Palestine occupée

Gaza, l'horreur à perte vue ‎



Dimanche 28 Décembre 2008

Gaza, l'horreur à perte vue ‎
Horreur et indignation. Pourrait-on ressentir autre chose ‎devant les images atroces, diffusées sur le petit écran. Les ‎crimes commis hier par le régime sioniste à Gaza ont pris une ‎nouvelle dimension, et les Etats-Unis ont préféré rester de ‎marbre face à cette tuerie sauvage. Seul, le porte-parole du ‎Conseil national de sécurité de la Maison Blanche, Gordon ‎Johndroe s'en est tenu à demander à l'armée sioniste de ne pas ‎prendre pour cible les civils, dans les raids contre Gaza. Selon ‎les sources d'information sionistes, Gaza a été, aux premières ‎heures de samedi, la cible des raids de 60 avions de combat du ‎régime sioniste qui ont largué près de 200 bombes sur la région ‎surpeuplée de Gaza.‎
En réaction aux actes violents de l'armée sioniste, le président ‎syrien Bachar Assad qui assume aussi la présidence tournante de ‎la Ligue arabe, a appelé à un sommet extraordinaire des ‎dirigeants arabes pour examiner la tragédie de Gaza. De son ‎côté, le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa a ‎parlé avec les dirigeants de certains pays arabes d'un sommet ‎arabe. Hannan Ashraoui, parlementaire palestinien et l'un des ‎négociateurs en chef avec le régime de Tel-Aviv dans les années ‎‎90, a qualifié à l'antenne de CNN de cruel et d'impitoyable, les ‎raids sans merci de samedi des sionistes contre les habitants de ‎Gaza qui y sont, déjà depuis quelques mois, bloqué ‎hermétiquement. ‎
Ashraoui a souligné qu'Israël continuerait ses raids contre la ‎région surpeuplée de Gaza, sans s'en inquiéter le moindre du ‎monde des conséquences."Cela n'avait aucun sens d'avoir une ‎trêve à Gaza alors qu'Israël poursuit le siège de Gaza et les ‎attaques contre ses habitants", constate le membre de ‎l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), qui est aussi ‎un activiste des droits de l'Homme. Dans un tel contexte, ‎l'Union européenne (UE) a demandé à Israël d'arrêter les raids ‎contre les Palestiniens dans la bande de Gaza. Les pays arabes ‎de l'Onu ont exigé la tenu d'urgence du Conseil de Sécurité des ‎Nations unies sur les raids sanglants israéliens à Gaza. Pour sa ‎part, la RII, par la voix du porte-parole de sa diplomatie, Hassan ‎Qashqavi, a dénoncé les raids violents des chasseurs de l'armée ‎sioniste contre Gaza. Or, malgré les vives protestations de la ‎communauté internationale contre les récents crimes des ‎sionistes à Gaza, la ministre des Affaires étrangères de ce ‎régime usurpateur, Tzipi Livni a tenu à défendre les raids ‎sauvages à l'encontre des Palestiniens. Et d'ajouter: "Il n' y a ‎d'autre option qu'une opération manu militari contre Gaza". ‎
Un dernier mot à la communauté internationale : qu'il agisse ‎pour trouver d'une manière ou d'une autre une solution censée ‎arrêter la boucherie à Gaza. ‎


Dimanche 28 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par deemo le 28/12/2008 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et maintenant ont veut voir des actes.

2.Posté par calimero le 28/12/2008 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous en route vers la PALESTINE NOUS SERONS DES MILLIERS PUIS DES MILLIONS....

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires