Conflits et guerres actuelles

Géorgie : Dick Cheney monte au front



Mardi 2 Septembre 2008

Géorgie : Dick Cheney monte au front
Le vice-Président américain doit effectuer un voyage dans le Caucase et en Europe du 3 au 9 septembre, visitant l’Azerbaïdjan, la Géorgie et l’Ukraine, avant de passer quatre jours en Italie, où il rencontrera le Premier ministre Berlusconi et prendra la parole à la réunion internationale annuelle de Studio Ambrosetti. Comme le savent nos lecteurs, depuis huit ans, Dick Cheney est le plus fervent partisan à Washington de la stratégie de guerre permanente et de chaos en Asie du Sud-Ouest, impliquant les guerres en Afghanistan et en Irak et les plans d’attaque, possiblement nucléaire, contre l’Iran. Il promeut avec au moins autant de zèle l’encerclement de la Russie, qui est un des grands objectifs de son voyage.

Quant à son rôle dans l’attaque géorgienne contre l’Ossétie du Sud, même si la chaîne de commandement n’est pas encore connue en détails, il devrait certainement faire l’objet d’une enquête, d’autant plus que c’est avec Cheney que le Président géorgien Saakachvili était directement en contact à Washington. On devrait également examiner de plus près les activités de Joseph R. Wood, un adjoint de Cheney qui se trouvait à Tbilissi juste avant l’attaque géorgienne, selon le Los Angeles Times. Ancien colonel de l’Armée de l’Air, Wood occupe actuellement le poste d’assistant adjoint au vice-Président chargé des Affaires de sécurité nationale, responsable de la politique envers l’Europe, l’Eurasie, et des questions de défense.

La présence militaire des Etats-Unis en Géorgie se compose de mille instructeurs des forces armées, selon Ria Novosti. Que ce chiffre soit exact ou non, leur présence a été dénoncée par les autorités russes. Le 28 août, le colonel Anatoli Nogovitsine a tenu une conférence de presse à Moscou « afin de présenter un passeport américain appartenant à un certain Michael Lee White, qui a été trouvé, selon lui, sur une base auparavant utilisée par des commandos géorgiens près de Tskhinvali. »

Comme Lyndon LaRouche l’a encore souligné en réponse à Vladimir Poutine, le vice-président Cheney agit comme l’appendice de l’Empire britannique. On peut être sûr qu’il continuera à fomenter des conflits et des provocations dans tous les pays où il se rendra cette semaine. Toutefois, il sera bientôt obligé de quitter son poste et ses interlocuteurs feraient bien de lui donner un bon coup de pied au derrière.

Pour creuser le sujet : focus

http://www.solidariteetprogres.org/ http://www.solidariteetprogres.org/



Mardi 2 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par citoyen19 le 02/09/2008 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Coré des temps modernes. J'irai danser sur la place publique le jour où l'on m'annoncera que cette pourriture vient d'affranchir la terre de son ignoble présence.

2.Posté par mega le 02/09/2008 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le diable est sorti de sa terre

3.Posté par joszik le 03/09/2008 01:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pourrirai en enfer si jamais on m'annonce que cette pauvre créature par son ignoble présence a fait du monde un paradis.

4.Posté par Arrakis le 03/09/2008 01:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est p'tet l'un des quatre cavaliers de l'apocalypse, qui sont les trois autres,?....

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires