ALTER INFO

Ghislaine Maxwell planque des enregistrements secrets



Michael Moran
Vendredi 10 Juillet 2020




Introduction



L’article suivant, du Daily Star, comporte quelques omissions flagrantes. Tout d'abord, il ne mentionne pas que l’on soupçonnait Robert Maxwell, le père de Ghislaine Maxwell, d’être un agent du Mossad. Lors des funérailles de ce dernier, l'ancien Premier ministre israélien Yitzhak Shamir, a déclaré que Maxwell avait « fait plus pour Israël que ce que l'on peut en dire aujourd'hui. »


La fille de Maxwell jouait probablement un rôle similaire à celui de son père car, avec Jeffrey Epstein, ils pilotaient une opération visant à obtenir des informations compromettantes sur des personnalités politiques occidentales. Or leur but n’était pas de les faire chanter pour leur soutirer de l’argent, mais de se servir des informations pour faire pression sur eux, pour qu’ils agissent dans l’intérêt d’Israël.


Parmi leurs victimes, il y avait Bill Clinton, Donald Trump [*], Prince Andrew, Ken Star, ancien avocat indépendant qui avait enquêté sur le président Clinton, Ted Kennedy, George Stephanopoulos, Peter Mandelson, ancien membre du cabinet britannique et Sergey Brin, cofondateur de Google.

[* NdT : Trump n’a pas été piégé par Epstein. Il est vrai que, plus jeune, Trump fréquentait les mêmes milieux huppés qu’Epstein. Mais quand il a compris ce que faisait ce dernier, il s’est éloigné de lui et l’a banni de son club de golfe. Durant sa campagne électorale, Trump a même annoncé qu’il le ferait arrêter. D’ailleurs, si Trump était compromis, pourquoi Ghislaine Maxwell n’a-t-elle pas divulgué les bandes compromettantes ? Toute la presse occidentale n’attendait que ça pour se débarrasser de Trump.]


Ce ne sont que quelques-unes des personnalités qu’Epstein et Ghislaine Maxwell ont piégées.


Vicky Ward, le journaliste qui a écrit le profil d'Epstein pour Vanity Fair en 2003, a déclaré à Slate : « Vous aviez le sentiment que ses amis n'étaient pas de vrais amis – il les tenait –, qu'il était du genre à collecter des informations sur les gens, puis à s’en servir contre eux. »


C’était effectivement le cas, mais le véritable bénéficiaire de l’opération n’était ni Epstein, ni Maxwell, mais l’État d’Israël. Tout compte fait, il va sans dire qu'il est peu vraisemblable qu'Epstein soit mort. En ce moment, après avoir fait sa part pour l'État sioniste, il vit probablement incognito quelque part en Israël.



Ghislaine Maxwell a « les bandes compromettantes d’Epstein dans une cachette secrète, » dit l’ancienne copine



D’après les rapports, Ghislaine Maxwell possède des bandes compromettantes dans une cachette secrète, des bandes qui pourraient l'aider à négocier sa peine.


Cette femme mondaine a été arrêtée la semaine dernière pour incitation de mineurs au proxénétisme et parjure.





Proche confidente de Jeffrey Epstein, cette héritière de 58 ans parcourait le monde aux côtés du magnat disgracié, à l’époque où il nouait des relations avec quelques-unes des personnalités les plus influentes du monde.


Une ancienne amie de Mme Maxwell a confié à un journaliste du Daily Mail, que c’était une femme ‘rusée’ qui, pour avoir une ‘assurance’ en cas de problème, s’était procuré des copies de la collection de bandes dégueulasses d'Epstein :

« Je pense que les bandes compromettantes que Ghislaine a mises de côté pour plus tard dans sa planque secrète, étaient prévues pour lui servir de "carte de sortie de prison", si les autorités étaient d’accord pour négocier. Elle a des copies de toutes les bandes d'Epstein. Ils pouvaient mouiller des détenteurs de pouvoirs, dans le but de les mener par le bout du nez. »


En août 2018, Epstein a dit à James B. Stewart, journaliste du New York Times, qu'il détenait des dossiers secrets sur certains de ces ‘détenteurs de pouvoirs’. Dossiers qui, selon Stewart, étaient « potentiellement préjudiciables ou embarrassants, en particulier à cause des détails sur leurs prétendues inclinations sexuelles et leur usage de drogues récréatives. »


Pratiquement un an plus tard, Epstein a été trouvé pendu dans sa cellule de prison au Metropolitan Correctional Center de New York, où il attendait d'être jugé pour proxénétisme aggravé.


Epstein gagnait la confiance des jeunes filles pour en faire ses esclaves sexuelles, mais il prenait aussi plaisir à se lier d'amitié avec des personnalités très en vue des deux côtés de l'Atlantique.


Epstein et Maxwell étaient souvent photographiés avec les personnages les plus influents du monde.


L’amie a déclaré: « Si Ghislaine tombe, elle va entraîner avec elle tout un sacré paquet d’entre eux. »


Mme Maxwell était la plus proche compagne d'Epstein.


Certains amis disent qu'elle espérait épouser un jour ce financier mondain, reconnu coupable de proxénétisme.


D'autres sources la décrivent comme une ‘madame’ qui aidait son ami et ancien employeur, à se procurer et former les mineures qu'il mettait au turbin.


Le 2 juillet 2020, Mme Maxwell a été arrêtée par le FBI à Bradford, dans le New Hampshire.


William Sweeney, l'agent spécial du FBI, a dit que le bureau surveillait Maxwell depuis un certain temps avant de l’arrêter :

« Nous surveillions discrètement Maxwell depuis un certain temps. Elle s’était réfugiée dans une magnifique propriété du New Hampshire, où elle continuait sa vie privilégiée pendant que ses victimes vivaient toujours avec le traumatisme qui leur avait été infligé des années auparavant. »


Plus tard dans la journée, Mme Maxwell a été inculpée de six crimes fédéraux, notamment pour détournement de mineurs, proxénétisme et parjure.


Mme Maxwell vient d’être transférée de Boscawen, la prison du comté de Merrimack, dans le New Hampshire, au Metropolitan Detention Center de Brooklyn, une prison de New York devenue tristement célèbre après une série d'enquêtes sur ses mauvaises conditions et les multiples affaires de mauvais traitements infligés aux détenus.


Cameron Lindsay, l’ancien directeur de cette prison ou sont enfermés des gens des deux genres, a qualifié l’endroit de « l'une des installations fédérales les plus problématiques » du système pénitentiaire, avec une « histoire unique de mauvaise conduite du personnel. »



Photo de tête : Ghislaine Maxwell jeune, avec son père Robert Maxwell, soupçonné d’être un agent du Mossad.



The Truth Seeker, Michael Moran du Daily Star, 7 juillet 2020


Original : Ghislaine Maxwell has ‘secret stash of Epstein’s sex tapes’ says former pal

Adaptation en français de Petrus Lombard






Vendredi 10 Juillet 2020


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires