ALTER INFO

Gaza et Cisjordanie - La violence permanente faite aux Palestiniens


Dans la même rubrique:
< >

La trêve, toute relative d’ailleurs, qui à Gaza se maintenait depuis six mois entre le Hamas et l’État israélien, a pris fin le 19 décembre.

Georges Lattier - Lutte Ouvrière


Jeudi 25 Décembre 2008

Enterrement de Salah Oukal, père de 3 enfants, assassiné dans sa maison dans le camp de Jabalya, par les Israéliens le 18 décembre - Photo : MaanImages
Enterrement de Salah Oukal, père de 3 enfants, assassiné dans sa maison dans le camp de Jabalya, par les Israéliens le 18 décembre - Photo : MaanImages

Si durant cette période les affrontements ont été moindres, il n’en ont pas moins été meurtriers, comme ce raid israélien du 4 novembre dernier qui a tué six militants du Hamas.

Un diplomate occidental en poste à Jérusalem avait estimé en la circonstance : « Comme les fois précédentes, c’est Israël qui est à l’origine de la rupture de la trêve. » Et comme tous les représentants des pays occidentaux, il a finalement conclu en s’en prenant au Hamas, affirmant que « les militants du Hamas n’ont pas assez d’intelligence politique pour ne pas répliquer, ce qui fait qu’on ne retient que les tirs de roquettes Quassam contre la population israélienne ».

Ce serait donc aux victimes d’accepter, tandis que les gouvernants israéliens se moquent éperdument des droits des Palestiniens. Pour eux, une trêve n’est jamais synonyme de pause dans la politique de colonisation, d’expropriations et de violences mise en œuvre depuis plus de soixante ans.

Durant le seul mois de décembre, la ville de Naplouse et une grande partie de la Cisjordanie ont été bouclées. Il y a eu des pogroms contre les Palestiniens à Hébron, où treize d’entre eux ont été blessés par des colons. L’armée est intervenue pour instaurer bouclages et couvre-feu à l’encontre... des Palestiniens.

Le 15 décembre, le rapporteur spécial de l’ONU pour les territoires palestiniens a été refoulé. Par ce geste, les autorités israéliennes ont sûrement voulu montrer leur mécontentement après la récente publication de statistiques selon lesquelles 65 % des routes conduisant aux dix-huit agglomérations palestiniennes les plus peuplées de Cisjordanie sont bloquées ou contrôlées par des barrages militaires. L’ONU a aussi fait état de plus de 600 barrages routiers restreignant la liberté de circulation, avec les drames que cela occasionne dans le domaine de la santé ou de l’alimentation.

Et puis il y a Gaza, ce territoire peuplé d’un million et demi de personnes, complètement coupé du monde où sévit la malnutrition, voire maintenant la famine. Aucun navire ne peut y accoster sans autorisation israélienne. Aucun camion ne peut y pénétrer. N’est-ce pas là une violence tout aussi terrible ou meurtrière ?

Aux dires d’une enquête publiée par des militants des droits de l’homme palestiniens, soixante-huit enfants ont été tués à Gaza par actes violents entre juin 2007 et juin 2008. Mais combien d’enfants, ou d’adultes, sont morts à cause d’un manque de nourriture ou après avoir bu une eau non dépolluée ?

Jeudi 18 décembre, un ex-Premier ministre israélien, Netanyahou, que les sondages donnent gagnant dans le cadre des prochaines élections législatives, a eu un entretien avec Sarkozy à Paris. Après avoir évacué d’un revers de main les problèmes principaux que sont le futur statut de Jérusalem et l’avenir des réfugiés palestiniens, Netanyahou a eu le culot de proposer ce qui serait selon lui une autre approche devant mener à la paix : elle consisterait à parvenir à un « développement rapide de l’économie et de la sécurité des Palestiniens (...) ; cela créerait un climat favorable à un succès des négociations politiques et d’une solution définitive », a-t-il osé ajouter.

De la part de ceux qui sont responsables de la destruction de l’économie des Palestiniens et qui se moquent éperdument de leur sécurité, c’est ajouter l’hypocrisie à l’odieux, avec de toute évidence la complicité des gouvernants occidentaux.

24 décembre 2008 - Luttte Ouvrière - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.lutte-ouvriere-journal.o...

http://www.info-palestine.net/



Jeudi 25 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par ROGSIM le 26/12/2008 07:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il suffirait que le Hamas arrête les bombardements sur Sderot et le sud d'Israël pour que tout redevienne normal et une ouverture permanente des points de passage avec Israël, vue que la frontière avec l'Egypte reste fermée.
Les nouvelles lois islamiques à Gaza, main coupée aux voleurs, lapidations, pendaisons...que font les associations des droits de l'homme ?
Vous seriez un habitant israélien de Sdérot comment réagiriez-vous ?
Bombarder le pays voisin et lui demander de l'aide, c'est gonflé ! !
Le Hamas est responsable de la souffrance des habitants de Gaza.


2.Posté par Ro le 26/12/2008 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Rogsim, vous déclarez qu'il suffit au Hamas d'arrêter ses tirs sur Sderot pour que tout rentre dans l'ordre. Alors comment expliquez vous que :

1) Israël n'ait jamais voulu reconnaitre le Hamas lorsque celui-ci a gagné les élections législatives en janvier 2006 et en dépit du fait que celui-ci ait offert une trêve pour faciliter les négociations ?

2) Israël ait sciemment joué sur l'opposition Fatah/Hamas, allant jusqu'a armer des éléments voyous du Fatah pour renverser ce même Hamas ?

3) Isräel ait ensuite décrété unilatéralement le Blocus de la Bande de Gaza, ce qui constitue une punition collective pour 1,5 millions d'êtres humains ?

4) Israël n'ait pas respecter la trêve de 6 mois en annulant le blocus ?

5) Vous nous parlez des souffrances endurées par Sdérot et nous demandez ce que nous penserions à la place de ses habitants ; c'est très simple, nous manifesterions tous les jours pour exiger de notre gouvernement qu'il ne prennent pas tous les prétextes les plus insignifiants pour refuser de discuter avec les représentants palestiniens et qu'il lève le blocus. Après tout, dans cette démocratie israélienne, on a le droit de manifester, non ? Ce n'est pas comme chez les "barbus de Gaza" qui ont imposé la shari'ah manu militari (*), en Israël, on peut manifester - à moins d'être considéré comme un traitre et de risquer d'être tabassé par des colons de type Moshe Feiglin ?

En conclusion, votre prose n'a rien de nouveau : vous tentez de faire passer les victimes pour responsable de leur sort en mettant sur un pied d'égalité le blocus de tout un peuple( déjà 200 personnes sont mortes des conséquences de ce blocus, sans compter les combattants)et les dizaines de roquettes tirées en désespoir de cause et qui ont fait maximum quelques victimes ( ce qui reste déplorable).

(*) ce qui d'ailleurs est faux.

3.Posté par redk le 26/12/2008 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rogsime, toujours le même indécrottable sioniste!!, fière de sa soldatesque qui fait de l'épuration ethnique comme leurs maitres et ex collabos nazis leur ont appris !!!

4.Posté par bledmiki-99 le 26/12/2008 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici encore un NAZION qui veut faire de l'ésprit, rien qu'à son pseudonime ( rogsime ) on voit la limite de sa vue.

5.Posté par isaLoL le 26/12/2008 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand c'est pas ROGSIM c'est l'autre sioniste merka et quand c'est pas elle c'est un autre.
La même équipe aussi abject avec un niveau de QI zéro, dont leur seule faculté est de se faire passer pour des pauvres petites choses.
Si il y des gens qui sont à genoux devant ses pauvres petites choses pathétiques, moi jamais !
Et plus il y aura des gens comme eux, plus le monde verra combien ils sont néfastes non pas seulement pour l'humanité mais aussi pour touts bons Israélien/nes qui ne veulent même pas mettre leur pied en Israel.

6.Posté par ROGSIM le 26/12/2008 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Qu'a fait le Hamas depuis qu'il a pris le pouvoir à Gaza ?

Il a essayé de rebâtir, ne serit-ce que symboliquement, des institutions ?

Non, il a mis des milices dans la rue, il a fait arrêter des journalistes-dont le rédacteur du quotidien Al-Ayyam pourtant combattant historique.

Le Hamas n'est pas un mouvement qui se bat pour la construction d'un état, la Palestine, mais pour la destruction d'un pays, Israël. Il ne lutte pas pour que tous les Arabes vivent en paix, mais pour que tous les Juifs meurent.

Même l'Egypte a consolider sa frontière par un mur de 3m de haut et de 14km de long."





7.Posté par ROGSIM le 26/12/2008 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et pour répondre au message 4 ROGSIM, c'est seulement la contraction de mon prénom ROGER et celui de mon épouse SIMONE
arrêtez de fantasmer, c'est risible ! !


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires