Palestine occupée

Gaza: entrée en vigueur de la trêve entre le Hamas et Israël



Jeudi 19 Juin 2008

Gaza: entrée en vigueur de la trêve entre le Hamas et Israël
Une trêve entre le groupe palestinien Hamas et Israël dans la bande de Gaza, laborieusement négociée par l'intermédiaire de l'Egypte, est entrée en vigueur jeudi comme prévu après des mois de violences meurtrières. "La trêve vient d'entrer en vigueur, à 06H00 locale", a déclaré le porte-parole du Hamas Sami Abou Zouhri. "Le Hamas est déterminé à respecter l'accord de trêve et garantir son succès", a-t-il ajouté. "Nous appelons l'occupation à le respecter aussi et à le traduire sur le terrain". L'armée sioniste s'est refusée à tout commentaire, invitant les journalistes à interroger les porte-parole du gouvernement sioniste. Mais les radios israéliennes ont annoncé l'entrée en vigueur de la trêve à l'ouverture de leurs journaux de 03H00 GMT. La radio publique a indiqué que l'armée sioniste a pris ses dispositions mais n'a pas reçu de directives précises sur la façon dont elle doit agir en cas de rupture du cessez-le-feu" par les Palestiniens.

Gaza: entrée en vigueur de la trêve entre le Hamas et Israël

Le martyre d'un Palestinien par un tir israélien à Gaza avant la trêve

Un Palestinien a été tué en martyre tôt jeudi par un tir de l'armée sioniste dans la bande de Gaza, peu avant l'entrée en vigueur d'une trêve des violences dans le territoire palestinien, ont indiqué les services palestiniens d'urgence. L'homme, dont l'identité n'était pas connue dans l'immédiat, a été mortellement touché par un tir de l'armée sioniste à Johr Al-Dik, au sud de la ville de Gaza dans le centre de la bande de Gaza, selon la source. Il n'était pas possible de savoir dans l'immédiat s'il avait été touché dans un raid aérien ou par un tir depuis le sol. Un porte-parole de l'armée israélienne a affirmé que cette information était en cours de vérification. La mort du Palestinien est survenue peu avant l'entrée en vigueur prévue à 06H00 locales (03H00 GMT) d'une trêve dans la bande de Gaza entre le Hamas islamiste qui contrôle le territoire et Israël, négociée par l'entremise de l'Egypte après des mois du blocus de Gaza.

La trêve entre le Hamas et Israël

Mercredi, un haut responsable du Hamas a, ‎officiellement, confirmé ce que, depuis la veille, on ‎donnait, déjà, pour acquis : une trêve allait être instaurée ‎dans la Bande de Gaza. Cette trêve est censée déboucher, ‎dans un premier temps, sur la levée du blocus en vigueur, ‎depuis un an, ainsi que sur la réouverture, et ce sera la ‎seconde étape, du passage de Rafah, en échange de la ‎libération du soldat Gilat Shalit. Mais y a-t-il lieu de s'en ‎réjouir ? Oui, dans un certain sens. Ce proto cessez-le-feu, ‎que l'habile médiateur égyptien vient d'obtenir, à ‎l'arrachée, permet, ne serait-ce que pour un court laps de ‎temps, à une population totalement exsangue de souffler ‎quelque peu. La grande misère des Gazaouis, depuis que le ‎Fatah leur a tourné le dos et qu'Israël a vu en eux une proie ‎facile à abattre, n'a cessé de peser lourd sur la conscience ‎internationale, bien que celle-ci ait choisi, paralysée qu'elle ‎est par l'impératif de la « real politique », de se taire, au ‎lieu d'agir. Qu'elle soit, à présent, revenue sur cette ‎scandaleuse nonchalance, cette incompréhensible ‎indifférence, on ne peut que s'en féliciter. Mais le conflit ‎israélo-palestinien est un terrain si semé d'embûches que ‎tout excès d'optimisme y est presque interdit. En effet, si ‎les intentions avouées sont louables, les arrières- pensées le ‎sont toujours moins. Sur cette base, le plus sage serait de ‎tempérer les ardeurs trop enthousiastes, tant auront été peu ‎encourageants, durant ces 40 dernières années, les ‎précédents engagements en faveur de la paix, de la part ‎d'Israël, depuis la fameuse résolution 242 du Conseil de ‎sécurité aux Accords de Genève de 2003, en passant par les ‎deux Camp David, Madrid, Oslo, Wye River, puis Charm ‎el-Cheikh, Taba, l'initiative de paix saoudienne, la Feuille ‎de route du quartette et on en passe. Cette trêve, dont on ne ‎peut tout de même pas ne pas se réjouir vise, au fond, à ‎redorer le blason d'Israël, un blason gravement terni, ‎depuis que le monde, image à l'appui, est témoin des ‎exactions, à vaste échelle, dont il se rend coupable à Gaza. ‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Jeudi 19 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par erpilu le 19/06/2008 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous lui donnons combien de jours à cette trêve ?

Les chiens enragés sionistes ne tiendront pas une semaine.

2.Posté par redk le 19/06/2008 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eripilu cette trêve j'ai bien peur que se soit juste un prétexte pour le régime nazissioniste de concentré les soldats sionistes sur l'objectif Iran et n'a donc rien de sincère.

3.Posté par FreiArt le 19/06/2008 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout à fait d'accord avec Redk.

Il s'agit aussi de permettre aux troupes nazisionistes de se reposer, de se rédéployer puis d'attaquer et d'affamer à nouveau les Palestiniens, avec la complicité de l'UE et de l'oligarchie terroriste des Etats-Unis.

Les nazis sionistes veulent faire la démonstration qu'il faut "nettoyer" le Hamas et le peuple palestinien.

Leur politique de colonisation et de terreur ne s'arrête pas.Ils la poursuivent, trêve ou pas. D'ici deux mois, au pire, ils reprendront leur attaque général en accusant le Hamas de ne pas respecter la trêve.


La seule manière que le dernier Etat colonial disparaissent est de s'acharner à révéler au grand public, le passé nazi des sionistes et de de révéler comment ils ont échafaudé un immense mensonge sur les victimes "juifs de la seconde guerre mondiale, afin d'enrôler les juifs derrière la cause sioniste et de sans cesse jusifier les massacres des Palestiniens en rappelant constamment cet ignoble mensonge.

Leur ultime recours est de faire taire par des lois totalitaires, comme la loi Gayssot, tous ceux qui ont fait la démonstration du mensonge sioniste.

Ces lois révèlent aussi le désarroi et la crainte dans lesquelles se trouvent les nazisionistes. La confrontation intellectuelle et la libre pensée sont devenus leur pire ennemi.


En refusant d'étudier scrupuleusement cette période ( 1939-1945) et le rôle des sionistes dans la collaoboration avec les nazis, les dirigeants du monde islamique ainsi que les juifs se sont laissés manipuler par l'odieux mensonges des sionistes.

L'Etat sioniste repose uniquement sur cet odieux mensonge. Que la vérité viennent à être connu des juifs et l'armée sioniste disparaitra comme un fétu de paille.


Quand au Hamas, il a démontré que le Fatah n'était plus qu'une police auxiliaire des sionistes. Mais ce n'est pas suffisant, il tente de résister coûte que coute avec ses faibles moyens.

L'issue viendra dans un renversement populaire du gouvernement Egyptien, véritable cinquième colone, de l'impérialisme US. Un nouveau gouvenement rompra toutes relations avec l'enttité colonial usurpatrice, pour rédifinir des alliances avec la Chine, la Russie et l'Iran.

Tsahal s'empressera alors de déclencher une guerre contre l'Egypte. Ce sera alos l'occasion d'ouvrir plusieurs fronts , au Liban avec le Hezbollah, avec la Syrie et L'Irak, pour chasser définitivement les troupes de mercenaires terroristes de l'impérialisme.

Ce sera alors l'occasion pour les lIbanais de récupérer les fermes de Shebba, pour la Syrie le plateau de Golan, et pour les Palestiniens de chasser Tsahal et le SinBethe de Gaza, de la Cisjordanie et de Jérusalem. Comment ? En érigeant une véritable armée palestinienne , à l'image du Hezbollah.


Certains trouveront mon analyse un peu lapidaire. C'est vrai... Mais au moins, elle ouvre des perspectives de victoire.

La fin du colonialisme sioniste n'arrivera pas seul, dans une seule confrontation avec les Palestiniens.


4.Posté par gabriel le 11/07/2008 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'est-ce que c'est stupide, ce terme de "nazisioniste" !!!

Il n'y a que les fanatiques qui l'emploient pour ne pas s'en rendre compte !

5.Posté par Népios le 12/07/2008 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est vrai Gabriel que je n'aime pas trop les néologismes mais que l'entité sioniste soit ségrégationniste, fasciste, oppressive, criminelle, expansionniste et j'en passe, justifie bien qu'on l'associe au nazisme. Alors vous savez, je ne fais pas mon délicat lorsque je lis "nazisioniste"... Je suis plus choqué lorsque je vois le corps d'un enfant palestinien éventré sur le bord d'un chemin.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires