Propagande médiatique, politique, idéologique

Gérald Bronner, un chasseur de complotistes pris à son propre piège !



C. G.
Mercredi 5 Novembre 2014

Gérald Bronner, un chasseur de complotistes pris à son propre piège !
Depuis quelque temps, on compte un nouveau venu dans la galaxie grandissante des chasseurs de « complotistes » (1). C’est un certain Gérald Bronner, qui fustige à longueur d’articles et d’interventions le « complotisme » et le principe de précaution (qu’il tente d’assimiler à du complotisme).
Bronner s’en prend notamment à ceux qu’il appelle avec dédain les « précautionnistes », qui refusent notamment les OGMs ou l’énergie nucléaire. S’il se présente généralement comme un sociologue, Bronner néglige de préciser qu’il travaille également pour le conseil scientifique d'Areva, l’un des leaders mondiaux du secteur… nucléaire ! (2)
Difficile de ne pas faire de lien avec sa virulente hostilité au principe de précaution.

Dans son dernier livre "La planète des hommes. Réenchanter le risque" (PUF, 2014), Bronner donne un exemple de ce qu’il considère être les méfaits du principe de précaution : lors de l'épidémie de choléra qui a frappé Haïti en 2010, Bronner fustige « la ronde des atermoiements précautionnistes » qui aurait selon lui retardé l'utilisation d'eau de Javel pour traiter les eaux contaminées.

Bronner écrit :
« Il y avait une solution simple pour éviter l’hécatombe : traiter les eaux avec de l’eau de Javel. C’était sans compter la ronde des atermoiements précautionnistes. Fallait-il le faire, compte tenu de la mauvaise réputation de l’eau de Javel ? Cette hypothèse fut évoquée, des comités se réunirent pour délibérer sur les dangers supposés de cette utilisation… En l’occurrence, il fallut attendre 5 000 morts et un article de la revue Science qui tirait la sonnette d’alarme, pour qu’on en revienne à des considérations sensées. On purifia les eaux avec de l’eau de Javel et l’épidémie s’interrompit. »

Seul problème : cette histoire est une pure affabulation, comme l’a rapporté le journaliste du Monde Stéphane Foucart :

« Sollicitée par Le Monde, la meilleure source possible sur le sujet – l’équipe d’épidémiologistes qui a identifié l’origine de la contamination – confirme le caractère fantasmagorique de l’édifiante histoire.
De plus, les documents de l’OMS et de l’Unicef montrent que l’une des mesures mises en œuvre dès le départ de l’épidémie a précisément été l’utilisation et la distribution de divers produits chlorés. Nul atermoiement, nul « précautionnisme mortifère », selon l’expression de M. Bronner. Interrogé, le sociologue reconnaît l’erreur et, beau joueur, remercie Le Monde de l’avoir portée à sa connaissance. » (3)

Dans son précédent ouvrage intitulé "La Démocratie des crédules" (PUF, 2013), ce même Bronner étudiait le « biais de confirmation », cette tendance à croire les histoires qui vont dans le sens de ses convictions ou préjugés, quelle que soit la véracité de ces histoires. Comme le fait remarquer Stéphane Foucart, Bronner a démontré sans le vouloir ce qu’il dénonce : il s’est mis à croire sans faire les vérifications nécessaires une histoire complètement bidon, mais qui avait le mérite de confirmer ses convictions et préjugés.

Parmi ces fameux « crédules » que Gérald Bronner fustige, il peut donc ajouter un nouveau nom : celui de Gérald Bronner lui-même !




Références:
(1) Après les incontournables Pierre-André Taguieff et Rudy Reichstadt : http://reichstadt.canalblog.com/
(2) Voir page 9 de ce document publié par Areva: http://www.areva.com/mediatheque/liblocal/docs/groupe/Rapport-annuel/2013/pdf-ra-2013/RA2013-FR.pdf
(3) http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1803


Mercredi 5 Novembre 2014


Commentaires

1.Posté par Matt McHarott le 25/05/2015 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

C'est intéressant que vous aussi vous releviez les erreurs des sceptiques, car c'est leur occupation principale : vérifier les erreurs de tout le monde DONT les leurs, afin de toujours améliorer les raisonnements développés.

Ainsi, Gérard Bronner nous a montré cette fois-ci qu'il était humain, comme la plupart des intervenants ici j'imagine. Le fait que vous vous lanciez dans la vérification méthodique est encourageant, car vous faites vos premiers pas sur la voie su scepticisme scientifique :)

2.Posté par Godart le 26/11/2015 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au lieu de jeter le discrédit sur une info relayée par Bronner, vous feriez mieux de lire ses ouvrages en entier. D'essayer de réfuter les théories scientifiques qu'il énonce. De déconstruire les complexes mécanismes mis en oeuvre par nos cerveaux (expériences à l'appui) et qui nous guident vers la pente glissante des théories conspirationnistes, principalement par paresse intellectuelle...
Comme l'a dit le précédent commentateur, cela vous mettrait sur la voie de la vérification méthodique, base de tout propos journalistique sérieux.
Je sais, c'est beaucoup vous demander...

3.Posté par Olivier le 12/12/2015 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Concernant le 11/9 G.Bronner met par exemple toutes les analyses venant d'architectes patentés dans le sac des complotistes amateurs ! Dommage...Alors qu'ils construisent réellement des maisons et bâtiments !

4.Posté par La Source le 11/04/2016 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bronner est un manipulateur, un communicant. Il prend soin de toujours axer son propos pour lui donner un apparent vernis scientifique. Mais n'applique pas à lui même ses propres recommandations. Prenons un exemple :
Dans "La Recherche, Manipulation, Endoctrinement, Faux Souvenir, Comment le cerveau résiste, Avril 2016" à la page 51, colonne 1, à la question :

"Peut on agir en amont et prévenir la radicalisation ?"

il répond :

"Il faut apprendre aux jeunes à douter. Pas n'importe comment mais de façon méthodique : le doute ne doit pas devenir métastatique. Douter de tout ménerait à une sorte de nihilisme cognitif qui est le terreau des théories du complot."

Il préconise le doute méthodique, très bien nous sommes parfaitement d'accord. Mais 2 lignes plus loin, il ne précise ni de quelle théorie, ni de quel complot il parle. Or, on ne peut pas être méthodique sans être précis. Cet homme est un sofiste au verbiage pseudo scientifique, qui ne pousse son analyse que dans le sens où on l'y autorise.

Son travail consiste à assimiler ceux qui doutent à des extrêmistes. Il met tout dans le même panier comme le lui recommande ses maitres. L'objectif est de réussir à garder les moutons dans l'enclos. Il est certainement bien payé, en tout cas j'espère pour lui, car il lui faudra un bon lit pour réussir à dormir.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires