Palestine occupée

Gaza cible de nouvelles agressions israéliennes



Mardi 12 Janvier 2010

Gaza cible de nouvelles agressions israéliennes
Les informations font état de l’escalade d’attaques aériennes d’Israël contre Gaza. Plusieurs personnes y sont tombées en martyr alors que Tel-Aviv poursuit ses pilonnages contre Gaza. Les militaires du régime sioniste qui s’étaient avancés dans quelques régions de Gaza, ont été contraints à se retirer, se heurtant à la résistance des groupes militants palestiniens. Les attaques israéliennes interviennent alors que les Gazaouis vivent l'horreur vu la poursuite du blocus de la région. Dans la foulée, le Premier ministre élu Ismaël Haniyeh a averti que les impacts du blocus de Gaza ne sont pas moins que ceux de la colonisation en Cisjordanie. Il a déploré le laxisme et l’inertie des instances internationales vis-à-vis des crimes du régime sioniste à Gaza. « Le blocus de Gaza encourage le régime occupant sioniste à continuer en toute impunité l'occupation des territoires palestiniens et la répression du peuple palestinien. », a mis en garde Ismaël Haniyeh pour lequel le blocus de Gaza est un crime, d’après toutes les lois internationales, un blocus qui porte préjudice à toute la communauté palestinienne notamment aux enfants, aux malades et aux personnes âgés. Vu l’intensification des attaques contre Gaza et les exercices successifs de l’armée israélienne, les milieux médiatiques et politiques jugent fort éventuel un nouvel aventurisme militaire israélien dans la bande de Gaza. Le journal israélien, Yediot Aharonot a fait part, récemment, et d’une manière manifeste, des visées bellicistes du régime sioniste pour enclencher une nouvelle offensive d’envergure contre Gaza. En effet, Israël entend éclipser son échec cuisant face aux Gazaouis, lors de la guerre de 22 jours en 2009, comme l’a estimé le même journal. En même temps, les groupes de la résistance palestinienne ont souligné que grâce à la résistance, ils sauraient en mesure de faire essuyer au régime sioniste un autre échec. Le porte-parole des brigades de Nasser Salaheddin, branche militaire des Comités de la résistance populaire, Abou Mojahed a réitéré le droit à la résistance, en tant que réponse à toute nouvelle agression des sionistes contre la bande de Gaza. De même, l’un des chefs du Djihad islamique de la Palestine, Khazar Habib a martelé que la résistance et les représailles aux crimes du régime usurpateur sioniste s’avèrent le droit évident des Palestiniens. Le régime sioniste croit pouvoir faire plier les Palestiniens et les faire renoncer à leur résistance, en intensifiant ses attaques contre les régions palestiniennes, comme l’estiment ce responsable du Djihad islamique. Que de chimères!

http://french.irib.ir/ http://french.irib.ir/



Mardi 12 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par AVEUGLE OBSERVATEUR AVERTI le 12/01/2010 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vais-je encore être censuré ?

Pourquoi ?

L’Egypte et le Hamas sont maintenant à couteaux tirés. Le Hamas a appelé à une réunion d’urgence avec la direction égyptienne, afin de "redéfinir la nature de nos relations" ai-je lu par ailleurs.

Car le Hamas ne pardonne à l’Egypte ni la barrière d’acier souterraine qu’elle a commencé à aménager le long de la frontière de Gaza pour désactiver les tunnels de contrebande palestiniens, ni le refus qu’elle a opposé à l’entrée d’un convoi d’aide internationale à Gaza.

En plus des heurts ont opposé mardi la police égyptienne dans le nord du Sinaï aux centaines de pacifistes qui accompagnaient le convoi. Mais au Caire, l’on exige avant tout que le Hamas s’excuse pour la mort d’un soldat égyptien, tué mercredi à la frontière de Gaza, lors de violentes manifestations palestiniennes contre le nouveau "mur de la mort" égyptien.

"La patience égyptienne a des limites, a-t-on souligné aux Affaires étrangères égyptiennes, quiconque provoque les forces de sécurité égyptiennes en payera le prix" ai-je aussi lu dans la presse non "alternative"

Le convoi des humanitaires internationaux a finalement été autorisé à traverser le territoire égyptien, mercredi, pour entrer à Gaza. Mais cette brèche n’entame pas l’enfermement dans lequel l’Egypte maintient le territoire palestinien. Collusion avec Israël. Collusion d’autant plus évidente que l’Egypte s’applique ces jours-ci à jouer un rôle-clé dans la relance diplomatique entre Israël et le régime Abbas à Ramallah. En durcissant son contrôle à la frontière de Gaza. Ainsi le Caire tient surtout à montrer aux patrons du Hamas - Damas et Téhéran - qu’il dispose d’un levier économique sur le Hamas et reste ainsi le maître du jeu.

Conclusion : Une fois de plus on croirait que les arabes se détestent davantage entre eux qu'ils ne haïssent les sionistes!

2.Posté par TEBRED le 12/01/2010 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le pd de ministre des ae egyptienne menace les braves gazaouis de quoi? il les menace de traitrise,en faisant appel à ses maitres(les nazision).
QUEL ROUDJOULA YA KHABIT!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires