ALTER INFO

George Bush implore de l'aide au Roi saoudien


Dans la même rubrique:
< >


Sergei Malini
Jeudi 17 Janvier 2008

George Bush implore de l'aide au Roi saoudien


Bigness.ru, par Sergei Malini, le 16 janvier 2008


​​​​Il se trouve que le pétrole est trop coûteux pour les États-Unis. L'unique superpuissance mondiale doit maintenant demander aux pays pétroliers de faire quelque chose pour arrêter la montée du prix du pétrole [*]. Lors de sa rencontre avec le Roi saoudien à Riyad, le Président Bush a exprimé l'espoir d'un OPEP prenant en considération l'influence négative exercée par le prix élevé du pétrole sur l'économie étasunienne. [NDT : à l'instant, le 17 janvier à 11 heures, la radio annonce la baisse du prix du pétrole.]


​​​​La déclaration de Bush en Arabie Saoudite, l'un des plus influents membres de l'OPEP, signifie que l'économie étasunienne en péril ne sera plus capable d'acheter les volumes actuels de pétrole cher. Le baril d'excellent pétrole est déjà négocié aux environs de 100 dollars.


​​​​Mikhail Zak, porte-parole de Veles Capital Investment Corporation a déclaré à Pravda.ru :

​​​​Les États-Unis sont le plus gros consommateur de pétrole sur le marché mondial. Si cette nation s'imposait des restrictions de consommation pétrolière, cela aurait des conséquences négatives pour les principaux fournisseurs de pétrole.


​​​​Mais, l'économie étasunienne dépend grandement de l'énergie pour le transport. Les technologies largement utilisées aujourd'hui dans l'économie étasunienne sont toutes basées sur le bon vieux pétrole et le gaz.


​​​​Les pays d'exploitation pétrolière peuvent négliger la demande de Bush ou la menace de ce genre de contexte. Les États-Unis n'ont aucune chance de réduire leur consommation pétrolière sans provoquer de graves dommages à leur propre économie. « Toute restrictions de ce genre ferait décliner l'économie des États-Unis, la dernière chose voulue par leur administration à l'heure actuelle. Si l'achat des quantités actuelles de pétrole devenait peu rentable pour eux, ils commenceraient plus tôt à utiliser leurs propres gisements, » a déclaré Mikhaïl Zak.


​​​​La déclaration de Bush à Riyad est plus significatives du point de vue politique. Les Républicains devront bientôt dire adieu à leur règne aux États-Unis. Pratiquement tous les candidats à l'élection présidentielle sont fortement contre la guerre en Irak [NDT : ?]. Cela soulève l'idée d'un prochain président faisant le maximum d'efforts pour retirer ses troupes du pays déchiré par la guerre.


​​​​D'autre part, le théâtre de marionnettes du nouveau régime irakien ne durera pas longtemps sans les soldats étasuniens. L'ambition des sociétés pétrolières étasuniennes, qui importent du pétrole irakien en grandes quantités, peut de même décliner. C'est peu de dire que l'activité des compagnies pétrolières en Irak, établie sur un accord de partage de production, manque de transparence.


​​​​Il se pourrait que les États-Unis souffrent vraiment du manque de pétrole irakien quand ils mettront fin à leur présence militaire dans ce pays. « C'est de la pure politique. Il est évident que les compagnies pétrolières étasuniennes perdront un certain nombre de soutien à l'arrivée au pouvoir des démocrates, » a déclaré Mikhaïl Zak. On doit supposer que le discours de George Bush en Arabie Saoudite démontrait les tentatives désespérées des compagnies pétrolières étasuniennes pour renforcer leur position.



Original anglais : http://english.pravda.ru/world/asia/16-01-2008/103443-bush_saudi-0
Traduit du russe en anglais par Dmitry Sudakov pour Pravda.ru
Traduit au mieux par Pétrus Lombard pour Alter Info



* NDT : Selon le Wall Street Journal du 4 janvier 2008, cité par Mike Whitney dans l'article La bombe à retardement de la déflation, le prix de l'or et du pétrole sont montés quasi parallèlement : « Depuis 2001, le prix de l'or a augmenté de 239%, tandis que le prix du pétrole augmentait de 267%. Ce qui signifie, que si le dollar était resté aussi bon que l'or, nous payerions aujourd'hui le pétrole 30 dollars le baril. »

​​​​Il paraîtrait aussi que le prix du pétrole n'est pas dû à la pénurie mais plutôt à la spéculation des fonds de pension anglo-saxons. Cela voudrait dire que ces fonds de pensions, sans doute actionnaires des compagnies pétrolières, permettent de créer une pénurie artificielle en achetant des grandes quantités de brut, puis en les libérant sur le marché au prix fort ?

​​​​Quoi qu'il en soit, les pays pétroliers peuvent certainement faire baisser le cours du pétrole en augmentant la production au-delà de la demande.




Vendredi 18 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par J.Michel le 17/01/2008 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est évident que si le prix du pétrole suivait une logique de pénurie, certains en manqueraient. Or, à ma connaissance, aucun pays n'est en manque de pétrole mais seulement de moyen pour l'acquérir au prix voulu par le système parasitaire intermédiaire entre la production et la consommation.
Par conséquent, le Walker, au lieu de pleurer dans le gilet du moustachu à Ray Ban, ferait mieux de lui proposer une nouvelle donne: un système de prix ou le pétrole est vendu suivant le prix de revient et par quota en fonction de la population du pays acheteur.
Mais pour comprendre cela, le Walker devra se mettre à réfléchir avec son cœur.
J.Michel

2.Posté par al akl le 17/01/2008 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Mais de quel droit le bush déciderait- il du prix du pétrole ? Les lois du libre échange sont vraiment bizarres. Et surtout elles sont unilatérales. Certains auraient le droit de vendre et d’autre d’être spoliés, et de la fermer sous la menace d’une invasion, drôle de liberté.

En premier lieu ils devraient virer les compagnies pétrolières qui les volent, et développer leur propre industrie.

Comme l’Europe et les USA le font pour leurs productions agricoles, pour faire grimper les cours ils réduisent drastiquement leurs surfaces exploitées. Et ce d’autant plus que les techniques modernes permettent de plus forts rendements.

Les producteurs pétroliers devraient plutôt réduire leur production afin d’en préserver pour les générations futures, et en multiplier le prix par 2 ou 3.

Et vendre à bas prix à ceux qui font de vrais échanges avec eux, du type troc à valeurs convenues qui satisfassent les deux parties. Si c’est une ressource qui va vraiment manquer il convient de la préserver. Car une fois cette ressource dilapidée, il ne leur restera que le désert, et les larmes pour pleurer.

Le pétrole est trop précieux pour être brulé. Et on pourrait enfin respirer.

3.Posté par Morpheus le 17/01/2008 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

al akl,
ce que tu dis est vrai à ceci pres que si ils s'amusent à faire cela bein les US te diront que c'est des terroristes, des antisémites et ils enverrons leurs soldats pour y installer LA DEMOCRATIE.
En fin on se comprend :-))

4.Posté par al akl le 17/01/2008 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas s'ils le font tous en coeur.

5.Posté par al akl le 17/01/2008 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ou en cartel.

6.Posté par elcaido le 18/01/2008 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bush n'a aucun interet a la dimunition du prix du petrole.les etats unis ont la manne irakienne et la presence militaire de bush en Irak n'est pas prete a s'estompe rapidement.
souvenez vous,avant la guerre en irak le petrole tournais autour de 25, 30 $ si ca le depassait c'etait toute une pression des americains sur leurs allies de l'opep pour une augmentattion de la production et la stabilisation des prix.
maintenant ils ne disent rien.ils encourage meme parfois en laissant planer une souspicion de conflit en Iran.
c'est de bonne guerre.ils pourront ainsi avec le petrole tire en irak absorber leur effort de guerre.en ce moment c'est la population mondiale qui en souffre.

7.Posté par MIJEON Amaury le 18/01/2008 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me demande si parfois certains ne seraient pas touchés!
Les américains ne peuvent pas envoyer leur armée pour installer la "démocratie" car les peuples arabes sont assez intelligents pour se défendre.
S'attaquer à eux relève d'une nouvelle guerre des croisades contre le monde musulman!
"Une vrais guerre"!
Ils ne peuvent pas prendre le risque de violer la terre du Coran!
Sinon,les occidentaux devrons accepter le sacrifice pour accueillir la mort comme délivrance!
Et je ne vois pas d'occidentaux avec une telle foie en Dieu!
Ils devrons accepter les choix des nations de l'OPEP.
Et ils devrons puiser sur leurs ressources internes.
C'est pourquoi Bush pleure auprès du souverain saoude.

Bref!
Ce sera une très bonne nouvelle si nous devons réduire la consommation de pétrole car cela permettra à un très grand nombre de gens d'arrêter de polluer l'aire avec leur promenades inutiles et cela les poussera peut-être à se rapprocher de leurs voisins!
En toute!De redevenir sociable entre individu!
Ce qui n'est plus le cas à l'heure actuelle.

Et puis ce sera une très belle leçon pour les américains!

Mais je ne suis pas d'accord pour voire après les républicains,un changement de politique!
Démocrates et républicains sont sous la même domination de l'élite financière!
Alors arrêtons de dire des conneries!

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires