malosse, Président du CESE Conseil Economique et Social Européen, l’élection de Gilles Simeoni signifie une solution .Cette alliance à Bastia signifie une vision décomplexée de la société sur un modèle européen
Docteur en Sciences Politiques : GILLES SIMEONI s’est orienté très tôt vers une vision pionnière et européenne de l’île."

https://blogs.mediapart.fr/liliane-vittori/blog/010414/gilles-simeoni-maire-de-bastia-vision-decomplexee-et-europeenne


Tous les indépendantistes régionaux sont des agents de l'Union Européenne et font ensemble partie du parti politique européen Alliance Libre Européenne
https://fr.wikipedia.org/wiki/Alliance_libre_europ%C3%A9enne

Jordi Solé, membre du gouvernement catalan pour l'indépendance de la Catalogne est aussi secrétaire d'Etat aux affaires extérieures et européennes, il veut donc soumettre la Catalogne directement à Bruxelles. La guerre de la Catalogne, est donc une guerre interne entre Madrid et Bruxelles qui se dispute la Catalogne.
https://www.corse.fr/Gilles-Simeoni-president-du-conseil-executif-de-Corse-recoit-Jordi-Sole-secretaire-des-Affaires-etrangeres-et-de-l_a5168.html

L'Union Européenne veut l'indépendance de la Catalogne car il planifie la construction d'un gazoduc de l'Algérie vers la Catalogne en 2020, et ne veut pas que Madrid fasse augmenter les tarifs aux autres pays européens, donc veut directement être lui même le fournisseur, puisque c'est Bruxelles qui veut financer directement Midi Catalogne (le nom du gazoduc), et donc être son propriétaire et taxer lui même la fourniture du gaz d'Algérie et du Nigéria du gazoduc de Catalogne puisque la région Catalogne deviendra dépendant de Bruxelles (les millionnaires de Madrid ne pourront donc pas gagner du fric avec le gazoduc, seuls les millionnaires de Catalogne avec Bruxelles se rempliront les poches)
https://www.lesechos.fr/23/12/2015/LesEchos/22093-064-ECH_gaz---bras-de-fer-autour-d-un-projet-de-gazoduc-france-espagne.htm
http://ecomnews.fr/article/6372/le-projet-de-gazoduc-entre-la-catalogne-et-le-sud-de-la-france-juge-trop-couteux-

Bruxelles a nommé le gazoduc Midi Catalogne (MidCat) et non Espagne, ce qui prouve bien qu'il veut l'indépendance de la catalogne pour le gazoduc

Et voilà pourquoi en même temps que l'indépendance de la Catalogne, Total qui veut faire partie du projet gazoduc Midi Catalogne https://blogs.mediapart.fr/jacqueline-balvet/blog/140417/le-midcat-un-projet-cle-pour-le-gaz-en-europe s'est rendu en Algérie "Total attaque l'Algérie en justice " https://www.lemonde.fr/economie/article/2016/07/02/total-poursuit-l-algerie-en-justice_4962483_3234.html et au Nigéria, "le Nigéria réclame à Total , Eni, et Chevron, 127 milliards de dollars "http://www.jeuneafrique.com/359547/economie/petrole-nigeria-reclame-127-milliards-de-dollars-a-total-eni-chevron/ , ce sont les multinationales du gazoduc qui n'aiment pas à payer leurs impôts aux Etats qui sont les plus intéressés par la sortie de Catalogne "Malgré ses profits Total ne paie pas d'impôts en France "https://www.latribune.fr/entreprises-finance/20101220trib000584654/malgre-ses-profits-records-total-ne-paie-pas-d-impots-en-france.html, donc les corrompus de Madrid ne sont pas contents, si le gazoduc appartient officiellement à la Catalogne et à l'Union Européenne qui aura financé la construction du gazoduc et en tirera le plus large profit, le gouvernement de Madrid ne pourra pas toucher la rente annuelle du gazoduc MidCat. (une guerre contre les maitres du monde pour les profits du gazoduc en quelque sorte)

Note le gaz de schiste pollue https://stopgazdeschiste.org/2015/06/18/etude-gaz-de-schiste-nouvelle-mise-en-evidence-de-la-pollution-de-l-eau-par-fracturation-hydraulique-fracking-texas/, donc ce gazoduc MidCat n'est pas une bonne nouvelle pour les paysans du Nigéria et d'Algérie qui verront les nappes phréatiques de leurs champs agricoles polluées (le gazoduc passera du Nigéria, puis arrivera en Algérie, puis Catalogne, puis la France, puis le reste Européen)


Les présidents exécutifs des îles européennes, dont Gilles Simeoni de la Corse font un programme pour créer des smart grid sur chaque île européenne dont la Corse
https://www.corse.fr/Les-Executifs-corse-et-sarde-echangent-sur-les-themes-majeurs-de-la-cooperation-entre-les-deux-iles_a5141.html


Décembre 2017 : Thierry Antoine-Santoni, Vice-Président de l'université de Corse en charge du Numérique, intervenait en sa qualité de coordinateur scientifique et partenarial du remarquable projet Smart Paesi - Smart Village de Cozzano.

Flora Mattei, professeure agrégée à l'Ecole d'ingénieurs Paoli Tech et Responsable de l'option "Smart Buildings" nous a également fait l'honneur de sa présence.
http://www.demeurescorses.com/blog/seminaire-smartcity


La Corse se met aux smart grids au Nord d’Ajaccio contrôlé par ENGIE le stockage et la gestion intelligente de l’énergie proposés par le smart grid est un projet d’avenir qui s’inscrit dans l’ambition de la Corse.
http://reseaudurable.com/la-corse-smart-grids-energies-renouvelables/


Smart Port : Les Ferrys pour la Corse désormais branchés à quai
https://amft.io/smart-city/smart-port-ferrys-corse-desormais-branches-a-quai/


"Conférences en Corse autours de la "Smart City", les métiers du digital et la tech.
Le 27 octobre 2017 à Ajaccio au Palais des Congrès vont se tenir les Rencontres Numériques Corses 2017. Organisées conjointement par la CAPA, Qwant, Inizià et Code4Corsica, C’est également grâce à nos partenaires actifs comme la MiloTV et l’Université de Corse que ces rencontres prennent un caractère http://www.code4corsica.com/blog/evenementiel/les-rencontres-numeriques-corses-2017


Gilles Simeoni président exécutif de Corse et Marie-Antoinette Maupertuis Conseillère Exécutive de Corse chargée des affaires européennes sont tous les 2 membres du parti politique européen Alliance Libre Européenne (ALE)
source https://www.europa.corsica/Participation-du-President-du-Conseil-Executif-de-Corse-a-la-reunion-extraordinaire-du-Groupe-Alliance-europeenne-et-au_a568.html


Le Comité européen des régions (CdR) s'est réuni en présence de Madame Marie-Antoinette Maupertuis,Conseillère Exécutive de Corse chargée des affaires européennes
https://www.europa.corsica/Le-Comite-europeen-des-regions-CdR-s-est-reuni-en-presence-de-Madame-Marie-Antoinette-MaupertuisConseillere-Executive_a581.html


L'Union Européenne s'engage en Corse
https://www.europa.corsica/Le-city-trail-di-l-Europa_a583.html


Participation du Président du Conseil Exécutif de Corse à la réunion extraordinaire du Groupe Alliance européenne et au séminaire relatif aux « politiques de l'UE en faveur des régions insulaires, de montagne et rurales »

Gilles Simeoni, Président du Conseil Exécutif de Corse et Marie-Antoinette Maupertuis, Conseillère Exécutive de Corse chargée des affaires européennes, accueillaient le Groupe Alliance européenne du Comité des régions, dont ils sont membres, à l’occasion de la tenue d’un séminaire sur le thème des politiques de l'UE en faveur des régions insulaires



le Groupe Alliance européenne a choisi la Corse pour tenir sa réunion extraordinaire le 3 avril 2017. 


Cette rencontre était l’occasion de sensibiliser les participants aux problématiques de la Corse île-montagne et de renforcer l’action de la Collectivité territoriale de Corse en faveur de la prise en compte des spécificités liées à l’insularité et la ruralité dans la politique européenne post 2020. 

L’objet principal du séminaire était de préparer les orientations de la future politique de cohésion de l’Union européenne et de construire des argumentaires solides et partagés en vue de la présentation à la Commission européenne de la stratégie et des mesures que les îles souhaitent voir adopter en leur faveur. 
https://www.europa.corsica/Participation-du-President-du-Conseil-Executif-de-Corse-a-la-reunion-extraordinaire-du-Groupe-Alliance-europeenne-et-au_a568.html


Gilles Simeoni reçoit les fonds de l'Union Européenne, l'Union Européenne a financé donc directement Gilles Simeoni pour la sortie de la Corse de l'Etat Français:
sources citations:

-"Le comité de suivi des Fonds européens des 11, 12 et 13 mai 2016 se réunit pour la première fois sous la coprésidence de M. Gilles SIMEONI, président du Conseil exécutif de Corse et de M. Christophe MIRMAND, préfet de Corse et préfet de la Corse-du-Sud.

Ceux-ci sont accompagnés de Mme Marie-Antoinette MAUPERTUIS, conseillère exécutive en charge des affaires européennes de la collectivité territoriale de Corse.

Pour la Commission européenne, M. Pierre-Emmanuel LECLERC, rapporteur régional de la DG REGIO, M. Mario GERHARTL, rapporteur régional de la DG EMPLOI, Mmes Elvira BAKKER et Belen DISDIER RICO, pour la DG AGRI, constituent la délégation européenne.


Un Comité de suivi unique de la comission européenne pour l’ensemble des quatre fonds européens pilotés en Corse garantit leur complémentarité et la cohérence de l’intervention régionale."
https://www.europa.corsica/Comite-de-suivi-mai-2016-Dossier-de-presse_a474.html


- "Le comité de suivi des Fonds européens des 14 et 15 décembre 2016 s'est réunit pour la seconde fois sous la coprésidence de Gilles Simeoni, Président du Conseil Exécutif de Corse et de Bernard Schmeltz, Préfet de Corse et de la Corse-du-Sud. Ils étaient accompagnés de Marie-Antoinette Maupertuis, conseillère exécutive chargée des affaires européennes et internationales. La Commission européenne était représentée par la délégation suivante : Pierre-Emmanuel Leclerc, rapporteur régional de la DG REGIO, Mario Gerhartl, rapporteur régional de la DG EMPLOI, Elvira Bakker pour la DG AGRI."
https://www.europa.corsica/Comite-de-suivi-du-15-decembre-2016_a624.html



Le président de l'Alliance Libre de l'Union Européenne soutient l'indépendance de la Catalogne et la Corse
https://www.federation-rps.org/2018/01/03/les-v%C5%93ux-du-pr%C3%A9sident-de-l-alliance-libre-europ%C3%A9enne-fran%C3%A7ois-alfonsi/


l’Alliance Libre Européenne, parti politique européen, compte 12 députés au Parlement Européen. Elle regroupe 45 partis politiques européens qui se battent pour les droits nationaux des peuples sans États. 140 délégués viendront d'Ecosse, de Catalogne, du Pays Basque, de Flandre, des Îles Åland, du Sud Tirol, de Sardaigne, du Val d'Aoste, du Pays Valencien, des Baléares, du Pays de Galles, etc. La Corse" https://www.corsenetinfos.corsica/Rencontre-entre-Gilles-Simeoni-et-Jordi-Sole-l-Executif-de-Corse-invite-a-une-visite-officielle-en-Catalogne_a20437.html


Discours de Gilles Simeoni président du conseil exécutif de Corse: "l’insularité est bien sûr une clé d’entrée importante, notamment dans la perspective des nouvelles politiques de cohésion de l’Union Européenne à partir de 2020"

"Il est donc vital que nous inventions et obtenions un cadre de soutien ad hoc pour les îles de Méditerranée, reposant notamment sur l’article 174 du Traité sur le fonctionnement des institutions de l’Union européenne, à l’image du statut d’ultrapériphéricité d’ores et déjà reconnu à certains territoires de l’Union."

"C’est le sens de la présence à mes côtés de quatre des huit membres du Conseil exécutif de Corse : Marie-Antoinette Maupertuis, Présidente de l’Agence du tourisme et Conseillère en charge des Affaires européennes, qui a eu un rôle clé dans la préparation de la réunion d’aujourd’hui"
https://www.corse.fr/Discours-introductif-de-Gilles-Simeoni-President-du-Conseil-Executif-de-Corse-a-l-occasion-du-Sommet-Baleares-Sardegna_a5541.html


L'Union Européenne a aussi écrit un article dans son journal Europe1 pour soutenir Gilles Simeoni et la sortie de la Corse de l'Etat Français et l'indépendance de la Catalogne et d'autres régions :
voir article ici http://www.europe1.fr/international/ces-4-regions-deurope-qui-pourraient-bientot-etre-independantes-3449966


Gilles Simeoni pro-européen déclare que la Catalogne peut compter sur l'Union Européenne pour soutenir son indépendance
http://www.alta-frequenza.corsica/l_info/l_actu/communique_de_presse_de_gilles_simeoni_sur_la_situation_en_catalogne_90911


L'indépendance des régions fait partie du projet de l'agenda 21:

"Les États membres de l’Union européenne ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 (le projet de démantèlement des Etats nations est pour 2020)

Ces trois politiques sont financées par les « fonds européens structurels et d’investissement » (FESI). Parmi eux, le fonds européen de développement régional (FEDER)


Dans le contexte national de décentralisation, la gestion du FEDER est confiée aux conseils régionaux. Chaque conseil régional est ainsi l’autorité de gestion d’un programme FEDER."
http://www.europe-en-france.gouv.fr/L-Europe-s-engage/Fonds-europeens-2014-2020/Politique-de-cohesion-economique-sociale-et-territoriale/FEDER


L'Union Européenne des régions est en marche.

Les Etats se démantèlent, et les régions appartiennent directement à Bruxelles et l'Union Européenne

L’alliance de partis régionalistes européens, l’ALE, existe depuis 1981 et sa première réunion s’est tenue en Corse en 1979. Plus de trente après, l’alliance politique y est de nouveau accueillie pour son congrès annuel.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/l-alliance-libre-europeenne-tient-son-congres-annuel-en-corse-966213.html


L'alliance des partis régionalistes européens ont fait union avec le parti des verts, ceux qui veulent imposer les compteurs intelligents à tous les européens au nom de l'écologie.

C'est l'Agenda 21 qui est en marche avec l'indépendance des régions!

La Corse se met aux smart grids
http://reseaudurable.com/la-corse-smart-grids-energies-renouvelables/


Gilles Simeoni est pour les compteurs intelligents en Corse,et refusé de prendre en compte la pétition des Corses lui demandant d'arrêter le déploiement du compteur linky
sources[ https://www.corsematin.com/article/article/le-compteur-electrique-linky-bientot-chez-vous]url: https://www.corsematin.com/article/article/le-compteur-electrique-linky-bientot-chez-vous
https://www.change.org/p/gilles-simeoni-pr%C3%A9sident-du-conseil-ex%C3%A9cutif-de-corse-refuser-l-installation-de-compteurs-linky-en-corse


En octobre 2017, l'université Pasquale Paoli, EDF et la Sitec vont faire de la ville de Cozzano en Corse, une ville intelligente. Ils ont installé une antenne relais sur le toit de l'église de Cozzano pour collecter les informations sur tous les villageois de Cozzano en même temps à travers leurs compteurs linky ("Il va permettre la collecte d’informations par des réseaux de capteurs sans fil dernière génération sur le village" )Faire de Cozzano un village ultra-branché. Mise en place et pensée il y a plus de 3 ans par l'université de Corse et la municipalité

"Des cochons équipés de colliers GPS

« Smart Paese c’est un concept qu’on a voulu porter autour des territoires intelligents. Proposer des infrastructures numériques et des services numériques au service de la population dans un objectif de développement durable et d’amélioration des services pour les habitants », continueThierry Antoine-Santoni, vice-président de l'université de Corse en charge du numérique et chef de projet "Cozzano Smart Village".

La modernité au service de la tradition. Cet éleveur pourra par exemple équiper ses cochons avec des colliers GPS afin de tracer le parcours de ses bêtes. « Le but final c’est de voir vers quelles essences les cochons se déplacent. Et surtout pouvoir dupliquer cette puce au nombre de pièces d’un cochon, […] et que les gens quand ils achèteront ces produits puissent scanner avec un QR Code et voir les parcours qu’a fait le cochon durant toute sa vie », indique Dominique Cesari, éleveur à Cozzano.

Cozzano, village laboratoire, tout numérique . Tous ces équipements militent pour l’installation d’un système intelligent », explique Jean-Jacques Ciccolini, maire de Cozzano"

source https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/corse-du-sud/cozzano-se-prepare-devenir-village-intelligent-1357549.html


le 27 octobre 2017 des entreprises se réunissent pour faire de la capitale de Corse, Ajjaccio une smart city
http://www.nuvalinu.com/2017/10/22/agenda-recontres-numeriques-corses-ajaccio/


"Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse, présente ses vœux avec, derrière lui, les seuls drapeaux corse et de l’UE.


cette attitude illustre une nouvelle fois l’objectif implicite de la politique des « euro-régions » : le démantèlement progressif des États-nations.


la montée des revendications autonomistes et indépendantistes à travers l’Union européenne découle directement de la politique dite des « euro-régions » promue par les traités européens, et par l’action persévérante et sournoise de la Commission européenne en la matière."

https://www.upr.fr/actualite/communique-lupr-demande-gouvernement-dentamer-poursuites-contre-auteurs-actes-inconstitutionnels-commis-a-lassemblee-territoriale-de-corse


L'indépendance des régions est financée directement par l'Union Européenne à travers son fonds FEDER (Fond Européen de développement régional)

"La Corse et l'Union européenne : historique des relations

Depuis 1986, date de mise en place des Programmes Intégrés Méditerranéens (PIM), la Corse bénéficie des concours affectés par l'Union Européenne dans le cadre de sa politique régionale.

Les PIM constituent les premiers véritables instruments de la politique régionale communautaire par leur caractère pluriannuel et plurisectoriel.

leur réalisation est suivie au sein d'un « comité de suivi » auquel participent également les représentants de la Commission Européenne.

Au total sur les deux phases du PIM (1986 - 1988 et 1989 - 1992), ce sont près de 100 millions d'ECUS dont la Corse bénéficiera

Au titre des Programmes d'Initiative Communautaire, qui constituent des programmes plus ciblés répondant à des priorités définies par l'Union Européenne, des actions en faveur de la coopération avec la Sardaigne (INTERREG)

De 1994 - 1999, ce sont 250 millions d'ECUS qui ont été attribués à l'île dans le cadre du Document Unique de Programmation (DOCUP) au titre des quatre fonds structurels : le FEDER (qui finance essentiellement les infrastructures), le FEOGA (qui intervient dans le secteur agricole), le FSE (pour les actions de formation professionnelle) et l'IFOP (sur le secteur de la pêche et de l'aquaculture).

A ce programme, s'ajoutent les crédits affectés aux différents Programmes d'Initiative Communautaire dont bénéficie la Corse : INTERREG (dont les deux volets permettent des actions de coopération entre la Corse du Sud et la Sardaigne d'une part, la Haute-Corse et la Toscane d'autre part),

Les règlements européens relatifs au différents fonds structurels adoptés par le Conseil de l'Union Européenne le 21 juin 1999 marquent une forte concentration géographique et financière dans la politique régionale de l'Union

A ce titre, la Corse va bénéficier d'un concours communautaire de 188,3 millions d'Euros pour un programme total s'élevant à 447 millions d'Euros.

La réglementation de 1999 , trois programmes de l'Union Européenne viendront s'adjoindre au DOCUP sur cette période : INTERREG, LEADER et URBAN. Le programme européen INTERREG de cette période est constitué de trois volets : le volet A (coopération transfrontalière entre la Corse, la Sardaigne et la Toscane), le volet B (coopération transnationale au sein du bassin méditerranéen occidental) et le volet C (coopération interrégionale avec l'ensemble des régions européennes notamment insulaires).

Au titre du volet A, la dotation communautaire pour la Corse est de 14 millions d'Euros. Le volet B et C concernant la Corse sont dotés respectivement de 21,6 et 2,8 millions d'Euros

Les relations de la Corse avec l'Union Européenne ne se limitent pas à la négociation et au suivi des programmes Le 1er janvier 1996, la Collectivité Territoriale de Corse s'est dotée d'une antenne à Bruxelles qui assure une veille informative ainsi que le suivi des dossiers présentés par la Corse aux instances communautaires.

En 1994, elle fonde avec la Sardaigne et les Iles Baléares, le groupement IMEDOC (Iles de la Méditerranée Occidentale), afin d'illustrer que les Iles de la Méditerranée sont prêtes à unir leurs forces et leurs savoir-faire pour devenir un interlocuteur privilégié de la Commission européenne

Le 17 avril 2000, la Sicile a rejoint le groupement IMEDOC et le 11 octobre 2004, à la suite de la demande d'adhésion de la Crète, un nouvel accord dénommé eurimed-îles de la Méditerranée, a été signé entre les régions des Iles Baléares, de la Corse, de la Crète, de la Sardaigne et de la Sicile.

Dans ce même cadre et aussi au sein de la Commission des Iles de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes, la Corse oeuvre pour la reconnaissance institutionnelle des îles de l'Union actée dans l'article III-220 du projet de traité constitutionnel sur l'Union Européenne

En 2000 et 2001, un mémorandum visant la reconnaissance de la spécificité insulaire de la Corse au sein de l'Union Européenne a été présenté par l'Etat et la Collectivité Territoriale de Corse aux autorités communautaires."
https://www.corse.fr/La-Corse-et-l-Union-europeenne-historique-des-relations_a844.html




"La Direction des Affaires Européennes et Internationales (DAEI) de la Collectivité Territoriale de Corse,en partenariat avec Inizia, a organisé une journée de sensibilisation et d'information sur le programme cadre de recherche, développement et innovation de la Commission Européenne (H2020), le vendredi 29 septembre 2017 à l’Empire Co-work à Ajaccio"
https://www.europa.corsica/Presentations-journee-d-information-sur-le-programme-H2020_a612.html


Voici le programme de financement de FEDER pour les régions des pays de l'Union Européenne, le code du programme est S3:

"La S3 est un processus de sélection visant à résoudre un
problème pratique se posant aux décideurs politiques dans
le contexte des politiques d’innovation et industrielles à
l’échelon régional.
le concept de S3 apparaît dans le débat
européen, à l’initiative d’un groupe d’experts (le groupe
« Knowledge for Growth »).La « spécialisation
intelligente » est en tant que concept économique
une déclinaison à l’échelle des régions des théories
des économiste

C’est un élément important de la proposition de réforme
de la politique de cohésion pour la période 2014-2020,
présentée par la Commission européenne en octobre 2011

( on remarque octobre 2011, les compteurs linky ont déjà été en déploiement en France, donc la spécialisation intelligente est directement lié à la smart grid européenne, voilà donc pourquoi ils appellent cette spécialisation "intelligente")

la« spécialisation intelligente » est une incitation à l’attentionde chaque région.

la spécialisation intelligente est un moyen préconisé par la
Commission aux régions➤

Les raisons avancées par la Commission européenne pour
justifier le recours à la S3 sont économiques .

Elle doit permettre aux régions d’acquérir leur visibilité internationale par un
positionnement sur des niches ou marchés mondiaux➤

( là donc si les régions sont ouverts au mondialisme, elles seront donc directement sous l'emprise des multinationales, voilà donc pourquoi ils veulent tellement faire sortir les régions des nations (démanteler les nations) et les faire appartenir uniquement à l'Union Européenne à la place)

Ce guide sur la S3 répond à une demande forte du terrain
et des acteurs en charge des programmes européens qui
ont souhaité disposer d’un document, en français, exposant
clairement la logique de la S3, ses implications pour les
programmes et les politiques européennes au-delà du
Fonds européen pour le développement régional (FEDER),https://www.europa.corsica/attachment/383272/

En résumé, ils veulent faire comme l'OMC veut imposer. Chaque région est dépendante des autres régions.

On peut aussi prévoir ceci dans le future: Ils vont réduire les terres agricoles dans chaque région, et le peu de terres agricoles qui restera sera pour la spécialisation (uniquement certaines plantes ou fruits seront autorisés à cultiver dans chaque région). Le reste des terres sera attribué aux entreprises. Voilà pourquoi les petits agriculteurs sont chassés partout sur la planète.[ https://www.grain.org/fr/article/entries/5197-quand-les-lois-privent-les-paysans-de-leurs-terres-la-reforme-agraire-a-rebours-de-l-asie]url: https://www.grain.org/fr/article/entries/5197-quand-les-lois-privent-les-paysans-de-leurs-terres-la-reforme-agraire-a-rebours-de-l-asie
https://viacampesina.org/en/peoples-food-sovereignty-wto-out-of-agriculture/
https://foodfirst.org/wp-content/uploads/2014/06/Nyeleni_Newsletter_Num_16_EN1.pdf
http://w41k.com/136610
https://www.organicconsumers.org/old_articles/corp/via_campesina_wto.php



"Madame Marie-Antoinette Maupertuis, conseillère exécutive de Corse en charge des affaires européennes et membre du Comité européen des Régions, défend les entreprises des régions insulaires auprès des décideurs européens

le Comité européen des régions (CdR), par la voix de Marie-Antoinette Maupertuis, demande que les régions insulaires et, en particulier leurs entreprises, bénéficient de mesures spécifiques et de critères plus pertinents d'éligibilité aux fonds structurels dans la future politique de cohésion européenne (2020-2027).


Les 362 îles existant au sein de l'UE


A la demande de la présidence maltaise de l'UE


Nous demandons que les îles fassent l’objet d’une attention particulière dans la politique de cohésion de l'UE après 2020


La Commission européenne est par ailleurs encouragée à élaborer un programme d’innovation spécifique à destination des économies insulaires


Tonino Picula, député au Parlement européen et vice-président de l’intergroupe du PE «Mers, rivières, îles et zones côtières», a salué l'avis du Comité des régions dont il partage les constats et recommandations: " La politique de cohésion actuelle échoue à apporter le soutien nécessaires aux régions insulaires. Des réformes majeures devront être adoptées dans la future politique de cohésion de l'après 2020. Le Parlement européen ne souhaite pas seulement que le mot "îles" apparaisse plus souvent dans les textes."
https://www.europa.corsica/l-Entrepreneuriat-dans-les-iles-Contribuer-a-la-cohesion-territoriale_a589.html



le président de l’Assemblée territoriale de Corse, Jean-Guy Talamoni, et le président du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, ont prétendu « prêter serment » sur le préambule de la prétendue « Constitution corse » de Pascal Paoli de 1755, lequel œuvrait à l’époque en connivence avec la puissance britannique
https://www.upr.fr/actualite/communique-lupr-demande-gouvernement-dentamer-poursuites-contre-auteurs-actes-inconstitutionnels-commis-a-lassemblee-territoriale-de-corse


Les Anglais ont donc utilisé Pascal Paoli pour coloniser la Corse en 1755 , l'Union Européenne utilise Gilles Simeoni pour coloniser la Corse, et peut-être aussi Un certain Paoli pro-compteur linky présent maintenant au Conseil d'Etat qui avait été chargé avant du dossier du compteur intelligent linky dans le cabinet de Fillon sous la présidence Sarkozy qui voulait réduire la population et a lancé le premier les compteurs linky source https://www.24matins.fr/sarkozy-prefere-reduire-population-plutot-faire-de-lecologie-399410 :

"Pascal Paoli a des amis franc maçons dans la monarchie parlementaire d'Angleterre

Par l'intermédiaire de Neuhoff, les Paoli seront mis en relation avec les franc-maçons[4]. C'est aussi en Italie, et plus particulièrement à Naples, que Paoli recevra une partie de sa formation


Durant cette période, il suit l'enseignement d'Antonio Genovesi, titulaire de la première chaire européenne d'économie politique


Pascal Paoli remplace le suffrage universel en 1764 par le suffrage indirect ; la souveraineté populaire est contrebalancée par les prérogatives de Paoli, qui peut convoquer aux séances de la Diète des personnes non élues et réunir des consultes particuliers ; l'institution du généralat à vie restreint le système démocratique ; la Diète n'est réunie qu'une à deux fois par an pour des durées très courtes (deux à trois jours) ; au sein de cette Diète siègent, à côté des élus, des membres de droit: ecclésiastiques, anciens magistrats, frères et fils de ceux qui sont « morts pour la patrie » et « patriotes zélés et éclairés » ; un droit de veto suspensif est reconnu en 1764 au conseil d'État sur les décisions de la Diète ; les principali dominent la vie publique et concentrent la réalité du pouvoir (podestats, pères du commun, conseillers d'État, juges, etc.). Par ailleurs, en raison des importants pouvoirs détenus par le conseil d'État et Paoli en matière de justice, la séparation entre exécutif et judiciaire laisse la place à une confusion


Pasquale Paoli a même voulu que la langue italienne soit la langue officielle de sa république corse. Sa Constitution corse de 1755 était en italien


Paoli part en exil avec 500 ou 600 de ses partisans. Embarqué à destination de la Grande-Bretagne, il se fait acclamer à son passage par ses admirateurs d'Italie et de Grande-Bretagne, en passant par l'Autriche ou encore les Pays-Bas. Son combat est en effet devenu célèbre à travers l'Europe grâce au récit de voyage du Britannique James Boswell,


Pascal Paoli a des amis franc maçons dans la monarchie parlementaire d'Angleterre

les représentants corses jurent fidélité au roi de Grande-Bretagne et à la constitution que Pascal Paoli a offerte, qui établit un Parlement et un vice-roi. Le rapprochement avec la Grande-Bretagne s'accélère pour fonder un royaume anglo-corse. Paoli s'adresse officiellement à la Grande-Bretagne, dont le gouvernement, saisissant avec empressement une semblable occasion d'augmenter ses possessions, envoie aussitôt dans la Méditerranée une flotte sous le commandement de l'amiral Hood, avec ordre de s'emparer de la Corse. . Paoli use de tout son pouvoir pour imposer le passage de la Corse sous domination britannique


Écarté par les Britanniques du titre de vice-roi, Paoli, mécontent de la conduite que tiennent les Britanniques, se retire à Monticello. Toutefois, ses ennemis jugeant plus prudent de se débarrasser d'hommes dont l'influence est encore assez grande pour faire perdre aux Britanniques tout ce qu'il leur a donné, le vice-roi, Sir Gilbert Elliot, demande à son gouvernement de le rappeler en Grande-Bretagne.

Il quitte la Corse avec regret, mais résigné, et retourne à Londres pour un exil définitif, où il meurt le 5 février 1807, à l'âge de 81 ans


Le mythe de Paoli, Babbu di a Patria (« Père de la Patrie »), est encore très vivant et présent dans l'île, dans une bonne frange de la population. Son corps a initialement reposé à l'abbaye de Westminster à Londres
Aujourd'hui, pas moins de cinq communes américaines portent le nom de « Paoli »."
[https://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_Paoli



"Sur le dossier Linky, M. DECOUT PAOLINI a semblé n’avoir qu’un ¦il : celui qui lui a permis de lire les mémoires d’ENEDIS et de l’ANSES, dont il semblait être l’avocat.
[
https://collectifstoplinkyburessuryvette.wordpress.com/2017/12/05/le-resume-de-la-seance-du-30-novembre-au-conseil-detat/]url: https://collectifstoplinkyburessuryvette.wordpress.com/2017/12/05/le-resume-de-la-seance-du-30-novembre-au-conseil-detat/


2017: M. Rémi DECOUT PAOLINI contre Annie Lobé sur les compteurs linky au Conseil d'Etat:

« M. Rémi DECOUT PAOLINI était membre du cabinet de M. François FILLON, Premier ministre, de février 2010 à avril 2011, avant d’être nommé, par décret n°0080 du 5 avril 2011, Maître des requêtes au Conseil d’Etat « au tour extérieur »

C'était Rémi DECOUT PAOLINI qui était en charge du dossier linky en 2010 au sein du cabinet M. François FILLON, cela le prive donc de l'impartialité nécessaire maintenant en tant que rapporteur public pour juger le dossier linky"
https://blogs.mediapart.fr/alicia-deys/blog/301117/les-opposants-au-linky-interpellent-le-conseil-detat.mediapart.fr/alicia-deys/blog/301117/les-opposants-au-linky-interpellent-le-conseil-detat
Mars 2011: Commencement de l'enquête sur les résultats du déploiement du compteur Linky dont Rémi Decout-Paolini est chargé dans le ca "En mars 2011, le Syndicat Intercommunal d’Energie d’Indre-et-Loire (SIEIL) a souhaité faire le point sur l’expérimentation du compteur Linky en interrogeant 1500 ménages d’Indre-et-Loire ayant participé à
l’expérimentation" "des incendies ont déjà été constatés source tableau page 18 de
http://www.santepublique-editions.fr/pourquoi-et-comment-refuser-linky-le-nouveau-compteur-intelligent-d-enedis-par-annie-lobe-journaliste-scientifique.htmlbinet de François Fillon de François Fillon


Avril 2011 : Rémi Decout-Paolini quitte Matignon pour le Conseil d’État (pourquoi a -t-il disparu de Matignon avant que le rapport sur les résultats des compteurs linky soit publié?)
https://www.acteurspublics.com/2011/04/05/remi-decout-paolini-quitte-matignon-pour-le-conseil-d-etat


Mai 2011: les radiofréquences sont officiellement reconnues « potentiellement cancérigènes » (catégorie 2B) par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) qui dépend de l’OMS.
https://www.alternativesante.fr/ondes-electromagnetiques/pourquoi-il-faut-refuser-linky-le-nouveau-compteur-d-edf
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/les-ondes-peut-etre-cancerigenes-selon-l-oms_25553


Juin 2011: le rapport de l'enquête sur les résultats du déploiement du compteur Linky est publié.
Les résultats indiquent que les compteurs linky ont provoqué des incendies pendant le déploiement.
sources https://www.alternativesante.fr/ondes-electromagnetiques/pourquoi-il-faut-refuser-linky-le-nouveau-compteur-d-edf
http://autreinfo.free.fr/Linky.Mensonge.par.Omission.du.ministere.de.l.'ecologie.htm
http://autreinfo.free.fr/RAPPORT.COMMISSION.DE.REGULATION.ENERGIE.AU.CRIBLE.htm
http://www.cre.fr/content/download/7555/66856/version/1/file/Dossier_evaluation_Linky.pdf
http://www.santepublique-editions.fr/

Juin 2011 :

EDF admet que Les compteurs Linky seront finalement payants
« EDF a admis que Linky coûterait bien au consommateur entre 1 et 2 € par mois pendant dix ans, soit entre 120 et 240 € au total, analyse Jean-Marc Proust, le responsable de la communication de la FNCCR, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies
http://www.leparisien.fr/economie/les-compteurs-linky-seront-finalement-payants-21-06-2011-1501745.php


Décembre 2011 : Robin des Toits attaque les compteurs linky au conseil d'Etat (qui a gagné entre temps le promoteur du compteur linky Rémi Decout-Paolini qui s'occupait du dossier linky en 2010 sous Fillon)
https://www.robindestoits.org/Compteur-LINKY-attaque-au-Conseil-d-Etat-par-Robin-des-Toits-01-12-2011_a1387.html


L'installation du Linky initiée en 2011 pose questions aux juristes en 2016 https://blogs.mediapart.fr/cens/blog/260416/linstallation-du-linky-initiee-en-2011-pose-questions-aux-juristes-en-2016


Un Sénat des régions européennes, une « carte verte » pour demander une initiative législative à la Commission, les pistes pour renforcer la décentralisation du pouvoir sont à l’étude à Bruxelles
https://www.euractiv.fr/section/institutions/news/national-and-regional-parliaments-bet-on-timmermans-task-force-to-gain-clout/


En résumé, la Corse est désormais sous le joug direct de l'Union Européenne. Elle va faire partie du smart grid de l'Union Européenne.
C'est plus facile pour Bruxelles directement les régions (un petit Big brother pour chaque région) plutôt que passer par l'Etat (qui aura trop de boulot de Big Brotheriser tout le monde en même temps)


La régionalisation facilite l'avancée de la smart grid selon la commission européenne
source http://www.theenergycollective.com/philip-baker/2414231/eu-must-take-regionalization-electricity-markets-step

et pis, cela rend la corruption plus facile. les multinationales peuvent couper internet d'une région, et la région d'à côté n'a aucune idée de ce que la région voisine est en train de subir et se fera avoir de la même manière.

Les régions vont devenir des camps de concentration isolés et déconnectés, les uns des autres, avec chacun un contrôleur qui contrôle et le remet au chef union européenne.

Les gens ne pourront pas circuler librement d'une région à l'autre. Les péages d'autoroute seront plus chers. Les voitures seront intelligentes et pourront être déconnectés à distance à tout moment https://www.usatoday.com/story/tech/2015/07/21/hack-connected-car-raises-alarm-over-driver-safety/30462317/ par les multinationales qui contrôlent les régions une par une et leur fourniture en électricité par la smart grid.


A termes, tous les Etats se démantèleront : " La perspective à terme d'un gouvernement fédéral mondial est parfois évoquée dans les écrits fédéralistes. Elle était déjà évoquée dans certains discours du Congrès de La Haye"
https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9d%C3%A9ralisme_europ%C3%A9en

La Corse est sous le contrôle complet d'EDF:

EDF contrôle la Corse par ses drones pour surveiller sa smart grid
https://www.corsenetinfos.corsica/EDF-experimente-en-Corse-les-futures-sentinelles-du-reseau-electrique_a10037.html

EDF consacre 12 millions d'euros par an pour créer sa smart grid en Corse
https://www.corsematin.com/article/corse/energie-edf-corse-consacre-12-me-par-an-a-la-realisation-de-reseaux-enfouis

Corse: la moitié des clients d'EDF privés d'électricité après un incident
https://www.francetvinfo.fr/france/corse/corse/corse-la-moitie-des-clients-edf-prives-d-electricite-apres-un-incident_2467514.html

Open Data: EDF ouvre ses données à la Corse et à d'autres îles de l'Union européenne
https://lenergeek.com/2017/03/08/open-data-edf-donnees-corse-outre-mer/

Gilles Simeoni est pour les compteurs intelligents linky en Corse, il n'a pas pris en compte la pétition des Corses lui demandant d'arrêter le déploiement du compteur linky
sources https://www.corsematin.com/article/article/le-compteur-electrique-linky-bientot-chez-vous
https://www.change.org/p/gilles-simeoni-pr%C3%A9sident-du-conseil-ex%C3%A9cutif-de-corse-refuser-l-installation-de-compteurs-linky-en-corse


91% de la Corse sous contrôle de SFR
https://www.vallendrea.com/2012/06/27/sfr-le-r%C3%A9seau-le-plus-complet-en-corse/


SFR veut la fin de la neutralité du net
http://www.liberation.fr/ecrans/2011/05/21/sfr-debouche-ses-tuyaux-et-noie-la-neutralite_956067?page=article

Les multinationales piquent donc les régions aux Etats après avoir pris le contrôle.



Jeudi 11 Janvier 2018


Commentaires

1.Posté par sami le 08/01/2018 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

leur petite rébellion se fera bouffer par un requin blanc qu'est l'union européenne , elle n'en fera qu'une bouchée de leur pseudo liberté ; dans une décennie la corse sera un vassal inconditionnel de L'UE.tout ça pour ça

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires